Histoire du Bassin : LA VIE SUR LE BASSIN AVANT 1857

Le Bassin d’Arcachon, avant 1857 : Pays de cloaque et pays de cocagne…


InfoBassin propose une série d’articles sur l’histoire du Bassin, avec Joel Confoulan, Président du Conservatoire Patrimonial du Bassin d’Arcachon Pays de Buch.


5/10/20


Pourquoi 1857 ?

Parce qu’il s’agit de la date historique qui va transformer le Bassin.

Ce n’est pas la naissance du Bassin, bien sûr, car il y avait beaucoup de vie avant mais le syndrome californien va nous gagner à partir de cette année-là ! Le train, les casinos, le goudron des cabanes…

HDB Confoulan ponton

La vie des familles ostréicoles dans les pontons du Cap-Ferret, plates goudronnées et pontées avec des bâches graissées. Un poêle ou même une cheminée assurait le chauffage.


Avant l’assainissement des Landes, le big-bang touristique et le lancement de l’ostréiculture

D’abord le 19 juin 1857 c’est la loi déterminante, imposant aux propriétaires et aux communes l’assainissement des toutes les Landes de Gascogne par des fossés de drainage et des plantations de pin.

Avec des ingénieurs restés dans notre histoire : Nicolas Brémontier, Jules Chambrelent, Henri Crouzet.

Mais 1857 c’est aussi, l’avènement de la commune d’Arcachon. Et, à quelques années près, 1860 c’est le lancement réel de l’ostréiculture. Il y a juste 160 ans.


Avant 1857, c’était comment alors ?

Le bassin d’Arcachon était à la fois un pays de cloaque et un pays de cocagne.


Cloaque ?

Car l’arrière-pays n’était qu’un immense marécage infesté de moustiques, de taons et de loups. Le dernier a été tué en 1914. Il y avait la malaria. Des sables mouvants, des tourbières. Des chemins inondés l’hiver et défoncés l’été, remblayés avec de la brande et des coquillages.

Seule la levée de la voie romaine à La Mothe permettait d’être hors d’eau et de regagner Bordeaux à peu près convenablement: La route des Bougès.

Rien ne poussait. Il y avait encore beaucoup de sable blanc car l’humus ne s’était pas encore développé faute de végétation autre que les graminées et quelque


Cocagne ?

CaptureHDB Confoulan ramassage huitre 1901

Paul Kaufman. 1901. Tous les 3 ans, 6 à 8000 personnes étaient autorisées à ramasser autant d’huîtres (Gravettes) qu’elles voulaient dans les parcs de l’État avec 2000 embarcations env.

Car il n’y avait qu’à se baisser pour ramasser huîtres, coquillages et poissons. Et pour les plus doués, pêcher les canards ! Oui, avec des filets tendus la nuit. Les abondantes pibales bloquaient les roues des moulins, les anguilles remontaient jusqu’à Saint-Magne, Le Barp. Il y avait des baleines qui croisaient dans l’océan, devant le Bassin.


HDB confoulan Baleine entree bassin

Non ce n’était pas une sardine qui allait boucher le Bassin ! Même pas une baleine !


L’occupation du territoire

Le territoire actuel du Bassin d’Arcachon / Val de l’Eyre est occupé par l’homme depuis au moins le Mésolithique et le Néolithique. Donc après que la mer se soit retirée à peu près à son niveau actuel.

HDB Confoulan racines avant 1857

Paléosol avec racines de feuillus de 4000 ans env. sous la Grande Dune du Pilat.

Des chanceux ou des archéologues ont retrouvé de nombreux silex taillés tout autour du Bassin, y compris au banc d’Arguin où des nappes de gravier de silex affleurent.


Des traces de cabanes lacustres également et particulièrement à La Mothe (à l’entrée de Le Teich, en bordure de l’Eyre) ont été découvertes sur de nombreux ilots et dans les embouchures de ruisseaux dans le Nord-Bassin.


La vie de ceux que l’on qualifiait de « sauvages » encore au XIXe siècle

Ils étaient habillés de peau de mouton, de sandales ou de bottines en cuir graissé, de chapeaux en cuir ou en feutre. Ils vivaient le plus souvent dans des huttes au bord de la plage ou dans des masures de bois entourées de jardin potager.

HDB confoulan Gemmeurs foret la teste

Famille de gemmeurs dans la forêt testerine. Paul Kaufman-début XXe siècle

 

 


C’était des bergers pêcheurs qui se partageaient la plupart du temps, en famille, l’investissement d’une pinassotte pour aller pêcher la sardine en prenant des risques importants pour traverser les passes.

HDB confoulan bassin pecheurs avant 1857

Pêcheurs par Gustave de Galard- Musée d’Aquitaine

Leur vie était sécurisée par des croyances, une ferveur religieuse permanente et d’importantes superstitions qui en faisaient des règles sociales.

Une autre époque…

A suivre…


RadioVous pouvez écouter cette rubrique en podcast audio de 3mn avec Joel Confoulan au micro de Michel Lenoir sur Radio Cap ferret en cliquant sur le lien ci-dessous :

DLPEL- Histoire du bassin – Le Bassin d’Arcachon en 1857


Retrouvez toutes les semaines cette rubrique en direct avec Joel Confoulan et Michel Lenoir, sur Radio Cap Ferret 97.9, les mercredis à 8h/ 12h/ 18h et le dimanche à 8h.

Tous les  podcast audio de cette rubrique sont disponibles sur Radiocapferret.com en cliquant ici.



Voir tous nos articles sur l’Histoire du Bassin, ici


portrait confoulanlivre confoulan histoire villagesJoel Confoulan


Illustrations :

-Photos extraites du site du Conservatoire Patrimonial du BARVAL ou de l’ouvrage ‘’Histoire et Patrimoine des 17 communes du Bassin d’Arcachon – Val de l’Eyre » ou des diaporamas des conférences de Joël Confoulan

-Autres photos : copies écran internet


Plus d’infos sur le site conservatoirepatrimonialbassinarcachon.fr, ici.


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire