Plan d’action façade maritime : Le Bassin sous la pression de l’Etat


Submersion marine : Arcachon, La Teste et Lège Cap Ferret vont devoir passer à l’action…


5/05/22


Nouveau! Téléchargez notre application gratuite, et recevez InfoBassin directement, en cliquant sur les icônes !



Il est sorti des tiroirs, après les élections…

Le plan d’action du document stratégique de façade Sud-Atlantique a été signé ce 4 mai par du beau monde : Fabienne Buccio, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et Olivier Lebas, vice-amiral d’escadre, préfet maritime de l’Atlantique, en qualité de préfets coordonnateurs de façade maritime, en présence entre autres élus de Nathalie Le Yondre, maire d’Audenge et présidente de la commission permanente du conseil.

Un plan pour écrire l’avenir…


Concilier développement durable, cohabitation des usages et préservation des milieux marins

Le document stratégique de façade Sud-Atlantique décline les orientations de la stratégie nationale pour la mer et le littoral au regard des enjeux économiques, sociaux et écologiques propres à la façade.

89 actions territorialisées en mer et sur le littoral vont être mises en œuvre et mobiliseront sur les 6 prochaines années plus de 200 acteurs et structures, parmi lesquels on retrouve non seulement les services de l’État à tous les échelons territoriaux et les collectivités territoriales, mais aussi les acteurs de la mer, du littoral et les partenaires scientifiques.


Les villes prioritaires de la loi climat sur le Bassin : Lège-Cap Ferret, Arcachon, La Teste de Buch


Des mesures face à la menace d’érosion côtière

Parmi les mesures issues de la loi Climat et Résilience (voir ici), 126 communes sur la façade atlantique sud ont été classées par le gouvernement, comme prioritaires face à la menace d’érosion côtière. Sur le Bassin, sont concernées les villes d’Arcachon, Lège Cap Ferret et La Teste de Buch. Et leurs élus vont devoir se remonter les manches.

Les autres communes ne sont pas considérées par la montée des eaux. On est content de l’apprendre pour les habitants qui jusque là avait été inondés régulièrement tout autour du Bassin…



De futures interdictions de construire en vue

Les équipes municipales vont devoir élaborer des cartes du risque de recul du littoral à 30 ans et à 100 ans et préparer les administrés à des solutions face à la montée des eaux, y compris… les interdictions de construire, pour les zones exposées dans les 30 prochaines années.

Evidemment va se poser la délicate question de la relocalisation des bâtiments menacés, et surtout du financement de l’opération, comme on l’a vu pour l’immeuble Signal à Soulac/mer. A l’époque, les échos gouvernementaux relayés par la député Sophie Panonacle sur le sujet étaient clairs : plus d’indemnisation pour les propriétés pieds dans l’eau.

Un dossier brûlant à moyen terme, donc…



En finir avec l’artificialisation des terres ?

Parallèlement, le rythme d’artificialisation des terres devra être divisé par deux d’ici 2030 pour être nul d’ici 2050.

En principe…

La création de nouveaux centres commerciaux aux parkings bitumés, deviendra interdite aussi.

En principe…

Enfin, des mesures permettant aux collectivités locales d’adapter leurs territoires côtiers au recul du trait de côte seront prises par ordonnance.

En principe…

Parce que parfois les évidences d’aujourd’hui se diluent dans le temps et les intérêts économiques de demain.



IB Pratic : Le plan d’action de la façade Sud Atlantique est consultable sur : merlittoral2030.gouv.fr et sur le site de la DIRM Sud-Atlantique dirm.sud-atlantique.developpement-durable.gouv.fr/

Pour le résumé et les détails de la loi climat et résilience voir ici


Pour découvrir nos articles sur la submersion marine sur le Bassin, c’est ici


Michel Lenoir, Directeur de publication

 







Abonnez vous à InfoBassin, c’est gratuit!


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...


 

Comments

comments

Laisser un commentaire