Livres : Auteur(e) d’ici et d’ailleurs…


Des livres : Un roman sensible de l’Andernosienne Annick Julliard, une drôle d’histoire scientifique et un recueil de nouvelles amusantes


26/2/22


« Le Porte-plume » d’Annick Julliard



L’histoire
Angélique, modeste garde-barrière dans les années cinquante, est brisée par les violences que la vie lui inflige. Pour survivre, elle cherche dans les livres la plume qui lui permettra de retrouver cette sensation ou l’espace rassure et ou le temps qui passe n’a plus d’importance, car il devient infini. Emmaillotée dans la chaleur des mots, la vie lui revient peu à peu.

« Tu accoucheras dans la douleur… » Quelle faute une femme doit-elle expier si elle souhaite trouver sa place parmi les hommes ?


L’auteure

Annick Julliard réside à Andernos, sur le Bassin d’Arcachon. Après une vie professionnelle d’orthophoniste consacrée à réparer les « mots cassés », « les mots tordus » et les « mots qui manquent », elle s’investit dans la poésie, l’animation d’ateliers d’écriture, ainsi que dans l’écriture de ce premier roman.


Ce qu’on en pense

Une couverture sobre, à l’image de ce roman à l’écriture aérienne, sensible, où chaque mot pesé, percute.

La perte d’un enfant ou les scènes de violences subies par Angélique, ses tourments, sont livrés avec délicatesse. Cet ouvrage ne pouvait être écrit que par une femme. Il leur parlera instinctivement et pourrait bien surprendre la gent masculine par cette autre perception des situations, des sentiments, et de la condition des femmes après guerre.


Les autres personnages qui maillent l’intrigue servent de révélateur. Mais les hommes ne sont pas tous des salauds. « Raphaël ne lui a jamais rien promis, mais l’a aidé à se reconstruire ». Le récit vous happe, et comme dans tout bon roman, il est difficile de le poser pour en scinder la lecture.

Un opus très prometteur, et un deuxième en préparation… Une auteure à suivre.


IB Pratic : Le Porte-plume d’Annick Julliard, éditions Vérone, 124 pages, 13,50€. A commander chez votre libraire préféré ou sur internet chez l’éditeur et les sites marchands.



« Du nez de Cléopâtre à la rétine de Galilée (le fabuleux voyage d’un atome de carbone) » par Gilbert Burki


L’histoire

À première vue, les peintures pariétales de la grotte sous-marine Cosquer, la hache de l’homme des glaces nommé Ötzi, le nez de Cléopâtre, la rétine du savant italien Galilée, le chapeau bicorne de Napoléon, les vapeurs du volcan Pinatubo aux Philippines et la pandémie de la Covid-19 n’ont rien en commun.

Cependant, tous ces lieux, événements et personnages de l’Histoire de l’humanité pourraient avoir fréquenté un atome de carbone ayant la capacité extraordinaire de raconter ses aventures rocambolesques. À présent, cet atome pourrait même se trouver dans l’encre d’une page de ce livre, tenu entre vos mains. Vous toucheriez alors une parcelle du nez de Cléopâtre !


Ce qu’on en pense

A l’instar d’un Michel Serres, Gilbert Burki démontre dans cet ouvrage un esprit scientifique jovial et vulgarisateur. Professeur honoraire à l’université de Genève, il a été aussi directeur de l’Observatoire de Genève s’impliquant volontiers dans la vulgarisation scientifique (notamment en donnant un cours d’astronomie ouvert au public).

Ce petit brin de carbone nous promène avec humour à travers les siècles et l’histoire de notre Terre et de l’humanité. Les profs de sciences, d’histoire, de géographie gagneraient à s’inspirer de ce récit pour accrocher leurs élèves de manière ludique.

Un ouvrage qu’on invite à mettre entre les mains de tous les curieux, grands ou petits, quelque soit le sexe…

Feuilleter le livre ici

IB Pratic : Du nez de Cléopâtre à la rétine de Galilée (le fabuleux voyage d’un atome de carbone) par Gilbert Burki , 300 pages, 12€ format e book, 20€ en version papier. A commander chez votre libraire préféré ou chez l’éditeur et les sites marchands, ici.



Trente nouvelles hilarantes: Lauréates du Prix « De Rire à Lire 2021″par Cédric Bessaies, Gilles Eskenazi, Rory Schlecker, Ludovic Coué


L’histoire

Recueil de 30 nouvelles hilarantes lauréates du Prix « De Rire À Lire 2021 », avec quatre textes primés : « La quête du vernis magique » de Cédric Bessaies, « Brouillamini dans la basse-cour » de Gilles Eskenazi, « Le sorcier de la rue d’à côté » de Rory Schlecker, « Absurdus Delirium » de Ludovic Coué, et vingt-six nouvelles sélectionnées par le jury …


Ce qu’on en pense

Rire à Lire se veut un concours international d’écriture de nouvelles, qui allie humour et littérature. Organisé par la romancière Pascale Leconte, il est ouvert à toutes les nationalités.

Ce recueil de nouvelles est pétillant d’idées originales. Les récits sont construits avec soin et les chutes inattendues. Si on y sourit souvent, déclarer ces nouvelles « hilarantes » nous semble un zeste exagéré. Pour autant, l’humour est sans doute un concept très subjectif, et bien difficile à partager.


On conseillera ce livre aux jeunes ados pour développer leur imaginaire. Il saura les inciter à créer leurs propres histoires farfelues…

Toute les infos sur ce concours sont à retrouver sur le site de Rire à Lire.

Feuilleter le livre, ici


IB Pratic : Livre disponible en version ebook 3,99€ chez Amazon ou papier 15€, à commander chez votre libraire préféré ou  chez l’éditeur ou autres plateformes internet.


Bonnes lectures !


portrait MichelMichel Lenoir

 

 

 


Abonnez vous à InfoBassin, c’est gratuit


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...



Comments

comments

Laisser un commentaire