Pistes cyclables et espaces boisés interdits ce WE !

Nouvel arrêté anti-incendies, point sur le tourisme, et suite de la gestion forestière après les feux


5/08/22


En raison des risques d’incendies, (les feux de La Teste et Landiras ne sont toujours pas éteints…) la préfète de la Gironde, a pris un nouvel arrêté visant à interdire temporairement l’accès aux espaces exposés des communes à dominante forestière pour le département de la Gironde à compter du samedi 6 août à 00h00 au dimanche 7 août inclus.



Par conséquent, les mesures de restriction déjà en vigueur dans les espaces exposés des communes à
dominante forestière du département sont renforcées :

• la circulation et le stationnement des personnes et des véhicules avec ou sans moteur sont
interdits sur les pistes forestières, chemins ruraux, chemins d’exploitation, pistes cyclables et autres sentiers ouverts au public dans les espaces exposés sauf pour les services publics dans l’exercice de leur mission.

• les activités d’exploitation forestière, de travaux sylvicoles, de génie civil, de service, de carbonisation et de sciage sont suspendues durant cette période ;

• les activités ludiques et sportives sont interdites à l’exception de celles exercées en base de loisirs et en périmètres de plans plages.


 


Il est également interdit dans les bois et forêts jusqu’à une distance de 200 mètres :
-d’utiliser du feu

-de fumer

-de jeter tout débris incandescent

-de procéder à des incinérations des déchets verts et brûlages dirigés

-de pratiquer le camping isolé ou le bivouac

-de tirer des feux d’artifices publics ou privés sur l’ensemble des territoires des communes forestières

Idem pour les barbecues.


Pour toute information sur le niveau de vigilance et les mesures applicables, vous pouvez contacter le répondeur de la préfecture de la Gironde au 05 56 90 65 98.


Le point des professionnels du tourisme



Cet arrêté tombe au moment où les touristes débarquent sur le Bassin, après un temps d’hésitation dû aux images d’incendie dans les media.

Un point presse des professionnels du tourisme permet d’y voir plus clairement. Il rassemblait Karine Desmoulin, conseillère départementale et présidente de Gironde Tourisme, Jean-François Tastet, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih), Patrice Beunard, adjoint à Arcachon et représentant du Syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon (Siba), Aurélie Loubes, directrice du Comité régional de tourisme, et Lionel Pujade, président de l’Association des campings du bassin d’Arcachon.

Avec ce nouvel arrêté, les loueurs de vélo dont le chiffre d’affaires avait baissé jusqu’à 95% vont continuer à souffrir.

Les touristes sont bien là et continuent d’affluer sur le Bassin / Val de l’Eyre.


Le business est revenu au niveau de 2019. Merci la Dune !



Pour les restaurateurs et les autres secteurs d’activités, le business revient au niveau de 2019 qui était une très bonne année pour les tiroirs caisses. 80 % des professionnels retrouvent des niveaux de réservations de 2021. Le manque provient surtout des 6000 lits non remplacés dans les campings autour de la Dune du Pilat qui ont brûlé.

La réouverture de la dune au public, même encadrée, aura été un signal fort pour réamorcer la pompe à touristes, qui fonctionne désormais à plein.


Suites des incendies en Gironde : 1ʳᵉ réunion du groupe opérationnel forêt-bois

Depuis le 12 juillet, les deux feux de La Teste et Landiras ont impacté plus de 18.000 hectares de surfaces boisées pour un volume estimé de 2,37 millions de m³ de bois incendiés. Les conséquences sont fortes pour les acteurs de la filière forêt/bois du Massif des Landes de Gascogne puisque cela représente près d’une demi-récolte annuelle sur le massif.

Par ailleurs, le Président de la République a annoncé le 20 juillet dernier un grand chantier national pour la replantation.


 


Ce mercredi 3 août, la préfecture de Gironde, sous l’égide du préfet délégué pour la défense et la sécurité a installé un groupe opérationnel régional relatif aux suites des incendies du 12 juillet 2022 afin de 

-partager les informations sur la situation de la lutte et dresser une première estimation des dégâts forestiers ;

-relever les difficultés rencontrées par les partenaires de la filière bois ;

-recenser les besoins et soutiens nécessaires.


Le SDIS 33 toujours sur le pont

Le SDIS 33 a fait un point précis sur la situation actuelle toujours évolutive sur le terrain et apporté des précisions sur l’organisation de la garde du feu, tandis que les services de la DRAAF ont présenté une caractérisation quantitative et qualitative des zones forestières incendiées. Le pôle santé des forêts a présenté les risques de proliférations d’insectes ravageurs.


À l’issue du tour de table, les acteurs de la filière ont rappelé les attentes de la profession sur les problématiques d’accessibilité des parcelles brûlées, de financement de l’exploitation de ces bois ou encore d’approvisionnement des industries de transformation de la région Nouvelle-Aquitaine.

Ce groupe opérationnel se réunira régulièrement pour apporter à tous les acteurs de la filière une parfaite visibilité de la situation et préparer sans attendre la mise en œuvre du plan de reboisement des parcelles incendiées, pour replanter une forêt avec des règles plus protectrices et de prévention face aux feux.

A suivre…


  Michel Lenoir

Photos Clément Viala photographe (voir sa page FB ici  et son site internet, ici, pour d’autres photos


Nouveau! Téléchargez notre application gratuite, et recevez InfoBassin directement, en cliquant sur les icônes !



ou


Abonnez vous à InfoBassin, c’est gratuit !

[wysija_form id= »1″


Comments

comments

Laisser un commentaire