De l’actu et des sorties cette semaine…

Des infos culturelles sur le Bassin, et des nouveautés sur le stationnement à Bordeaux…


5/01/22


La Teste / Sanguinet


Une cabane qui déménage…


cabane confoulan sanguinetLe Conservatoire des Landes de Gascogne continue d’aménager son site patrimonial à Sanguinet.

C’est un espace exceptionnel dédié à l’Esprit des Landes et de ses pays raconté par les artistes peintres, avec des bâtiments typiques progressivement reconstruits dans le pur respect de la tradition architecturale. Ainsi, réapparaissent dans leur entier aspect d’origine, un four à pain, une maison landaise à colombages de trois siècles, une grange à colombages destinée à l’exposition d’une forge et de toute la panoplie des outils de résiniers


Une cabane du port de la Teste

Une cabane ostréicole a été choisie par le Conservatoire des Landes de Gascogne pour représenter le Pays de Buch, sous l’implusion du Conservatoire Patrimonial du Bassin d’Arcachon. Elle est située sur le port de La Teste, et grâce à la générosité de la famille d’ostréiculteurs d’Alain Udave, c’est la première fois qu’une cabane ostréicole quittera le département de la Gironde.

Une équipe de bénévoles motivés s’est affairée à démonter clou par clou, couvre-joints, lambris, portes et fenêtres pour voir apparaitre enfin le squelette de la structure en pin. Le chantier a duré moins de deux jours, agrémenté par le service de copieux petits-déjeuners, de soupe bienvenue et de l’indispensable pot de l’amitié.


cabane confoulan sanguinet dessin sudIl a fallu nomenclaturer précisément chaque pièce de bois, chasser les chevilles parfois récalcitrantes et sauvegarder quelques éléments endommagés pour servir de modèle aux neufs.

Aujourd’hui, la cabane git en hivernage dans le parc de Sanguinet, dans un volume différent sous des bâches en attendant de renaître au printemps dans un décor adapté : tout l’environnement professionnel ostréicole et de pêche, et probablement une pinasse et des pignots ».


Sauvegarder le patrimoine ancien pour ne pas oublier d’où vient le Bassin, c’est bien.

D’autres infos sur http://conservatoirepatrimonialbassinarcachon.fr/


Stationnement à Bordeaux : Attention aux changements… et aux patrouilleurs !


Stationnement : Même dispositif mais nouvelles modalités…

Depuis le 1er janvier 2022, la ville de Bordeaux met en œuvre de nouveaux équipements pour optimiser la gestion de son stationnement automobile de surface.

Les applications mobiles usuelles EasyPark et Flowbird restent opérationnelles pour les usagers occasionnels, visiteurs.


Quand LAPI contrôle votre stationnement !

Déjà utilisé dans les grandes agglomérations et testé depuis novembre 2021 à Bordeaux, le système LAPI (lecture automatisée de plaques d’immatriculation) est embarqué dans un véhicule léger équipé de caméras, dédié au contrôle du stationnement payant. Seul l’équipement change : la fréquence des contrôles reste la même.

lapi bordeauxRemplacés par le LAPI, les agents piétons sont redéployés dans des salles de contrôle, où ils vérifient sur écran les images envoyées, pour déterminer si le véhicule est en règle et si un FPS (forfait post-stationnement) doit être dressé ou non pour défaut de paiement.

Les contrevenants sont notifiés par courrier postal (et non plus sur leur pare-brise), avec le détail des modalités de paiement et de recours. Mais, une minoration s’applique aux usagers qui règlent leur FPS sous 5 jours, contre 24 heures aujourd’hui.

C’est trop gentil…


Personnes à mobilité réduite : un système plus sécurisé

Depuis le 1er décembre 2021, les détenteurs d’une carte CMI-S (carte mobilité inclusion stationnement) bordelais ou non, sont invités à s’enregistrer soit sur le site monstationnement.bordeaux.fr à compter du 1er janvier, soit directement auprès du bureau d’accueil de la Police Municipale place Rohan : ainsi, le LAPI (qui ne détecte pas les cartes derrière un pare-brise) identifiera automatiquement leur immatriculation comme étant liée à un abonné PMR. Cette procédure vise à décourager l’usage frauduleux de cartes d’invalidité et à libérer les places dédiées. Pour les utilisateurs occasionnels, la prise d’un ticket PMR depuis l’horodateur ou l’application mobile, déclenchera une vérification physique. En cas d’infraction, comme pour les abonnés payants, un forfait post-stationnement sera adressé par courrier au propriétaire du véhicule.


Abonnés professionnels : plus de souplesse

Nouveauté : une fois enregistrés auprès de la mairie ou sur monstationnement.bordeaux.fr, les adhérents auront le choix de régler leur stationnement à la journée (1,50 €) plutôt qu’à l’année. Un forfait plus économique pour les usagers occasionnels. Les professionnels mobiles profiteront d’un abonnement « toutes zones ».

Les récalcitrants prendront le tram…

Plus de détails sur le système LAPI, ici


Bordeaux


La porte Dijeaux se refait une beauté!

Monument historique depuis 1921, la célèbre porte Dijeaux borde la place Gambetta de Bordeaux. D’architecture classique, construite de 1748 à 1753 en pierre de Frontenac, et classée Monument historique depuis 1921, la porte Dijeaux entre en rénovation en ce début d’année pour environ 5 mois. Cette restauration consistera surtout à nettoyer le monument encrassé, rénover les parements et sculptures.


Travaux à venir

porte dijeauxDes désordres constatés en 1953 et traités (fissures des parties hautes, affaissement de claveaux) ne sont pas réapparus. Exposé à la pollution automobile avant la piétonnisation de 1974 et la proximité de la place, l’ensemble de l’ouvrage est très encrassé, surtout dans les parties peu lavées (intrados de l’arcade, renfoncements protégés, sous-face des corniches et bossages).

Les parements unis et moulurés seront nettoyés par cryogénie après traitement de l’ensemble par biocide. Les pierres des piliers étant majoritairement en bon état, il est prévu assez peu de remplacement. Les ragréages au ciment seront piqués et remplacés par des ragréages à la chaux. Les éléments de pierre cassés seront restaurés soit par ragréage, soit par greffe. Les joints dégradés seront piochés et restitués à la chaux.


Restauration de sculpture

Les bas-reliefs et les groupes sculptés seront traités par biocide en plusieurs passes, puis par application de cataplasme à base d’argile. L’application de cataplasme permet de nettoyage mais également le dessalement des ouvrages. Une fois nettoyées, les sculptures seront minéralisées et renforcées. Sur les frontons, elles seront restaurées en conservation par ragréages. Sur le fronton est, des éléments de feuillages qui ont perdu en lisibilité seront remplacés par greffe. La création de solins permettra l’évacuation rapide de l’eau et préservera les ouvrages exposés. Les groupes sculptés seront également restaurés par ragréages et bouchons de pierre. Les éléments sculptés recevront un hydrofuge et un badigeon d’harmonisation.


Un peu d’histoire…

L’actuelle Porte Dijeaux est la troisième du nom. La première, l’une des quatorze portes de l’enceinte romaine bordelaise du IVème siècle, était une simple ouverture percée dans l’épaisseur de la face occidentale de la muraille, à l’extrémité d’une longue rue droite. Elle aurait été, selon Camille Jullian, la porte de Jupiter, « porta Jovia ». En 1302, elle fut démolie et une autre reconstruite, dix à douze mètres plus à l’ouest, dans le mur de la nouvelle enceinte, entre deux tours rondes en saillie sur le fossé.

Cette porte qui faisait communiquer la ville avec le faubourg Saint-Seurin, servait aussi de défense en cas d’attaque venant du faubourg. Elle remplit d’ailleurs ce rôle en 1650, pendant la Fronde, et résiste douze jours au siège du Maréchal de la Mailleray après qu’il eut, à la tête des troupes royales, occupé le faubourg Saint-Seurin.


Pour continuer les embellissements de Bordeaux effectués par l’intendant Tourny, les jurats décidèrent, en 1746, la création de la place Dauphine (actuelle place Gambetta) entre les anciennes portes du XIVème siècle Dauphine et Dijeaux et, en conséquence, la démolition de la demi-lune au-devant de celle-ci.

En fait, la porte elle-même fut aussi détruite et, en 1748, commencèrent les travaux d’érection de la nouvelle œuvre de Nicolas Portier. Elle marque l’aboutissement sur la place Dauphine d’une longue rue droite qui, partant de la place royale ouverte sur le fleuve, n’est autre que l’ancienne artère romaine « decumanus » qui menait à la porte de Jupiter.



Sorties… Sorties… Sorties…


grenouilleQuelle Météo ce week-end pour vous organiser ?

Soleil? Pluie? Vent? Chaud? Froid?

Voir le Bulletin prévisions complètes de Météo france, ici.



Jeudi 6/01


Arcachon


Théatre Olympia : Concert Orchestre National de France



Pour ce programme, l’Orchestre National de France a imaginé un voyage sentimental à travers la musique française du XIXe et du début du XXe siècle.
La danse sera à la fête au cours de cette soirée, avec une bourrée signée Chabrier, un galop selon Offenbach, un boléro comme Ravel sait en écrire et même une valse puisée chez Berlioz ! Il sera aussi question de clarinette, d’Espagne et d’horizons plus lointains.

IB Pratic : Jeudi 06/01 à 20h45, de 42 à 52 € au Théatre Olympia, 21 Avenue du Général de Gaulle. Tel 05 57 52 97. Resa ici



Samedi 8


Lège – Cap Ferret


Conférence : La Joconde mieux qu’au Louvre…

la jocondeDans le cadre des « samedis de l’Art », Sophie Limare présentera la Joconde sous un aspect ludique et accessible à tous.

L’analyse du tableau, associée au récit de son vol en 1911, sera suivie d’une présentation des détournements qui se multiplient aujourd’hui dans la peinture, le cinéma, les gifs animés ou les jeux vidéo. Un quiz terminera la présentation de ce chef-d’œuvre de l’art occidental.

Après, vous pourrez toujours aller faire la queue au musée du Louvre, si vous avez le courage…

IB Pratic : Samedi 8 janvier à 14h30 à la Médiathèque de Petit Piquey. Infos et resas ici



Vendredi 7 et samedi 8


Biganos / Arès


Théâtre des Salinières : Le Roi

Comédie de Frédéric Bouchet
Mise en scène de Frédéric Bouchet, avec Frédéric Bouchet, Nora Fred, Sophie Bois, Jean Baptiste Bouye et Maïlys Fernandez.

Le Royaume de Walsymund vient de perdre son Roi. Sans descendants directs, le tyrannique Premier Ministre a pris le pouvoir. Mais, on découvre un descendant : Paulot, qui vit avec Paulette, près de Bordeaux. La Comtesse Poupov est chargée de le convaincre de monter sur le trône. Elle va donc tenter de les rendre «présentables», et ce n’est pas une mince affaire. En si peu de temps, va-t-elle pouvoir transformer deux tabourets en formica en fauteuils Louis XV?


Des répliques qui fusent, une mise en scène trépidante, les travers Bordelais passés au scalpel de Fred Bouchet, et des rires en rafales. L’antidote parfaite à la crise sanitaire !


IB Pratic :

Biganos : Vendredi 7/01 à l’Espace culturel à 20h30. Billeterie et Resa ici

Arès : Samedi 8/01, à 20h30, Espace Brémontier, 1 Route du Temple . Billetterie ici. Pass sanitaire obligatoire. Rens 05 56 03 93 03




Samedi 8


Andernos


Spectacle The wackids : Musique (avec des jouets) à donf !

 wackidsLe groupe The wackids sera en concert avec « Back to the 90’s» le samedi 8 janvier 2022 à 18h, au Ciné/Théâtre La Dolce Vita (32 av. de Bordeaux).

Après deux spectacles à succès, une décennie de tournée, plus de 800 concerts et des millions de vues sur internet, The Wackids sont devenus les maîtres incontestés du Rock’n’Toys, avec leurs instruments jouets…
Passe sanitaire obligatoire (à partir de 12 ans), mais omicron ou pas, avec le masque (à partir de 6 ans), vous aurez le droit de taper des pieds et des mains, faute de mieux… Pas contre, pas question de manger ni de boire. La musique et pi c’est tout !

Plus d’infos, résas et billeterie sur theatreladolcevita.fr/


logo agendadubassin extrait pdf


Les autres Sorties ?

Toutes les sorties sont à retrouver sur

-notre site AgendaduBassin.FR (cliquer ici)

-notre groupe facebook agenda du bassin



Cinéma… Cinéma… Cinéma…


cinema neonLes sorties des films dans les salles du Bassin / Val de l’Eyre  (cliquez sur la ville) 


 


Arcachon Grand Ecran


La Teste Grand Ecran


Bonne semaine !



La liberté dans notre pays reste toujours conditionnelle, avec un passe sanitaire…


IB


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire