Les gendarmes du Bassin en action (suite) contre du troc de Coke et un kit de Khat !

Bassin : Les pandores sont en grande forme ! Coup d’arrêt sur deux affaires de trafic de drogue


23/01/21


Andernos

Les gendarmes mettent un coup d’arrêt à un trafic de cocaïne sur le Nord Bassin.


Au terme de plusieurs mois d’enquête, les gendarmes de la brigade d’Andernos ont, le 18 janvier, interpellé trois trafiquants de drogue adultes : deux hommes et une jeune femme.

Les intéressés s’adonnaient depuis plusieurs mois à la vente de produits stupéfiants notamment de la cocaïne, qu’ils revendaient à de nombreux consommateurs résidant sur les communes du Nord Bassin.


ligne de cocaine tete de mortAu total, en moins d’une année, ces derniers auraient vendu pour plus de 120.000 euros de cocaïne.

Si vous ne faites pas partie du milieu, on vous signale que le gramme de cocaïne est vendu autour de 80 euros.

Le trio a été remis aux mains de la justice, qui a tranché : Les deux hommes ont été condamnés à un an d’emprisonnement dont six mois avec sursis et six mois aménageables.

La jeune femme, mineure au moment des faits, est mise en examen devant le juge des enfants et fera prochainement l’objet d’une convocation.

Pour les consommateurs, il faudra trouver une autre ligne… pour la coke.



Gujan-Mestras


Saisie d’un kit de khat…

feuilles de khat sechees

Le 15 décembre 2020, les services des Douanes procèdent au contrôle d’un colis en provenance de Guinée et à destination d’un habitant de Gujan-Mestras. L’ouverture de ce dernier permet la découverte de 16 kilogrammes de khat séché, substance classée comme stupéfiants.


Le Khat, c’est quoi ?

C’est un arbuste cultivé en Afrique de l’Est (Yémen et Ethiopie principalement) et à Madagascar, dont on consomme les feuilles.

Coté pile, il dissipe les sensations de faim et de fatigue et produit un sentiment d’exaltation, en provocant une accélération du rythme cardiaque, de la respiration, et de l’hypertension.

Coté face, sa consommation régulière provoque de l’accoutumance, et peut mener à la toxicomanie. Les effets à long terme sont des modifications de l’humeur, des troubles du sommeil, des troubles de l’appareil digestif et d’ordre sexuel.


Facile à cultiver, il se cueille tout au long de l »année et rapporte 4 fois plus que toute autre culture.

Au Yemen, la surface d’exploitation du qat est passée de 10. 000 hectares au début des années 1970 à 167.000 hectares en 2012, avec une occupation de 12 % des terres arables. Et ça continue d’augmenter.


Quitte le khat… ou ta langue deviendra verte !

Le khat est utilisé depuis toujours, les consommateurs locaux le machouillent longtemps, un peu comme la coca. Il feuilles de khat fraichescolore les dents en brunâtre et la langue d’un vert du plus bel effet.


Thé pas Khat ?

Une opération judiciaire est menée le 20 janvier 2021 par la brigade de recherches d’Arcachon pour procéder à l’interpellation du destinataire.

Entendu sur les faits, l’intéressé explique avoir été contacté par une connaissance résidant aux Pays-Bas qui lui a proposé de réceptionner des colis en France puis de les renvoyer vers la Suède.

Pensant qu’il s’agissait de thé et sans réellement s’interroger, il a accepté de servir d’intermédiaire…


Au total, entre novembre 2020 et janvier 2021, la personne mise en cause aurait permis le transit de 10 colis de quantité et contenance identiques, percevant 150 euros à chaque réception.

Sous le manteau, un kilo de khat se négocie jusqu’à 1000 euros.


Le transitaire fautif sera prochainement convoqué par la justice, mais pas pour prendre le thé…



portrait MichelMichel Lenoir

Illustration photo saisie de khat  : Gendarmerie d’Arcachon


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire