Du coté des Forces de l’ordre : Un nouveau Sous-Préfet et résolution de deux affaires…

Même pendant les vacances… Nomination du nouveau Sous-préfet d’Arcachon et interpellations de malfrats.


24/07/21


Ronan Leaustic, nouveau Sous Préfet d’Arcachon

Sous prefet LeausticCa ne va pas changer le cours de la période estivale, mais c’est un élément important dans la gestion du Bassin, notamment en ce qui concerne l’ostréiculture, le banc d’Arguin et autres sujets parfois épineux…

Par décret du président de la République du 16 juillet 2021, Ronan Leaustic, sous-préfet hors classe, a été nommé sous-préfet d’Arcachon.


Un autre ex-sportif de haut niveau sur le Bassin

Il faut croire que la représentation de l’Etat sur le Bassin / Val de l’Eyre nécessite des sous-préfets qui ont du souffle. Puisqu’après la pétulante championne de Rugby Houda Vernhet, le nouveau responsable est un ancien arbitre international de football, remarqué pour un peu banal Australie-Samoa américaines soldé par un 31-0 .


Né le 1er juin 1968 à Brest, Ronan Leaustic exerçait depuis le 1er octobre 2018 les fonctions de sous-préfet de Corte. Précédemment, il a occupé les postes de sous-préfet de Château-Thierry (2016-2018), de directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi en Martinique (2013-2016), de directeur régional adjoint à la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Picardie (2010-2013).


Il a également occupé les fonctions de directeur départemental du travail à la DDTEFP du Tarn à Albi (2008-2010), de directeur adjoint du travail à la DTEFP de Mayotte (2004-2008), de directeur adjoint du travail à la DRTEFP de Corse à Ajaccio (2001-2004), ainsi que les fonctions d’inspecteur du travail au service de l’inspection du travail en Polynésie française (1997-2001).

Il prendra officiellement ses fonctions le lundi 2 août 2021.


Gendarmerie


De temps à autre, la Compagnie de Gendarmerie d’Arcachon communique sur quelques résultats de son activité.

Aujourd’hui , ça se passe à Salles et Gujan


Gujan-Mestras


Trafic de produits stupéfiants : 4 personnes interpellées

Après plusieurs mois d’enquête, les gendarmes de la brigade de Gujan-Mestras et de la brigade de recherches d’Arcachon ont interpellé, le 5 juillet, une équipe de trafiquants de drogues.

saisie trafic stup GujanS’approvisionnant dans la périphérie bordelaise, les quatre complices gujanais, eux-mêmes amateurs de ces douceurs illicites, vendaient régulièrement des produits stupéfiants, notamment de la cocaïne à une trentaine de personnes résidant sur le sud bassin d’Arcachon.

Les investigations diligentées par les enquêteurs permettent d’établir que les loustics, actifs depuis plus d’un an, vendaient mensuellement près de 150 grammes de cocaïne. Soit au total un profit estimé à plus de 80 000 euros.


Les perquisitions effectuées ont permis la saisie d’un véhicule, de stupéfiants (cocaïne et cannabis), d’armes, de téléphones portables et d’argent liquide.

Bien que minimisant leur implication, les trafiquants ont reconnu, lors des auditions, s’adonner à cette lucrative mais illégale activité.

Deux ont été placés en détention provisoire, deux sous contrôle judiciaire en attente de leur jugement dont l’audience est prévue le 4 août prochain au tribunal judiciaire de Bordeaux.

Une décision de justice sera également rendue sous peu à l’égard des consommateurs impliqués dans cette affaire.

Pour eux (elles) aussi, l’été commence mal…


Salles


Résolution de deux cambriolages

Mi-mars 2020, une résidence est cambriolée à Salles. Des vêtements et des pièces de monnaie sont dérobés. Aucun élément ne permet l’identification du ou des malfaiteurs.

Entre septembre et décembre 2020, la même habitation fait l’objet d’une deuxième effraction.


cambriolage sallesAprès une fouille minutieuse de l’ensemble des pièces, le ou les auteurs s’emparent de plusieurs biens (une télévision, deux paires de jumelles, une chaîne hi-fi, un appareil photographique, un instrument de mesure laser…).

Les investigations effectuées sur place par les gendarmes de la brigade de Belin-Béliet permettent la découverte d’une trace de sang susceptible d’appartenir aux cambrioleurs.

Prélevée et analysée, cette trace est comparée à celles présentes au sein du fichier national des empreintes génétiques (FNAEG). Confondue par son ADN, les gendarmes procèdent le 23 juillet 2021 à l’interpellation d’une femme. Au cours de la perquisition réalisée à son domicile, des objets en provenance des cambriolages sont découverts.

Après avoir reconnu ses méfaits, la cambrioleuse est convoquée devant le tribunal judiciaire de Bordeaux en janvier 2022. Les objets retrouvés ont été restitués à la victime.


Michel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


 

Comments

comments

Laisser un commentaire