J.J. Savin traverse l’Atlantique à la rame… (1er épisode)

Journal de bord d’un marin intrépide en solo sur un canot dans l’Océan…


12/01/22


Jean-Jacques Savin, le téméraire Arèsien qui a déjà traversé l’Atlantique en tonneau, est en ce moment à bord de son canot de 6 mètres « L’audacieux ». InfoBassin le suit dans son périple et vous rapporte des extraits de son journal de bord…


Jour du départ à Faro (Portugal)

Jour du départ à Faro (Portugal)


Journal de bord n°1 : départ et journée 2

Me voici enfin en mer…

Départ hier dans des conditions très difficiles, due à la météo (j’étais au courant) : vent et vagues de travers, j’ai pu nous dégager de la côte et éviter de partir trop à l’ouest.

L’ Audacieux amarré à l’ombre du quai, les batteries étaient en dessous de leur puissance.

Donc canot fantôme….au réveil surprise : je me serai cru au « châtelet », devant les RER, les cargos, les porte conteneurs, et les tanker venant de Gibraltar se dirigeant vers l’Ouest, se suivaient.

J’ai eu un petit problème avec ma dérive avant ..l’estrope de remontée s’est arrachée. J’ai pu bidouiller un autre système. Il faut noter que le principe du winch pour monter ou descendre cette dérive de 5 kgs et très mal conçu : 2 taquets coinceurs suffisaient. Certains sont instruits et très technique, d’autres moins instruits mais plus pratique…

Le temps s’est amélioré, et dans l’après midi ce fut le beau temps comme annoncé.

Hier 8h de rame, aujourd’hui 8h30, les mains et fessiers doivent s’habituer…

Pour la nourriture, là il va falloir que je m’organise car pour l’instant j’ai peu d’appétit.

Bientôt 100 kms d effectué

Je vous quitte pour car je tombe de sommeil, à très bientôt !


Journal de bord n°2 : journées 3-4-5

Si le 3 janvier ce fut le paradis, avec un océan qui ressemblait à un miroir, j’ai eu en cadeau ce visiteur très curieux… après visionnage, ce n’est pas un orque mais une baleine !

Le 4 ce fut très difficile avec un vent très violent me faisant dériver vers le Maroc ,ce qui m’a obligé d’établir 2 ancres flottantes, c’est une sorte de parachute, pour freiner ma dérive.

A par quelques sorties pour filmer, je suis resté enfermer dans mon terrier qui par moment ressemblait à une machine à laver…

Ce matin tout proche d’un cargo me saluait d’un coup de sirène.

Effectivement l’Audacieux n’est plus sur la trajectoire idéale… Ce qui m’oblige à ramer durant 8 h de travers avec un vent de Nord-ouest dans une mer agitée : bilant 20 kms.

Demain même cap c’est à dire 270/240 degrés

Le moral est au beau fixe car dans quelques jours SI les prévisions sont exactes j’aurais des vents favorables pour mon tracer entre Madère et les Canaries.

Pour mes proches éviter de m’envoyer des sms ou mail je n’ai pas le temps d’y répondre, c’est très gentil mais je ne suis plus dans le tonneau à me laisser transporter…

Les quelques livres, ainsi que ma mandoline vont rester à leur place, car le nouveau programme c’est les 3 R : Ramer, Ravitailler, Ronfler !



Journal de bord n°3 : 6ème jour

Ça cogne fort ce matin : à 9h je me suis installé pour ramer.

La mer est très forte, des creux de 9mètres, avec des ondes de 12 secondes, ressenti qui s’apparente à des montagnes russes.

Le vent est de Nord-Ouest, donc en travers de la vague. A plusieurs reprises le cockpit est noyé et moi trempé.. Heureusement l’eau est à 18° et puis je suis sur le ring, je dois gagner.

Sur bâbord (ma gauche) un cargo est à environ 2kms et fait la même route que moi… J’ai ma balise de détresse dans la poche, sa présence me rassure surtout qu’il va à petite vitesse et reste visible assez longtemps.

Après 1h30 je jette l’éponge et redescend du ring, je m’allonge et m’endors… Après la récupération je cherche doucement à m’alimenter car la faim a comme le beau temps disparu.

Je me suis accordé cette journée de récuperation. Demain sera un autre jour, je vais y arriver. Il y a eu pire… Aujourd’hui j’ai une pensée pour les enfants de l’association ELA qui me suivent et je leur envoie mes salutations depuis le large…


Journal de bord n°4 : 8ème jour

Une semaine que je suis parti, 263 km déjà, c’est un bon début ! J’ai pris mes marques et je suis maintenant sur la bonne trajectoire. Ça bouge toujours autant, des creux de 15 mètres sont annoncés, mais j’ai confiance. L’Audacieux se couche et glisse, pendant ce temps, je fais le dos rond… J’ai modifié le réchaud de la cambuse pour sortir et entrer plus facilement. Les batteries rechargent doucement. La charge est de 20 %, mais je ne pense pas pouvoir arriver à 100/100.

J’espère utiliser le déssalinisateur dans quelques jours. Ce qui va me permettre de filtrer le sel de l’eau de mer et de restituer de l’eau douce….


Journal de bord n°5 : 9ème jour

Résumé du 9ème jour ; j’ai parcouru 63kms et ramé durant 8 heures avec un vent de ¾ arrière. Je suis parti sur une base de 15 semaines d’effort y compris pour la nourriture. La semaine commence bien : comme je suis à l’ouest, le jour se lève plus tard. Je commence à connaitre le canot, j’arrive à l’équilibrer avec la dérive avant et le gouvernail. La météo devient très favorable, fini les durs moments du départ et le Maroc qui se rapprochait. Merci Neptune !

La route choisie passera entre Madère et Las Palmas. Le ciel a été chargé de cumulus toute la journée. Orion est apparue quelques minutes et j’ai hâte de retrouver la Croix du Sud…


A suivre…


Vous pouvez retrouver les aventures de Jean Jacques sur sa page FB ici


IB


Photos JJ Savin


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire