Meteo : Bella va souffler fort, dimanche et lundi !

La tempête Bella va déferler les deux prochains jours. L’occasion d’un petit bilan environnemental de fin d’année…


27/12/20


Même si des vents de 110 km/h n’ont rien d’exceptionnels sur le Bassin, il vaut mieux s’y préparer…

tempete parapluieDimanche après midi les vents de 55km/h vont se renforcer pour dépasser les 100/120 dans la nuit, puis la journée de lundi jusque dans l’après midi. Puis la rageuse Bella se calmera en soirée.


Réchauffement climatique

2020 aura été l’une des plus chaudes années jamais enregistrées. Idem pour les océans. Ces projections avaient été envisagées dans les années 1980. Hélas si les prévisions des climatologues étaient exactes, ces porteurs d’inquiétudes n’ont pas été entendus.


Dans 30 ans, les épisodes caniculaires devraient s’intensifier.

En 2050, le thermomètre pourrait bien atteindre les 50°C autour du Bassin. Chaude, la saison estivale…

Les précipitations en diminuant vont provoquer une évaporation avec réduction du débit des fleuves et des rivières et un impact fort sur l’ostréiculture.

Certaines espèces animales sur terre , et dans l’eau disparaitront avant de pouvoir s’adapter.


Le parc naturel marin pour reverdir le Bassin ?

zosteresFrançois Deluga, l’ancien et probablement futur président du PNM, a prévu de s’attaquer à la restauration des zostères, ces herbes sous-marines d’un vert éclatant qui servent de pouponnière mais qui ont disparu du Nord Bassin, laissant la place à une vase gluante et sans vie.


Il lui faudra, avec les 55 membres de co-gestion du conseil, beaucoup de détermination et de pugnacité, pour arriver à trouver le levier qui inversera la tendance.

Face à eux, ils trouveront le puissant lobby défenseur d’une agriculture et d’élevages intensifs sur le bassin versant. La pollution apportent chaque jour (surtout lors des fortes pluies) par les rivières et les nappes phréatiques qui se jettent dans le Bassin d’Arcachon, son poison toxique chargé de nitrates et autres éléments chimiques sympathiques. Et les adeptes de la « modernisation » et de l’urbanisation galopante…

(Le détail des actions et du fonctionnement du PNM sur le site web, ici)


Garder l’espoir, mais mettre la pression…

Bref, il faut garder l’espoir pour 2021, être vigilant et interpeler les élus et les décideurs qui ont les moyens d’inverser la tendance.

Parce que tempête Bella ou suivantes, la machine s’emballe. Il va falloir sérieusement s’attaquer aux causes du bouleversement climatique mondial, y compris sur le Bassin d’Arcachon, parce qu’il n’y a pas de planète B.


IB

Illustration zostères par l’asso Ecocitoyens du Bassin d’Arcachon


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire