Des infos de-ci, de-là…

Elèves-reporters en visite d’entreprise, ostréiculteurs survivalistes, expo select…


26/06/18


Elèves-reporters en visite d’entreprise

Souvent quand les adultes rencontrent des enfants, ils posent la question tarte à la crème :

-Et toi, Maxime, quel métier t’intéresserait plus tard ?

Le malheureux enfant sur qui est tombé l’angoissante rengaine, ouvre deux yeux façon mérou, le regard lointain, avant de lâcher, désolé :

-Bin, j’chais pas, moi…


super u photo classe par rivals

Photo remise trophées par Mme Rivals

Pour ne pas laisser ces jeunes pousses dans l’expectative, et face à la nécessité de susciter des vocations pour pouvoir embaucher, le club d’entrepreneurs C2BA a organisé des visites en entreprises dans le Nord et le Sud Bassin, en accord avec des établissements scolaires.


Les enfants devaient rendre compte de leur incursion dans le monde du travail à travers un reportage. Ils étaient épaulés par un organe de Presse dans cette épreuve singulière.


InfoBassin en salle de classe

InfoBassin, contacté, s’est prêté au jeu avec 3 interventions en classe, et nos confrères de la Dépêche du Bassin et Sud Ouest également.

Notre rôle était de les pousser à se poser des questions sur la démarche et sur le contenu d’une information (pourquoi on me parle de ceci ou cela aux infos, tel jour), à poser les questions sur les métiers qui puisse réellement les éclairer, et de leur donner quelques notions pour apprendre à rédiger un papier.

Et c’est à Lège, sous l’oeil attentif de Mesdames Rivals et Lataste, que nous avons secoué les neurones des élèves du Collège Jean Cocteau de la classe de 5E. Ils allaient découvrir la face cachée du Super U de Claouey le mardi 27 février 2018, pour s’informer sur les différents métiers de la grande distribution…


Le directeur mis à contribution

super u directeur groupeReçus par le directeur de l’enseigne, Bruno Barrio, ils ont pu passer de l’autre coté du miroir, entrer dans les entrailles frigorifiés, les lieux de stockages et rencontrer les employé(e)s.


L’expérience a intéressé les jeunes, mais pour ce qui est des métiers, ils ont été francs : le monde du travail, c’est encore très loin, et pour la grande distribution, c’est plutôt le coté communication et community manager du magasin qui les a séduit…


Pour récompenser leurs efforts journalistiques, chaque groupe ayant rédigé un reportage a reçu un trophée : Meilleure prise de vue, Meilleure mise en page, Meilleur rédactionnel et Meilleur titre et sous-titre.

Mme Delphine Gouineau, la Principale du collège, conquise, a exprimé son accord pour renouveler l’expérience.


On donnera la parole de la fin à Ilann Mainguy et Emma Prévot, qui avec une spontanéité toute juvénile tout blanc, tout noir, ont conclu : « Malgré la difficulté de recrutement et le manque de logements, le Super U est une Super entreprise bien équipée et organisée». 

La visite leur a plu. Sans doute. Mais quand il faut remplir le frigo, c’est quand même papa ou maman qui s’y colle…



Après l’eau et le feu cet hiver, les ostréiculteurs de Claouey ouvrent à la dégustation.

ostreiculteur chez tt perronIB donne ici un petit coup de pouce pour les ostréiculteurs qui ont vu leurs cabanes inondées puis brûlées au port ostréicole de Claouey.

Les enquêtes sont toujours en cours pour déterminer les causes du sinistre. Accident ? Acte malveillant ? Les investigations le diront peut-être (ou pas). Quoiqu’il en soit, cet été, les fermiers de la mer sont prêts à continuer à faire vivre ce joli coin en attendant la reconstruction des six cabanes touchées. Vous pouvez leur rendre visite, goûter leur produits et profiter du paysage…

Photo Chez TT – Perron Adrien, Port ostréicole, Avenue du port à Claouey,



Des artistes à la Villa La Tosca

tosca 2 hautOn aperçoit la très élégante Villa Tosca de loin sur le Bassin, avec son donjon carré vitré des quatre cotés, qui servait jadis à respirer le bon air iodé et les essences de pin.

C’est dans cet écrin revisité et modernisé, à Lanton, que des artistes ont exposé leurs œuvres.


(N’Diss) Bruno Lamote illustration et dessins, Corinne Pangaud, travail céramique, Cécile Clément , peinture à l’aiguille, Jérôme Barreau, sculpteur, Hervé Mascot photos, et Jérémy Savary coté créations culinaires.

A priori, ce type de manifestation devrait être reconduit et ouvert au public mais sur réservations limitées à 50 personnes.

La très galvaudée et anglissime expression Happy few était de circonstance. Le prochain coup, vous serez prévenu…



Michel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments