Comment réussir ses vœux quand on est maire ?

Le coup de plume du dimanche.

Voeux municipaux : Mode d’emploi (en images)


9/1/16


Les voeux du maire sont devenus au fil des années une institution. C’est un rendez-vous incontournable et convivial entre les élus et leurs administrés. Le maire présente son (excellent) bilan, ses réalisations (réussies) et ses (nécessaires) projets.

La soirée des vœux suit un rituel bien rythmé, une grand messe façon cérémonie des Oscars à la gloire de la ville, avec mise en scène, éclairages et sono, fournis par une société spécialisée.

Voici la recette de voeux à la population réussis :

Il faut

1/ Un beau décor

2/Accueillir le public  avec un orchestre (école de musique ou chanteur(euse) du cru) qui va chauffer la salle pendant que M. (ou Mme) le Maire accueille le public à l’entrée.

Tous ne souscrivent pas à cet élément afin d’éviter le kiné QUI devra prodiguer des massages le soir, après avoir serré entre 400 à 1000 paluches. Le chanteur ou le groupe prendra soin de placer le nom de la ville dans les paroles du dernier morceau interprété sous les ovations des habitants, ravis.

3/ Une belle brochette de maires, député, conseiller départemental ou régional, la sous préfète et les patrons des corps constitués (gendarmerie, pompiers, police, …)

4/ Le discours d’un adjoint ou la mise en avant de l’action remarquable d’une personnalité de la ville (président d’association, champion sportif etc.)

5/ Un intermède plaisant avec un humoriste ou un prestidigitateur. Les spectateurs adorent les tours de passe passe, sauf lors du budget au conseil municipal.

6/ Le discours du maire, avec en préambule un petit film ou quelques photos, de belles images pour illustrer les réalisations abouties durant l’année qui s’est écoulée.

7/ Le verre de l’amitié. Sur le Bassin, ce seront quelques milliers d’huitres qui seront englouties par les résidents, avec petits fours, et boissons.

Attention ! C’est le moment le plus attendu mais aussi le plus dangereux de la soirée. La ruée vers le buffet, c’est la loi du plus gonflé.

Car sur le Bassin aussi, la crise a frappé, les temps sont difficiles et un repas gratos, c’est toujours ça de pris.

Ceci dit, on peut comprendre les amateurs.

Ces vœux à grand spectacle, ce buffet gargantuesque, a été payé avec leurs impôts. Pour une fois qu’ils peuvent en profiter …

Bon dimanche.


Illustration en images, ci dessous



michel L 2 okMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...


Comments

comments

One comment on “Comment réussir ses vœux quand on est maire ?
  1. bien dit , en fait pourvu que ça dure, les places sont bonnes dans les mairies , et l’hypocrisie est de rigueur, c’est toujours une année de gagnée, au peuple a mettre tous ces bons a rien dehors, ce n’est qu’une question de temps,en attendant ils en profitent un maximum…

Répondre à InfoBassin Annuler la réponse.