Edito : Effet d’optique et petite monnaie sur le Bassin…

L’Oeil au Beurre de Lenoir : La modernité avance à tous petits pas sur le Nord bassin. Comme une nostalgie du siècle dernier ?


1/08/21


Effet d’optique

La fibre arrive… de manière très dispersée sur le Bassin, certaines zones ont déjà droit à un surf façon Nazaré pendant que d’autres ont le temps de préparer leur repas en attendant le chargement d’un fichier.

Un vrai bonheur sur les marchés quand la vendeuse espère, comme les clients scotchés dans la longue file d’attente, que la gameboy veuille bien rendre ses deux tickets, pour passer au suivant.

La présence des estivants invités par le SIBA à utiliser massivement les 80 spots gratuits en Wifi tout autour du Bassin avec force campagne de pub dans la presse locale n’arrange évidemment pas la situation : ça rame sévère sur la toile et sur les réseaux téléphoniques par chez nous.


Un goût de bouchon

bouchon trainCoté bouchons, mais sur la route cette fois, les grands classiques sont de retour au sud comme au nord, au Cap Ferret notamment, et on a un peu de mal à comprendre les vacanciers qui tiennent absolument à gaspiller 2 ou 3 heures dans la journée dans leur voiture, alors que nos plages sont immenses et qu’il suffit de s’adapter aux bons horaires. A chacun selon ses vacances…

Une pensée émue par contre à tous les professionnels qui n’ont pas le choix et se font prendre dans la nasse.


Le Nord Bassin parent pauvre des transports en commun

Sur les bus du Bassin 601 et 610 c’est « par ici la monnaie », sinon tu montes pas.

Une de nos abonnées nous a raconté les mésaventures de passagers lors d’un voyage en bus 601.

Des inconscients, comme cette touriste en goguette, ont osé vouloir payer leur trajet avec une carte bancaire.  « Désolé Madame, nous ne prenons pas la CB » asséna le chauffeur d’un air blasé. La dame sort alors un billet de 50€. « Désolé, Madame, nous ne pouvons pas rendre la monnaie… ». Après de longues palabres, et surtout la clameur aimable qui commençait à gronder au fond du bus genre « bon, on va être en retard là, on n’a pas que ça à faire, tu l’avance ton tracteur, etc… », le chauffeur a superbement sorti sa caisse pour rendre la monnaie à l’usagère. Comme quoi…


Que TBM ne veuille pas transformer ses chauffeurs en distributeur de monnaie, on peut comprendre. Mais qu’avec la crise sanitaire, et depuis le début voici plus d’un an et demi, la régie n’ait pas mis de terminaux CB à bord des bus pour éviter la contamination, alors qu’elle dispense le WIFI à bord, c’est inconcevable.

La desserte du Bassin est toujours encré au début du XXe siècle coté transport en commun.


Le rêve improbable de rallier directement l’aéroport ou la gare depuis le Nord Bassin

Quant à espérer un moyen plus fréquent et rapide pour rallier la gare ou l’aéroport de Bordeaux et éviter de saturer les routes, en dépit d’une augmentation constante et importante de la population, encouragée par les élus, autant oublier.

Cela n’est dans aucun carton des partis politiques représentés sur la zone. Question d’argent ? Non, on l’a vu lors de la Covid, trouver des fonds n’est pas un problème. A condition que la volonté politique existe.

C’est là qu’est l’os…

Bonne route à tou(te)s !


Michel Lenoir

Directeur de publication


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire