Coronavirus : Le point (de croix) en Gironde et sur le Bassin

Covid… ton verre ! Après l’arrivée massive de vacanciers sur le littoral, les locaux trinquent.


14/08/20


Serait-ce l’été de tous les dangers sur le Bassin ? L’afflux massif de vacanciers (+20% selon nos estimations) avec une population majoritairement française satisfait évidemment les commerçants du Bassin / Val de l’Eyre.

Mais pour la Covid, les rumeurs flambent plus vite que la réalité. Un point s’impose…


33 personnes hospitalisées en Gironde

bassin coronavirusAu 12 août 2020, le département de la Gironde recense 33 hospitalisations en cours pour cause de Covid-19 dont 6 en réanimation. Après hospitalisation, 988 patients sont de retour à leur domicile.

À cette même date, 162 personnes sont décédées à l’hôpital depuis le début de l’épidémie.


99.3 % de tests négatifs

Les chiffres de dépistage du Coronavirus COVID-19 en date du 9 août 2020 donnent 94 232 tests réalisés dont 668 (0.7 %) tests positifs et 93 564 (99.3 %) tests négatifs.


Sur le Bassin, la sous-préfète met la pression… dans les bars

Un peu plus de discipline ! Face à l’augmentation des cas déclarés ces derniers jours, la représentante de l’Etat à Arcachon réclame plus de fermeté dans le respect des règles sanitaires de la part des gérants de bars, restaurants et autres lieux recevant le public.

Du coté des mairies, l’obligation de porter le masque en extérieur dans les lieux les plus fréquentés tout autour du Bassin, s’étend au fur et à mesure que le nombre de malades augmente.


Le masque… même en plein air

masque chirugicalSur les marchés de plein air, la mesure était déjà en place. Dorénavant, elle est valable pour les accès aux centre d’Arcachon/ Jetée Thiers, et au Cap ferret sur l’ensemble des jetées communales (Grand Piquey, le Canon, Bélisaire) ainsi que sur le secteur central du Cap Ferret, reliant Bélisaire à la rue des Goëlands en passant par le boulevard de la plage.


Mais la palme revient à la Dune du Pilat

Pauvres touristes ! Ceux qui ne seront pas morts étouffés en montant l’escalier avec un masque sur le nez (sinon ça ne sert à rien) ne sont pas à l’abri d’attraper le virus sur la rampe en corde tripotée par nombre des 11.000 visiteurs quotidiens en ce mois d’aout. Elle est en effet par définition très difficile à désinfecter.


Lège Cap Ferret : 1000 tests et 7 cas positifs déclarés

depistage arsLa commune, très prisée par les touristes et les jeunes fêtards, est victime de son succès, avec son cortège d’incivilités, d’abus en tous genres et… de contamination.

La campagne massive de dépistage (1000 tests) organisée par la Ville en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé de Nouvelle Aquitaine et le laboratoire Synlab d’Arès, vient d’identifier plusieurs cas positifs dans le village du Cap Ferret.

La mairie est en discussion pour poursuivre la campagne de dépistage massive au-delà des dates initialement envisagées.


L’Assurance Maladie prend en charge le suivi des cas positifs individuels et l’ARS celui de l’épidémie. En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, la Ville de Lège-Cap Ferret pourra faire évoluer son dispositif.


Dépistage pour tous

Si vous en ressentez le besoin, des dépistages ont aussi été mis en place dans la plupart des villes autour du Bassin Val de l’Eyre. Renseignez vous auprès de votre mairie.


Bon week-end !


portrait MichelMichel Lenoir

Directeur de publication

(Source Santé publique)

 


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire