Question(s) de femmes pour les « Rencontres de l’égalité » avec Femmes solidaires 33 !

La Teste / Gujan : Des expos, ateliers créatifs, rencontres, échanges, des films, du théâtre pour situer la place des femmes aujourd’hui et la faire évoluer, du 6 au 21 octobre…


30/09/21


Le comité Femmes Solidaires de La Teste de Buch organise les  » Rencontres de l’égalité ». Des expos, des ateliers créatifs, des rencontres, des échanges…

Cette association féministe (revendiquée) défend les valeurs fondamentales de laïcité, de mixité, d’égalité pour les droits des femmes, de paix et de solidarité. Elle oeuvre aussi au combat contre la violence faite au femmes, et aide celles en difficulté.


Un programme varié et complet

femmes solidaires 2021 afficheDans ces Rencontre de l’égalité, chaque moment sera mis à profit pour parler des droits des femmes et de leur situation dans le monde, mais aussi sur le Bassin.

Comme par exemple :

Rencontre-débat sur le thème “Comment faire sa place dans un métier masculin ?“ des échanges avec les ostréicultrices autour des photographies de Karoline Krampitz. le jeudi 14 octobre à 18h30 à la Galerie La Source, rue Victor Hugo, à la Teste, tel 05 57 73 69 20


Théatre “Le conte des contes ou le merveilleux sexisme“ , un spectacle sur les rôles sociaux et l’image stéréotypée des femmes et des hommes dans les contes traditionnels, qui nous influencent toujours aujourd’hui. Energique, drôle et incisif. Mardi 19 octobre 20h45 Salle des fêtes Gujan


Du cinéma aussi, avec

“A girl from Mogadishu”, un film proposé par l’association Ciné Sans Frontières dans le cadre du “Regard sur le cinéma africain” en présence de la réalisatrice Mary Mac Guckian. L’histoire : “Victime de mutilations infligées au nom de rites culturels ancestraux, Ifrah Ahmed parvient à quitter sa Somalie natale.“ Samedi 2 octobre Cinéma Grand écran Arcachon 14h et La Teste 20h,

et

“A regular woman” , jeudi 21 octobre 20h15 en soirée de clôture au Cinéma Grand Ecran La Teste. L’histoire : Hatun “Aynur“ Sürücü est contrainte de quitter son école de Kreuzberg à l’âge de 16 ans afin d’épouser un cousin à Istanbul. Aynur passe du contrôle de son père à celui de son mari. Débat en présence de la réalisatrice “Sherry Hormann” (sous réserve)


IB Pratic : Toutes les infos et le détail des manifestations de ces rencontres  sur la page fb femmessolidaires33.

Découvrir le site de Femmes solidaires, ici.



Violences : Petit rappel (au cas où…)

logo 3619Une femme sur 10 est victime de violences conjugales et une femme décède tous les 3 jours sous les coups de son compagnon, dans notre pays. Ce n’est pas tolérable.


Avant d’en arriver là, il est possible d’agir :

-En contactant une association spécialisée comme Femmes solidaires


-En appelant

-le 3919 violences femmes info, un numéro gratuit d’écoute et d’information anonyme (lundi-vendredi : de 9h à 22h, les samedis, dimanches et jours fériés : de 9h à 18h). Ce numéro n’est pas repérable sur les factures et les téléphones.

– le 114 par SMS: gratuit, ouvert 7/7, 24h/24. Ce numéro d’urgence est destiné aux personnes sourdes et malentendantes. Il permet d’alerter police, gendarmerie, SAMU ou pompiers.

– le 17: police secours, gratuit, ouvert 24/24, 7/7

– Le 116 006: numéro national d’aide aux victimes, gratuit, ouvert 7/7, de 9h à 19h. Mis en place par la fédération d’aide aux victimes en France qui regroupe 132 associations.

Le 3919 n’est pas un numéro d’urgence, donc ne pas hésiter à l’utiliser.

appli app-elles


En téléchargeant l’application app-elles,

créée pour venir en aide aux femmes victimes de violences: besoins d’assistance et de soutien des victimes, de leurs proches et des témoins, face à une situation de violence présente, passée ou potentielle. D’un clic, vous alertez trois contacts de confiance par un message de demande d’aide automatique activé toutes les 90 secondes sous forme de SMS. L’alerte informe de votre position GPS, prend une photo de la situation.

C’est un outil complémentaire à l’appel aux services de secours et un point d’accès unique en direction de toutes les ressources d’aides et de recherche des solutions existantes. Plus d’infos sur app-elles.fr ou sur resonantes.fr.

Voir aussi la vidéo ci-dessous.



Des sites pour aller plus loin sur les droits face à la violence


– La plateforme arretonslesviolences.gouv.fr a mis en place une plateforme où vous insérer votre département. Ensuite, une liste d’associations proches géographiquement de la zone d’habitation de la victime s’affiche.


– La plate-forme numérique élaborée par la fédération France Victimes


-Le site gouvernemental service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12544



portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments

Laisser un commentaire