L’EDITO : MESURES SANITAIRES… MOINS DE LIBERTÉ POUR PLUS DE SÉCURITÉ ?

L’Oeil au Beurre de Lenoir : Pression sur les jeunes pour freiner la propagation du virus…


25/09/20


Fini de rire, la pression (ou la répression, selon la manière dont on ressent la situation), est de mise pour endiguer la remontée des cas de Covid.

C’est l’alerte orange dans les hôpitaux, et l’ouverture des parapluies pour nos politiques.

La préfète de Gironde a ordonné de nouvelles mesures sanitaires cette semaine complétant celles du 14 septembre pour lutter contre la circulation active du virus en Gironde et à Bordeaux.


Retour de boomerang de la période estivale

covid obdl vaccinAprès une excellente saison touristique pour les professionnels du secteur, notamment la restauration, avec une surpopulation assumée par les élus sur le Bassin qui continuent à faire toujours plus de pub pour amener toujours plus de monde par chez nous, il est l’heure pour tous de payer cash l’addition au plan sanitaire.


Le département de la Gironde, est considéré depuis fin août comme une zone de circulation active du virus et placé depuis cette semaine en zone d’alerte renforcée. Le taux d’incidence est trois fois supérieur au taux d’alerte national. Il augmente très vite chez les personnes âgées. Il est passé de 36 à 120 en l’espace de trois semaines.


Dans la métropole bordelaise et à Bordeaux en particulier, les chiffres sont toujours très fortement élevés avec un taux d’incidence de 244 cas pour 100 000 habitants et un taux de positivité de près de 12 %.


Les mesures en vigueur

Donc et en résumé :

Depuis le 25 septembre et pour une durée de 15 jours, les mesures nouvelles suivantes s’appliquent dans le département de la Gironde :
– toutes les salles de sport seront fermées excepté pour l’usage scolaire et périscolaire ;
– les piscines couvertes seront également fermées ;
– les salles des fêtes et polyvalentes seront fermées pour les usages festifs ou associatifs ;
– les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public seront interdits ;
– les brocantes et les vide-greniers, les marchés à vocation non alimentaire, les manifestations sportives et festives sur la voie publique ainsi que les fêtes locales et étudiantes seront interdites.


A compter du 28 septembre et pour une durée de 15 jours :
– les bars fermeront à 22h00 dans l’ensemble des villes de la métropole de Bordeaux et les restaurants devront cesser l’activité de bar après 22h00.

Donc pour les sportifs-tives qui voulaient nager quelques longueurs, ou se sculpter un corps de déésse ou de beau mâle en salle de sport, il va falloir enfiler le k-way et sortir courir sous la pluie.

Et pas question au retour de retrouver les potes après 22h au bistrot, il faudra trouver un(e) volontaire pour accueillir le groupe au domicile. Il va y avoir de l’ambiance dans les immeubles…


Ces mesures s’ajoutent à celles déjà en vigueur :

Pour les événements, rassemblements et manifestations sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public :

Abaissement de la jauge de 5000 à 1000 personnes pour les événements et réunions sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public.


Vie sociale

Fermeture administrative des bars et restaurants qui contreviennent aux règles sanitaires.
Interdiction de la consommation debout dans les bars et restaurants de la métropole.
Interdiction pour les bars de la métropole de la diffusion extérieure de musique sur la voie publique.
Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs, jardins, plages et quais à Bordeaux et sur la métropole.

Interdiction à Bordeaux de la consommation d’alcool sur la voie publique.

-Les soirées dansantes dans les ERP sont interdites.


Et plus globalement bien sûr…

Le port du masque est obligatoire :

-dans le département de la Gironde, dans tous les marchés ouverts, à moins de 50m des établissements scolaires, culturels et artistiques, sportifs, dans tous les espaces publiques des établissements universitaire;

-dans l’hypercentre de Bordeaux (en savoir plus sur le secteur )

-dans plusieurs villes de la métropole de Bordeaux avec des secteurs spécifiques (consulter les arrêtés )


Un message non-dit mais clair des autorités : Restez chez vous !

L’intention du gouvernement est claire quoique non formulée: « Restez chez vous ! »

Mais comme le confiait un médecin à une patiente qui se plaignait de maux de tête et d’une angoisse sourde : «Arrêtez de regarder les infos à la TV, promenez vous dans la nature et lisez un bouquin, vous allez voir, ça ira beaucoup mieux… »

Ca tombe bien, les champignons ont commencé à montrer le bout de leur chapeau.

Bonne cueillette et bon dimanche !



portrait Michel

Michel Lenoir

Directeur de Publication

(Source Préfecture)


 
Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire