Politique : Avec TV(si)BA, de la com sur mesure pour l’interco…

Com : Quand le maire d’Arcachon s’achète une TV pour le SIBA (avec votre argent)…


15/12/20


Le dernier conseil du SIBA marque un tournant dans la communication de l’intercommunalité qui s’offre un nouvel outil pour Noel.

image ODJ siba achat web tv tout cercle rouge


C’est Patrick Davet, le maire de La Teste, qui était le rapporteur du point 2020DEL072 pour le pôle Communication, concernant l’achat d’une Web Tv. Il est passé très rapidement sur les détails, pour une mise au vote à l’unanimité.
Ce qui n’aura pas empêché quelques remarques piquantes et des interrogations patelines du maire d’Andernos, sur les réserves inhérentes à la mise en œuvre de ce nouvel outil et qui préfèrerait que le SIBA s’occupe un peu plus des réseaux, compétence pour laquelle il a été créé, que de com…


750.000 € de com par an…

Pour situer le contexte, rappelons que le budget communication du SIBA tourne autour de 750.000 €/an, financés par les impôts locaux.

Si vous trouvez que le Bassin est un tantinet saturé en été, vous saurez pourquoi. Et si vous pestez parce que les égouts débordent dans la rue par temps de pluie, parce qu’en mauvais état ou sous-dimensionnés, c’est que vous ne comprenez rien à la nécessaire expansion du Bassin.


Acheter une web TV à 75.000€ , pour quoi faire ?


Le SIBA possède déjà un chaîne vidéo (voir ici) avec plus de 50 vidéos institutionnelles à son actif.

On peut aussi trouver les vidéos de promotion touristique, ici


TVBA SIBA GAFALa délibération stipule que :

« La reprise de cet outil de diffusion et de promotion revêt de nombreux intérêts et notamment :

-La possibilité d’internaliser en grande partie la réalisation de production audiovisuelle au service de la promotion du territoire, actuellement effectuée dans le cadre de prestations de services… »


Sur un plan déontologique, cela ne va pas changer grand chose, puisque les mairies finançaient déjà les reportages de TVBA sur leurs activités communales… Un traitement de l’info déjà garanti très politiquement correct donc.


-« Un nouvel outil Web adapté aux modes croissants de consommation numérique accentués par la crise, en complément des autres outils du Pôle Promotion du Bassin d’Arcachon… »

Cette nouvelle dépense ne remplacera donc pas les panneaux de pub pour le Bassin dans les aéroports, et autres lieux de passage lourdement tarifés pour attirer les Parisiens et autres pauvres malheureux sur le Bassin…


– « Mieux expliquer, en images, les métiers « techniques » du SIBA pour en partager les objectifs avec le plus grand nombre. »

Cela serait nouveau, si le SIBA n’avait déjà publié et relayé sur les réseaux sociaux des vidéos comme celle sur les travaux maritimes (voir ici), réalisées par d’excellents professionnels comme Midi Prod, ou Saison 5, par exemple, qui sont basées sur le Bassin.


Il est également prévu que « l’acquisition, la coordination et l’animation de ce nouvel outil de promotion viendra s’inscrire dans le budget « conception réalisation de production audiovisuelle », en lieu et place d’une partie des opérations locales et notamment de l’affichage en local, du grand Rendez-Vous du Bassin.

Pour le quidam Lambda qui n’appartient pas à la sphère politico-touristique du Bassin, on précise que le « Rendez vous du Bassin » est une grande messe dans un Olympia plein à craquer, dévolue à l’accélération du tourisme de masse sur notre territoire (qui manque, on l’aura noté, cruellement de visiteurs…)


Effets colatéraux

Donc, TVBA a été cédée par le groupe Elide (Concessions Renault/Nissan, Bière Mira, etc.) pour 75.000 €, « montant qui comprend la licence de marque, le matériel de prise de vue et les logiciels et matériels de montage vidéo, ainsi que le transfert du contrat de salariée « cadreuse Monteuse » de F. P.


On est content pour cette dernière, qui l’a bien mérité, et va intégrer la fonction publique territoriale sur un poste de technicienne principale de 1ere classe de catégorie B, même si elle n’aura pas eu la possibilité offerte à sa consoeur de la Cobas, d’être recrutée par la présidente sur un poste de catégorie A en haut de l’échelle de cette institution, avec le salaire afférent.

MHDE est plus généreuse qu’Yves Foulon, avec sans doute, de bonnes raisons.


Changement de contenu éditorial

Une web tv achetée par le SIBA, ça va changer quoi ?

Coté politique, les élus doivent se retrouver en janvier pour décider de l’utilisation concrète de ce nouveau joujou.

Sans le dire ouvertement, au delà de l’unanimité de façade, percent les inquiétudes de devoir passer par la cellule com du Siba et du bon vouloir de son président, qui pourrait choisir quel reportage, pour quelle ville et/ou à quel moment…

En période électorale, cela pourrait avoir de l’importance et cette éventualité prendre tout son sens.


Du coté des associations, et du traitement de l’info locale pour « promouvoir le Bassin », c’est le grand flou.

Les présidents d’assos (hommes ou femmes) habitués à être interviewés dans un reportage montrant quelques images de l’événement en cours ou à venir, devront-ils désormais en faire la demande auprès de leur maire, qui leur accordera ou pas ce coup de pub, en fonction de leur cote d’amour ? Ca s’appellerait du clientélisme.

Mais sur le Bassin, on ne voit vraiment pas quel(le) maire pourrait y penser.


Sinon pour une info en toute liberté, vous pouvez continuer à nous lire et à nous écrire…


portrait Michel

Michel Lenoir

Directeur de Publication

Dessin de Gafa


Pour nous contacter  : info (@) infobassin.com


 
Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire