Histoires de mer : Bourgnon est à Lanton et Savin sur l’océan…

Deux hommes et la mer : Bourgnon présente son film à Lanton et Savin poursuit sur l’atlantique


30/01/19


Lanton

Projection du film-docu « En équilibre sur l’océan » : Rencontre et dédicaces avec le navigateur Yvan Bourgnon

affiche bourgnon lantonLe chevalier des mers vient présenter le récit de son aventure, hors norme dans le film/documentaire « En équilibre sur l’océan » qui retrace un tour du monde en 220 jours seul sur un catamaran de 6 mètres, sans assistance, sans GPS ni habitacle et sans autre outil que son sextant, entre le 5 octobre 2013 et le 23 juin 2015.

Avec une volonté, un caractère et un courage peu commun, Y. Bourgnon fit face à l’adversité.

C’est un document étonnant sur la vie d’un homme sur l’océan, et un cri d’alerte sur la pollution de la planète.

Car l’homme est aussi le fondateur /président de l’asso The Sea Cleaners créée en 2015 et destinée à construire un catamaran géant de 70 mètres de long, le Manta, pour collecter des déchets plastiques en mer et le long des côtes.


Ce film vient de recevoir le prix du public au salon de Düsseldorf (Boot show) avec plus de 89 000 votants, comme meilleur Film de Mer au monde en 2018.

La projection sera suivie d’une séance de questions / réponses avec le public.

Un moment à partager, avec une petite pensée pour Jean Jacques Savin, dans son tonneau dans l’Atlantique… (voir ci-dessous).


IB Pratic : Vendredi 1/02 à 20h au Centre d’animation de Lanton. Tarifs 6 € – de 12 ans/ 10 € adulte. Rens 05 56 26 29 80




Jean-Jacques Savin et sa traversée de l’atlantique en tonneau


Savin selfie tonneauSuivre la position de JJ Savin au quotidien, ici.

Voici les dernières infos communiquées par l’intrépide Arèsien.

Résumé : Son vaisseau l’emmène vers le Nord-Ouest, et lui voudrait bien  descendre vers le Sud. Ténacité, patience et courage requis….


Carnet de bord


34ème journée – Mardi 29 Janvier 2019 :

Le calme revient doucement, le soleil n’arrive pas à s’imposer, un nuage obscur passe et encore une ondée la dernière j’espère. J’avance dans le 330 (route Nord Ouest, NDLR), peut être que demain je pourrai délester le Tonneau et encore gagner dans le Sud…

Aujourd’hui 1 heure de musculation des bras, en remplissant mon bidon d’eau douce, puis préparation des lignes de pêche pour les jours à venir. Et dans l’après-midi, encore un peu de sport, car je me suis taillé la barbe ! Demain, j’espère me baigner, afin de faire quelques longueurs à la nage car mes muscles commencent à s’endormir (rassurez-vous toujours bien attaché) et également aller gratter sous la coque pour enlever les coquillages.

Je verrai bien demain…

Position GPS :    29.16602, -28.64285


33ème journée – Lundi 28 Janvier 2019 :

route navigation savin 31 1 19Grains sur grains en soirée, le vent diminue mais la houle et les vagues folles agressent la capsule.

Sur ma couchette maintenue par 4 ceintures, je bouquine et puis vers 00h30, je suis rattrapé par le sommeil…2h : Coup de fusil, réveil brusque, l’OFNI se couche à 90 degrés, pivote, se redresse fièrement, prêt à subir le prochain assaut. J’inspecte autour de moi, tout est ok ! Dehors, les creux se sont intensifiés et le vent siffle dans le Tonneau. Je suis dans une « super » rafale.


Un moment plus tard, une déferlante remet le couvert. Elle attaque la partie arrière de plein fouet, le bruit est incroyable et surprenant. Une partie passe par-dessus le Tonneau qui, bousculé, démarre rapidement et prend de la vitesse, mais il est rappelé par les traînards (Ancre flottante) et là c’est pratiquement un arrêt brusque.

Là mon corps sous les sangles, glisse vers l’avant sans dommage. J’ai l’impression que le Tonneau va se séparer en deux…


Savin tonneau sur l eau

Essais du tonneau sur le Bassin avant le départ

Coup d’œil sur le hublot arrière, pas brisé, ni fêlé, nous l’avions positionné assez haut, puis la chevauchée continue jusqu’au prochain scénario, qui s’est déroulé 3 fois durant la nuit.

J’ai apprécié qu’à aucun autre moment, l’habitacle se soit recouché à 90 degrés. J’ai bien pensé et remercie Jérôme (patron du Chantier Naval LACAZE à Arès) qui pour me mettre en confiance avec le contre-plaqué époxy.


Il avait frappé dessus avec une masse sur un échantillon pour me montrer la résistance aux chocs et j’ai pu me rendormir calmement.

Le soleil est revenu, le vent est à 30 km/heure et il va descendre à 20. Dans 3 jours, il tourne et va me pousser vers le Sud. Elle est pas belle la vie !


A suivre …



portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments