Projet de péage sur l’A63/A660 : la grogne continue de monter …

Politique : Après la bronca des élu(e)s, une pétition est lancée contre le projet de péage pour l’autoroute Sud Bassin d’Arcachon et Bordeaux…


2/05/21


C’est le sujet qui fâche les élu(e)s en ce moment… avec l’impression d’être les cocu(e)s d’une entourloupe de haute volée par l’Etat.

Au point que la première adjointe au maire du Teich chargée de l’environnement, Karine Desmoulins, a lancé une pétition en ligne, adressée à Jean-Baptiste Djebbari, Ministre délégué chargé des Transports, « pour dire non d’emblée à l’État qui envisage la création de péages ». Près de 10.000 personnes l’ont déjà signée.


dites non au peage bassin A63 A660


Le projet et son phasage

L’Etat veut mettre en 2×3 voies la section de l’A63 entre la rocade au sud de Bordeaux et la commune de Salles par un recours à une concession privée intégrant l’A660 vers le Bassin, car selon la Sous-Préfète Houda Vernhet, le bassin d’Arcachon est victime « d’importants phénomènes de congestion ».

L’avis des collectivités territoriales du Bassin d’Arcachon et de Bordeaux Métropole a donc été sollicité sur le projet.

C’est le 1er temps de la manœuvre. La commission nationale du débat public (CNDP) devra se prononcer sur l’opportunité d’un débat public et de ses modalités de concertation. S’il a lieu, ce sera en 2022, année des élections présidentielles. Ces dernières devant se dérouler au printemps, il est probable que le sujet sera abordé… après.


Des élus du Bassin sous l’effet boomerang

Cet aménagement sera financé à l’aide de deux nouveaux péages sur une autoroute jusqu’à présent gratuite : l’un à l’entrée du Bassin d’Arcachon sur l’A660 à la hauteur du Teich et l’autre, à l’entrée de l’agglomération bordelaise.

Toutes les communes du Bassin d’Arcachon, les intercommunalités, COBAS et COBAN, CDC du Val de L’eyre, Bordeaux Métropole et le Département de la Gironde ont répondu défavorablement à cette concession au privé et à la création de ces péages.


Les raisons de la pétition

Pour les élus, il n’appartient pas aux Girondins de financer les infrastructures des échanges internationaux de poids lourd. Si la question de la mise à 2X3 voies de l’A63 entre la Métropole de Bordeaux et Salles peut se poser, elle résulte du fait qu’un véhicule sur trois est un camion en transit international. C’est un axe européen majeur du corridor Nord-Sud Atlantique entre l’Europe du Nord, la France et l’Espagne. Il n’appartient pas aux habitants du Bassin d’Arcachon, aux Girondins qui vivent, travaillent sur le Bassin et dans l’agglomération bordelaise de financer les infrastructures des échanges internationaux.


Une infrastructure payée par les contribuables et dont les profits iront au secteur privé…

Les Girondins et les habitants du Sud Bassin en particulier ont déjà fortement contribué via les collectivités au financement du développement et à la sécurisation de ce réseau routier. Ce tronçon a été financé par les contribuables, par leurs impôts locaux, et deviendrait payant au bénéfice des grands groupes privés habituels du secteur.

La COBAS a investi 55 millions d’euros sur l’A660 entre Gujan-Mestras et La Teste de Buch à la place de l’Etat. Et la première partie de cette A660 a précédemment bénéficié du financement de la Région pour son passage aux normes autoroutières.


Un cout supplémentaire pour aller travailler

De nombreux girondins travaillant sur l’agglomération bordelaise ont parfois été contraints de se loger sur des communes plus périurbaines pour des questions de coût du foncier. Ils supportent déjà aujourd’hui des frais importants de transports.


Tarifs possibles et impact sur le réseau secondaire

Il faudra s’attendre à un tarif pouvant aller jusqu’à 3€ pour les voitures et 15€ pour les poids lourds.

Alors, bien sûr, cela aura un impact sur les réseaux secondaires pour les usagers qui ne voudront pas s’en acquitter. Un évitement quotidien est prévisible, sur des itinéraires alternatifs vers les routes départementales et autres voies qui impacteront fortement la circulation des communes du territoire, déjà largement saturé…


Si vous vous sentez concernés par ce mouvement, la pétition est en ligne sur « Non au projet de péages pour le Bassin d’Arcachon et Bordeaux – A63/A660 »


portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments

Laisser un commentaire