Histoire du Bassin : Arguin, île ou banc?

Ainsi naquit le banc d’Arguin, porte d’entrée du Bassin d’Arcachon…


InfoBassin propose une série d’articles sur l’histoire du Bassin, avec Joel Confoulan, Président du Conservatoire Patrimonial du Bassin d’Arcachon Pays de Buch.


3/09/20


Depuis quand des bancs de sable obstruent l’embouchure du Bassin d’Arcachon ?

hdb confoulan arguin carte mase

Carte Claude Masse 1708


Il y a deux mille ans la presqu’île du Cap-Ferret n’existait pas. Lège était un port au carrefour du rivage nord du Bassin et de la plage de l’océan Atlantique. Le grand Crohot veut d’ailleurs dire ‘’le grand trou’’.

Le Bassin était l’estuaire ouvert sur l’océan de la rivière l’Eyre sur plus de 20 km. Il y avait un chapelet de bancs de sable résiduels apportés de l’intérieur par les sédiments charriés par l’Eyre et, de l’extérieur par ce qu’on appelle les wagons sédimentaires apportés par la Gironde suivant les courants océaniques majoritairement nord-sud.

Progressivement, la presqu’île du Cap-Ferret s’est allongée par l’assemblage des bancs de sable.


Le phare actuel se retrouverait au milieu de la passe nord des années 1700.

Arguin et Le Toulinguet sont les deux derniers ilots au milieu des passes sud et nord.


Des bancs ou des îles ?

hdb confoulan carte monnier 1835

Carte Monnier 1835

Selon la conjonction du vent et des courants, des bancs de sable pouvaient s’élever en îles avec des dunes de 6 à 8 m, comme aujourd’hui.

Ainsi les historiens ont toujours témoigné de l’existence d’habitants avec des vaches, des pêcheurs vivant dans des huttes et de rapine des bateaux naufragés qu’ils attiraient par des feux trompeurs. Les cartes du XVIIIe siècle indiquent des cabanes sur ces îles.


Pourquoi le Banc porte-t-il le nom d’Arguin ?

L’appellation d’Arguin est donc récente. Pourquoi ?

Elle a été utilisée pour la première fois par le cartographe Beautemps-Beaupré en 1826.

C’était en mémoire du terrible naufrage du 2 juillet 1816 de la frégate La Méduse à 60 km des côtes de Mauritanie.

hdb arguin mauritanie confoulan

Ile d’Arguin en Mauritanie


Sur 147 naufragés sur un radeau composé de pièces de la frégate, seuls 14 seront en état d’être secourus. Les autres s’étant noyés au fur et à mesure, ou mangés par leurs collègues qui avaient un petit creux.

Cet évènement a été immortalisé par Géricault en un immense tableau de 5 m X 7 m : « Le Radeau de la Méduse ». Il utilisait des morceaux de cadavres qu’il récupérait à la morgue voisine pour son atelier.

radeau de la meduse HDB confoulan sans texte

Le Radeau de la Méduse 1818 1819, Théodore Géricault


Le cycle des 80 ans qui rythmerait les déplacements des bancs : vrai ou faux ?

Totalement faux en matière de cycle. Pour qu’un cycle avéré existe, il faut qu’il y ait un retour à l’identique au moins deux fois. Deux fois 80 = 160 ans. L’idée a germé dans les années 1980. Le CNRS a repris cette thèse fumeuse.

Une étude approfondie des cartes disponibles m’a permis d’en trouver certaines qui démontraient l’erreur de cette théorie…



Voir tous nos articles sur l’Histoire du Bassin, ici


portrait confoulanlivre confoulan histoire villagesJoel Confoulan


Photos extraites du site du Conservatoire Patrimonial du BARVAL ou de l’ouvrage ‘’Histoire et Patrimoine des 17 communes du Bassin d’Arcachon – Val de l’Eyre » ou des diaporamas des conférences de Joël Confoulan


Plus d’infos sur le site conservatoirepatrimonialbassinarcachon.fr


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire