Reportage vidéo « Sécurité en mer ». De l’utilité de rappeler les règles…

Une pilote de bateau retrouvée noyée avec un wakeboarder abandonné en route, des plaisanciers en paddle épuisés récupérés loin du rivage, etc… Face aux dangers en mer, les autorités maritimes organisent des journées de prévention. Reportage vidéo et détails


17/08/22


Une pilote de bateau retrouvée noyée

Le lundi 8 août en milieu de matinée, une femme a été retrouvée morte près de l’Île aux Oiseaux. Selon les autorités, le corps serait celui de la pilote du bateau « l’Edelweiss », qui tractait un wakeboarder (ski nautique en surf).


Historique de l’accident

Le dimanche soir, la poignée de tractage qui reliait l’homme à l’embarcation se décroche sans que la pilote s’en rende compte. Il va heureusement être repêché vers 21h30 par un navire dans le chenal de la Girouasse. L’Edelweiss est retrouvé au mouillage moins d’une heure plus tard, ancré et moteur coupé… sans personne à bord.


Une opération de recherche et de secours pour retrouver la pilote de 43 ans est alors lancée, mobilisant la vedette SNS 250 ainsi que le semi-rigide SNS 516 de la station SNSM d’Arcachon, un hélicoptère de la base de Cazaux, un bateau des pompiers d’Arcachon et également des gendarmes à terre, jusqu’à une heure du matin. Les recherches sont interrompues et reprennent le matin. C’est finalement vers 10h que le corps de la quadragénaire sera retrouvé, sans vie. Une enquête est en cours pour comprendre les raisons du décès.


La réglementation impose qu’une personne en plus du pilote soit présente à bord lors d’un tractage. Le pilote regarde devant, à droite et à gauche, et l’accompagnant surveille le tractage derrière le bateau.

Cette règle élémentaire n’a pas été respectée dans le cas ci-dessus.



Une campagne de prévention pour responsabiliser les plaisanciers

C’est pour éviter ce type de problèmes, que sont organisées les « Journées Sécurité en Mer ». 

Ce sont des opérations d’information et de contrôle réalisées auprès des plaisanciers, trois fois durant l’été. La dernière a eu lieu le 10 aout. Elles ont pour but de sensibiliser les usagers de la mer face aux dangers des loisirs nautiques, et leur rappeler la réglementation. Sur le principe du volontariat, des contrôles préventifs à titre pédagogique sont également menés à quai pour qu’ils puissent prendre la mer en toute sécurité.


Ces opérations pilotées par les Délégations à la Mer et au Littoral (DML), regroupent la gendarmerie maritime et départementale, l’unité littorale des affaires maritimes, la SNSM d’Arès et Arcachon, la Jeunesse et sport. Ces moyens sont aussi déployés tout au long de l’année pour assurer la sécurité de la navigation et des loisirs nautiques sur le littoral du département.


Contrôle d’un moniteur de scooter des mer par la Jeunesse et sports


La prévention d’abord

Face à des incidents ou accidents qui auraient pu facilement être évités, les autorités maritimes et les services de secours en mer veulent, par la prévention et la pédagogie, rappeler les règles de sécurité, la liste du matériel de sécurité devant être présent à bord de leurs embarcations, le numéro d’appel du cross (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage : Tel 196 depuis un portable).


Contrôle du matériel de sauvetage par les Affaires maritimes


La règle des 3M : Météo, Marée, Matériel

Avant de s’aventurer en mer, y compris sur le plan d’eau du Bassin, les Affaires maritimes et la SNSM ont rappelé aux usagers que tout capitaine d’embarcation doit respecter la règle des 3M : Prendre connaissance de la Météo, des heures de Marées, vérifier le Matériel de bord.

Des négligences, des erreurs de navigation et d’inattention, une simple panne d’essence peuvent rapidement mettre les plaisanciers en difficulté, et mobiliser les équipes de secours pour des opérations qui pourraient facilement être évitées


Yann Deban, patron SNSM Arcachon, aussi sur le pont pour répéter les règles de sécurité…


Les nuisances sonores et la curiosité irresponsable

Les nuisances sonores des embarcations à moteurs (bateaux, scooters de mer) ainsi que la musique à bord sont des phénomènes qui ont pris plus d’ampleur cette année.

Le déconfinement et la volonté de « profiter un maximum de ses vacances » créent des éléments perturbateurs de la quiétude du plan d’eau.

Par ailleurs, pendant les incendies, la curiosité des plaisanciers a rendu plus difficile l’action pour les Canadairs, et ce comportement abusif a abouti finalement à la mis en place d’un arrêté de la préfecture pour interdire certaines zones.


Télécharger le guide de la plaisance 2022



Alors avant de prendre la mer, il est conseillé de télécharger le Guide de la plaisance 2022 (disponible sur ce lien) (voir aussi notre article, ici)

C’est une mine d’informations claires et utiles, qui pourra vous éviter de vous mettre en danger ou d’être en infraction. Et c’est gratuit…

 


  Michel Lenoir


  Reportage vidéo Florian Gazeau  (voir son compte instagram ici)


Nouveau! Téléchargez notre application gratuite, et recevez InfoBassin directement, en cliquant sur les icônes !



ou


Abonnez vous à InfoBassin, c’est gratuit !

Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...


 

Comments

comments

Laisser un commentaire