Des livres (d’ici) pour vos vacances…

Littérature : Sur la plage ou à l’ombre, trois livres pour vous accompagner…


10/07/19


Bordeaux Express de Fabienne Herreyre


L’histoire

fabienne herreyre bordeaux espress vents salesC’est au retour d’un voyage au Maroc qu’a germé dans l’esprit de l’auteur l’idée de ce livre.

Émue par la beauté de ce pays, mais aussi par la richesse de son patrimoine et de ses traditions, elle est revenue bouleversée de ce voyage tant la misère de nombreux de ses habitants l’a touchée.


C’est dans un des lieux les plus symboliques de ce paradoxe marocain, en l’occurrence la Médina de Fès, que démarre le « road-trip » de Larbi. Ce jeune Marocain de 13 ans souhaite quitter son pays pour rejoindre la France où il espère trouver de meilleures conditions de vie.

Jusqu’à Bordeaux, terminus de son voyage, la route sera longue et difficile…


Ce qu’on en pense

Si le titre peut laisser penser à un énième guide sur la Métropole régionale, le contenu est un roman poignant, sensible. Après son opus sur le Cap Ferret, ce livre prend le lecteur à contre-pied. Mais l’humain est toujours au cœur de l’histoire.


On suit (on vit) le parcours de ce jeune migrant, qui doit choisir les options pour arriver à son but. Faire confiance ou pas ? A qui ? Bordeaux Express renvoie au lecteur comme un miroir ses attitudes dans des situations difficiles.

C’est un morceau de sincérité terriblement d’actualité, léger dans le style et profond dans le thème abordé.

Et Fabienne Herreyre travaille déjà sur une autre histoire…

IB Pratic : Bordeaux Express de Fabienne Herreyre, Ed Vents salées, 112 pages – Format : 21×15 cm, 13€. A commander ici



Le Sud Ouest n’existe pas et L’invention du Pays Basque de Raymond Chabaud

Le bayonnais Raymond Chabaud, géographe, sémiologue, écrivain,  nous livre dans deux ouvrages sa vision du Sud-Ouest aquitain et du Pays basque, qu’il aime et connaît sur le bout des doigts. À travers une série d’article brefs et virulents, il décrit un pays multiple, d’une grande richesse culturelle par-delà les stéréotypes.


Le Sud Ouest n’existe pas

L’Histoire

Le sud ouest n'existe pas chabaud cairn

Le Sud-Ouest… vu de Paris ? Ca semble unitaire alors que c’est divers, varié, changeant, des collines gersoises aux plateaux bigourdans. Des pins aériens qui voisinent avec des chênes aux puissantes racines. Ceux du Sud-Ouest ne s’y trompent pas, distinguent les micro-terroirs par leurs micro-accents et connaissent leurs micro-cultures.


Sous le poids de ceux qui l’aiment (excessivement et béatement) le Sud Ouest change, surtout à table. Année après année, les industriels s’en emparent et l’utilisent pour en offrir les merveilles de gueule à un public qui n’en demande pas tant et n’est pas capable de distinguer la copie de l’original.
Les Aquitains portent sur le dos le lourd paletot des stéréotypes. Ce sont des gens sérieux qui ne se prennent pas au sérieux confrontés à des esprits figés qui les pensent légers.


Ce qu’on en pense 

Un régal. Ces textes courts nés sur un blog, regroupés dans « Le Sud Ouest n’existe pas » ont la saveur d’une cuisine amoureusement préparée avec ce qu’il faut d’ail, pour la parfumer.

Les saveurs gourmandes il en est souvent question dans ces billets.Comme dans le chapitre sur le Lot et Garonne avec une démo imparable sur les nouvelles cultures : « T’as a terre, t’as le climat, t’as le savoir-faire, t’as la traditon. Et t’en fais quoi ? » Ou celui sur le Tariquet et les Chinois.


Un autre sur Linguistique , gastronomie, pétrole : Où il est question de piperade « le cuistot qui vous dit que la piperade, c’est à base d tomate, tu te lèves et tu vas ailleurs… » et quand tu achètes des piquillos du Pérou « ca te mets l’exotisme moins cher que le local. Tu frimes…/… tu bouffes de la merde mais tu le sais pas vu que t’as jamais mangé de vrais piquillos… »

Une banderille sur les fetes de Bayonne d’aujourd’hui, et une mention spéciale pour « l’enfoiré des territoires ».


Mais notre coup de cœur va à « la marque et les territoires » qui n’est pas sans rappeler la nouveauté marketing des communicants du Bassin d’Arcachon : « créer une marque mbrelle pour attirer les flux touristiques du monde entier » Est ce vraiment necessaire ? « On peut avoir un gouvernement qui deconne, des terroristes qui terrorisent, et des serveurs qui crachent à la gueule du client, c’est comme ça. Le monde entier veut venir en France »



L’invention du Pays-Basque

L’histoire

l'invention du pays basque chabaud cairnDans ce 2ème opus, l’auteur va démontrer que le Pays basque n’’est pas la terre si singulière qu’elle prétend être… Jusqu’au Romantisme, le Pays basque n’existe pas. Il n’a aucune place dans le roman national et Voltaire n’hésite pas à moquer le « petit peuple qui danse au pied des Pyrénées».


Ce livre est une sélection de mythes qui veut dire : « ce n’est pas comme ça que ça marche. Ne croyez pas ceux qui disent savoir sans avoir travaillé et réfléchi, simplement parce qu’ils ont copié. » Ne pensez pas une singularité basque car, comme le dit avec justesse Henri Etcheto, il s’agit « d’une terre et des hommes qui n’ont jamais été bien différents, en somme, du reste du monde et de l’humanité ».
Ce n’est désolant que pour les offices de tourisme qui vivent d‘un marketing de la différence, quitte à inventer cette différence. Le Pays basque est il à vendre ?


Ce qu’on en pense

Là encore, de petits chapitres écrits d’une plume acérée qui vise juste. L’auteur va ébranler les certitudes de son voisin, Officier supérieur et ancien élève de Sciences-po.

Et la charge est sévère :  » A Sciences-Po, ils savent faire. Instruire l’indigène qui est, par définition, inculte. Le Parisien sait mieux que moi qui je suis, d’où je viens et comment je dois vivre. Je dois bien intégrer cette notion : je suis un indigène et Tintin sait comment on parle aux indigènes, lui… »  La succession de chapitres laissera Tintin, in fine, KO debout.

L’éditeur prévient : « Raymond Chabaud n’a qu’un ennemi : le stéréotype, cette gelée gluante qui paralyse l’esprit ». On est d’accord, là dessus. Et ces deux ouvrages sont très revigorants!


IB Pratic : Raymond Chabaud. Editions Cairn. Le Sud Ouest n’existe pas ,125 pages, 17€. et L’invention du Pays Basque , 84 pages, 13,50€. Plus d’infos et commandes pour ces deux livres, ici



portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments