Sur la route : L’Opel Grandland X, par P. Vergès

Sur la route ! Patrice Vergès raconte… l’Opel Grandland X


(Cet article est libre de toute publicité…)


logo plage fm sans phraseRetrouvez Patrice Vergès et Michel Lenoir, sur le Bassin d’Arcachon sur PLAGE FM, 89.1

Tous les Dimanches à 10h30 et 18h00 et les Jeudis à 13h30



Logo Canal BassinCette rubrique est aussi à réécouter sur Plagefm.fr/replay ou sur notre Podcast audio

Canal Bassin ici


Alliance Franco-allemande

Verges opel GrandlandX faceDériver une version Opel du Peugeot 3008 remonte à bien avant le rachat du premier par le second. Moins cher que le Peugeot, l’allemand a sa propre personnalité…

Difficile de le conduire sans tomber dans la comparaison avec le 3008.

L’Opel n’est pas une simple Peugeot rebadgée puisqu’il propose une silhouette différente au niveau des emboutis avec une ligne plus convenue et plus sobre moins chargée en chromes.


On le trouvera plus sobre si on aime les Opel et bien trop classique si on les aime moins. Il en est de même à l’intérieur où l’Allemand reprend un poste de conduite traditionnel avec une planche de bord à lecture horizontale comme sur la récente Insignia.

Opel a ciblé une clientèle plus conventionnelle moins déroutée par la taille plus habituelle du volant et par l’aspect moins intrusif du bloc compteur de la Peugeot et, semble-t-il, un meilleur assemblage.

Elle notera aussi que rien ne le séparera de la passagère à l’opposé de la Peugeot où l’on fait « chambre à part ». La finition est dans la tradition Opel, c’est à dire sérieuse.


Rigueur du comportement

Il faut être d’une sacrée mauvaise foi pour trouver une différence de comportement entre les deux voitures.

C’est vrai, Verges opel GrandlandX coténéanmoins que la taille supérieure du volant de l’Opel doit générer un sentiment parfois différent mais les deux cousines offrent les mêmes qualités dynamiques : conduite vive, train avant précis, rigueur des trajectoires, grande sécurité active, confort assez ferme.


La version haut de gamme Ultimate est aussi la seule à être équipée d’un intérieur cuir de série au revêtement plus ferme et à être chaussée de grandes jantes de 19 pouces qui altèrent le confort sur mauvais revêtements.

Signalons que l’Opel et le 3008 ne bénéficient pas de roues indépendantes à l’arrière mais d’un simple essieu de torsion qu’on appelle semi-rigide quand on n’est pas optimiste.


D’abord en essence

Signe des temps, la majorité des ventes du Grandland devrait se faire en motorisation essence avec le 3 cylindres tout en alu de 1,2 l de cylindrée et 130 chevaux accouplé à une boîte mécanique ou automatique à 6 rapports (plus 1500 €). Nous avons pu conduire la nouvelle version 2 litres diesel 177 chevaux propulsée également par un bloc d’origine PSA. Un moteur économique très agréable avec beaucoup de couple (400 Nm) qui se fait complètement oublier dans le cocon de l’habitacle. Il est accouplé en série à la nouvelle boîte auto à 8 rapports mais qui n’offre pas de mode Sport.


Moins cher

Verges opel GrandlandX interieurCoté équipement, il n’est pas facile de comparer car les deux constructeurs ont chacun leurs propositions. Ceux qui les ont définies ont du passer beaucoup de temps pour qu’il soit impossible de les confronter.

On peut écrire sans avoir peur de se faire lyncher que le Grandland est 1000 à 1500 euros moins cher que son cousin 3008 à équipement sensiblement égal.


Justement, balançons les tarifs

-qui débutent à 26 600 € pour la version 1,2 l 3 cylindres essence 130 ch (199 € par mois en LLD)

-jusqu’à… 40 300 € pour la version 2 litres diesel 177 ch Ultimate équipée de série de la boîte automatique et d’un intérieur cuir, phares adaptatifs et jantes de 19 pouces.


verges opel grand land planche de bordMais je ne pense pas que ce soit un argument significatif pour acheter l’allemand fabriqué à Sochaux. Un client Opel ira chez Opel où on lui fera certainement une meilleure reprise de sa voiture et un fidèle à la marque sochalienne se rendra chez son concessionnaire.


On sait que le Grandland X a pour mission de s’attaquer à des marchés en devenir où Peugeot et Opel étaient absents et où l’Allemand a une meilleure image que le premier.

Le monde n’est pas la France….


A noter

-Le Grandland affiche une silhouette plus conventionnelle et moins chargée en chromes que le 3008

-Tous les éléments de tôlerie visuels sont différents du Peugeot et les glaces arrière surteintées sont de série sur la finition Ultimate proposée sur toutes les motorisations

-Le toit vitré est optionnel (750 €) comme les sièges ergonomiques AGR facturés moins 990 euros car ils suppriment le cuir de série sur l’Ultimate

-Planche de bord d’une grande sobriété et de bon aloi


patrice verges retaillé

Patrice Vergès,  Journaliste, romancier (page FB ici)

Illustrations: Documentation Patrice Vergès


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Et pour aller plus loin, voici la version poscast audio au micro avec Michel Lenoir sur Plage Fm


Comments

comments