Histoire du Bassin : L’arrivée du chemin de fer…

Le train, vecteur de développement du Bassin, à partir de 1835…


InfoBassin propose une série d’articles sur l’histoire du Bassin, avec Joel Confoulan, Président du Conservatoire Patrimonial du Bassin d’Arcachon Pays de Buch.


15/10/20


Les voies de communication avant le train ?

A commencer par « Sous les pavés de la voie romaine : la plage » ! Elle traversait L’Eyre au pont de La Mothe au Teich. C’était la levée romaine car elle était hors d’eau. Il y avait les passes qu’empruntaient les troupeaux de moutons et les bros (charrette à 2 bœufs). Le sol était défoncé été comme hiver, empaillé par des fagots de genêts ou de brande. Les ponts n’étaient qu’en bois et régulièrement emportés par les inondations fréquentes à l’époque. Tant et si bien que l’Eyre constituait une véritable frontière entre le nord et le sud Bassin ayant conduit à parler des voisins d’en face comme ceux de l’autre côté de l’eau.


Création de la première ligne de chemin de fer

LE TRAIN DANS LA DUNE

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas les frères Pereire qui ont l’idée mais un notaire, Louis Godinet, en juillet 1835 qui a déposé un projet de construction de la ligne Bordeaux- Bassin d’Arcachon.

Sa société fera faillite et sera rachetée en 1858 par la Compagnie du Midi des frères Pereire.


L’organisation des travaux

Trois dates sont à retenir : 1841 pour la liaison Bordeaux-La Teste ; 1857 pour l’arrivée à Arcachon et 1884 pour la desserte du Nord-Bassin.

On comptait pour les rails : 20 kg par mètre pour être compatible avec la ligne de Bayonne ; 4 locomotives fabriquées en Angleterre et à Anzin près de Valenciennes dont Zola s’inspira des grèves pour écrire Germinal ; 10 voitures de premières classe et 10 de seconde pouvant contenir 30 voyageurs.


gros becs train

Une machine de secours était toujours en feu à la station de Marcheprime.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les travaux dirigés par MM. De Vergez et Bayard ingénieurs des ponts et Chaussées, pour 52 804 m et 20 stations ne dureront que moins de 21 mois ! Il faut dire qu’il n’y avait qu’une voie ! Mais quand même !

Il a fallu attendre 1852 pour remplacer les signaux par drapeaux par le télégraphe… Et aujourd’hui on se plaint quand il n’y a pas de réseau !


Les autres lignes

D’autres lignes furent créées : La première fût aménagée en 1876 vers Cazaux sur 13 km. Elle a permis la création du deuxième aérodrome de France après Viry-Châtillon (1909) : Cazaux le 1er septembre 1915 par Ferdinand Marzac.

Puis en 1905 sur la presqu’île du Cap-Ferret par la Sonexa de type Decauville, étroite (0,60m)

bassin d avant train sur la cote ferret


 L’activité de transport de grumes s’éteignit en 1935 après avoir bénéficié d’une liaison vers le sud Médoc et d’une voie forestière vers le Crohot.

Le tracé de la voie utilisée par M. Easthope se voit encore par la sur-lrageur de la route de Claouey jusqu’à la Pignada.

Enfin, des lignes de dérivations furent créées en 1928 pour desservir l’usine de la Cellulose du Pin.


gros becs andernos train en garegros becs train andernosLes anciennes lignes du Nord-Bassin et leurs possibles transformations pour des voies de communication du futur

 L’emprise de cette ancienne VFIL est de 10, 40 m. La piste cyclable ne fait que 2 m. Donc il resterait de la place pour y réaliser une voie pour un véhicule électrique sur pneus et à hydrogène. Il suffit d’une décision politique. Mais ferons-nous moins que nos ancêtres pour la réaliser, en 21 mois ?

A suivre…


RadioVous pouvez écouter cette rubrique en podcast audio de 3mn avec Joel Confoulan au micro de Michel Lenoir sur Radio Cap ferret en cliquant sur le lien ci-dessous :

DLPEL – Histoire du bassin – Arrivé du train


Retrouvez toutes les semaines cette rubrique en direct avec Joel Confoulan et Michel Lenoir, sur Radio Cap Ferret 97.9, les mercredis à 8h/ 12h/ 18h et le dimanche à 8h.

Tous les  podcast audio de cette rubrique sont disponibles sur Radiocapferret.com en cliquant ici.



Voir tous nos articles sur l’Histoire du Bassin, ici


portrait confoulanJoel Confoulan


Illustrations réunis par Michel Lenoir par copies écran interne des sites ou pages FB SHAAPB, le Bassin au temps de papé et mamé et d’autres passionnés de l’histoire du Bassin. Vous pouvez consulter la page FB HTBA riche en informations… Qu’ils soient remerciés ici pour leur contribution historique d’intérêt général et la connaissance du Bassin d’avant.


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire