Lanton : Marie Larrue fait appel du jugement d’annulation des elections !

Politique : La maire de Lanton saisit le Conseil d’Etat pour contester l’annulation des élections municipales…


20/11/20


On vous l’avait annoncé le 22 octobre dans cet article,  le Tribunal administratif de Bordeaux avait annulé l’élection municipale de Marie Larrue, suite au recours déposé par la liste d’opposition.. Un jugement pour Lanton…nitruant !


Un mois de réflexion…

annulation election lanton interrogationLa maire avait un mois pour saisir le conseil d’Etat et contester cette décision. C’est l’option qu’elle a finalement choisie.

Elle explique : « Cette décision a exigé un temps de réflexion suffisamment long pour analyser, avec nos avocats, l’opportunité de saisir le Conseil d’Etat et d’en mesurer toutes les implications à court et à moyen terme.

Plusieurs constats ont guidé notre analyse dans le sens de la prudence, de la responsabilité et de l’intérêt général. »


Pour justifier sa décision, Marie Larrue invoque plusieurs arguments.

-La crise sanitaire et l’état d’urgence jusqu’au 16 février 2021

« Cette situation particulièrement imprévisible et les contraintes du confinement dont l’issue est encore incertaine, semblent totalement exclure la possibilité d’organiser un scrutin à 2 tours dans des conditions satisfaisantes. »


-Le risque élevé d’abstentions

« Il nous est apparu irresponsable d’exposer nos administrés à des risques de contamination accrus, en organisant à court terme de nouvelles élections et de voir corrélativement augmenter un taux d’abstention qui a déjà été très élevé lors des scrutins de mars et de juin derniers. »


-La légalité du déroulement des élections

« Le juge n’a relevé aucune manœuvre illégale de notre part, les opérations électorales se sont déroulées en toute transparence…/… dans le strict respect du code électoral et des gestes barrières.


-Le motif d’annulation retenu par le juge

Il a reproché à un agent municipal, un manquement à son devoir de réserve pour avoir commenté, la vielle du 2iéme tour, à 13h22, donc dans les délais légaux, un post de la liste Agir et Réussir Ensemble. L’impact réel sur la sincérité du scrutin n’a pas été prouvé.

Cette décision nous apparait donc injustifiée pour ne pas dire injuste et suffisamment sévère pour que nous puissions légitimement la contester.


Les conséquences de l’appel du jugement

Durant les six mois dont dispose le Conseil d’Etat pour rendre sa décision, l’équipe élue reste en fonction.

Dans le scénario où l’appel serait rejeté, la commune serait alors transitoirement administrée par trois représentants de l’Etat chargés d’expédier les affaires courantes et surtout, d’organiser un nouveau scrutin dans les trois mois à compter de l’annulation des élections. Une perspective à neuf mois donc.


La poursuite des projets

D’ici là, la 1ere magistrate entend aller de l’avant : « Notamment la cabane des arts, la halte de Cassy et le distributeur automatique de billets verront bientôt le jour. Quant au programme voirie, il démarrera en début d’année, comme tous les ans ».

L’équipe municipale veut aussi « soutenir nos entrepreneurs et nos commerçants. »


Ce qu’en pense l’opposition

Pour Jean-Charles Perrucho, « cette décision n’est pas surprenante ». Si en attendant le jugement du Conseil d’Etat, il comprend que la maire « gère les affaires courantes« , pour la poursuite des projets  « elle n’est plus légitime à prendre les grandes décisions, contestés par près de 50% de la population »…/… Nous allons continuer à poursuivre notre travail au sein du conseil municipal »


Pour les personnes intéressées, le prochain se tiendra le 26 novembre…


portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire