Edito : (Re)confinement… Les commerces interdits favorisent (trop) Amazon.

L’Oeil au Beurre de Lenoir… Colère des commerçants : La solution « tous perdants » de Jean Castex (sauf les Plate-formes en ligne).


1/11/20


reconfinement amazon commerces locauxJeff Bezos, le proprio d’Amazon est un homme heureux. Les complotistes vont bientôt dire que c’est lui qui a lancé le virus ! Sa fortune de plus de 200 milliards $, va avec ce nouveau confinement français et bientôt européen, encore s’accroitre.

Pour être plus précis, l’empereur de la vente en ligne va engranger mécaniquement plus de 11 milliards par mois*.

Quand les achats deviennent compliqués, hop, deux clics sur les plateformes en ligne, et c’est réglé. C’est confortable, rapide, avec des prix compétitifs.

Et ça tue les petits commerçants, obligés de fermer pendant le confinement.


Des petits commerçants face aux grandes surfaces et à la vente en ligne…

manif commercants ares

Manifestation des commerçants à Arès ce dimanche


Pourtant ils se sont adaptés après le déconfinement avec la mise en place de mesures sanitaires dignes de blocs opératoires.

dessin soutien commerçantsSur le Bassin comme ailleurs, l’ouverture à titre dérogatoire de certains magasins et pas d’autres en période de confinement a échauffé les esprits ce week-end. Seuls ceux permettant d’acheter des produits considérés comme « de première nécessité » d’après une liste à la Prévert, y ont droit et bien sûr les grandes surfaces commerciales.


Comme me l’expliquait un vendeur de chaussures excédé : « En quoi un rouleau de tapisserie vendu à Brico Bidule est-il plus nécessaire qu’une paire de chaussures neuves pour remplacer celle qui vient de vous lâcher ».  C’est vrai que vu comme ça…

Comment, pour eux, imaginer que le risque de contamination est supérieur chez une fleuriste par exemple que dans les transports en communs ou un hypermarché?


Les maires à la rescousse

arrete ouverture la testeA La Teste puis à Arès, les commerçants ont crié au secours et ont sollicité les maires qui essayent d’apporter leur appui.


Arrêté d’autorisation d’ouverture

Beaucoup comme à La Teste ont publié un arrêté d’autorisation d’ouverture qui a provoqué une réponde rapide et cinglante de la Sous-Préfète du Bassin, Houda Vernet via notre confrère Sud Ouest: « C’est illégal. Cela incite les administrés à ne pas respecter les règles du confinement, ce qui n’est pas acceptable compte tenu de la gravité de la situation sanitaire dans laquelle nous nous trouvons…/… Les contrôles de police vont se poursuivre et les établissements qui ne respecteront pas les règles  prendront le risque de se faire verbaliser »


mafi ares daney

Xavier Daney, maire d’Arès, en discussion avec les manifestants

Clic and Collect

A Arès, le maire, Xavier Daney, est venu à la rencontre de la quarantaine de manifestants réunis devant l’église ce dimanche matin.

Mais le discours n’a pas été celui qu’ils espéraient. « Je comprends votre colère, mais je ne signerai pas un arrêté d’ouverture de magasins parce que c’est illégal. Par contre, nous allons réfléchir dès demain à la mise en œuvre rapide de solutions pour vous permettre de continuer à travailler au moins partiellement en respectant la loi. »


Il  a rappelé aussi que les réunions à plus de six sur la voie publique étaient interdites en ce moment et qu’en raison du plan vigipirate renforcé, ce meeting devant une église n’était pas autorisé non plus.

Puis, sollicité par quelques un(e)s pour écouter leurs revendications, il a évoqué des solutions pragmatiques permettant de faciliter des commandes en ligne ou du Click and collect (commande sur internet ou par téléphone et récupération du produit en boutique ou par envoi). Une solution préconisée aussi par d’autres élus du Bassin.

A noter que la gendarmerie d’Arès, aura été discrète durant la manifestation, mais bien présente autour de l’église « pour assurer la sécurité des lieux de culte »…


La douche froide du 1er ministre, Jean Castex

jean castex 20h nomEn réponse à la fronde des maires ayant pris des arrêtés autorisant l’ouverture des commerces et à la grogne des commerçants pénalisés, ce dimanche soir, le 1er ministre Jean Castex sur TF1 a été clair : « Non, les commerçants n’auront pas l’autorisation de rouvrir, mais par contre les grandes surfaces devront fermer les rayons de produits non essentiels. »

On demande à voir le résultat…

Mais dans tous les cas, c’est une solution perdant-perdant où les seuls gagnants seront les grandes plate-formes de vente en ligne.


Une grogne qui s’étend

affiche manif la teste peupleLes commerçants ne sont pas les seuls à faire connaître leur exaspération. La cloche sous laquelle le gouvernement a décidé dans l’intérêt général d’enfermer les Français est sous haute pression.

En Espagne aussi, avec de violentes manifestations dans les rues.

L’augmentation du nombre de malades atteints du Covid n’est pas contestée. Mais la méthode pour passer la tempête, oui.

Ce 2ème confinement, dont les ministres et les media commencent déjà nous expliquer qu’il « pourrait » être plus long que prévu, risque de ne pas se passer aussi paisiblement que le 1er…


*(Source Bloomberg)


portrait Michel

Michel Lenoir

Directeur de Publication


 
Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire