Tourisme : Juillettistes en baisse, mais les campings du Bassin sereins

Début de saison avec recettes à la baisse pour les commerces. Les campings restent zen…


2/08/18


Mais où sont-ils donc passés ? N’importe quel commerce vous le dira : Les juillettistes étaient moins nombreux cette année.


Les causes d’une défection

Chacun avance ses explications : D’abord, la météo s’est mise au beau tardivement et nos compatriotes ont pris le large vers des destinations plus ensoleillées et de préférence à l’étranger. De ce point de vue, ils ont eu tort, le début de saison aura été jusqu’à ce jour chaud et sec.

cabanes cap ferretEnsuite, le Bassin serait devenu une destination chère. Il n’est pas rare de voir des familles serrer sur les budgets resto, avec une pizza ou une salade pour deux, « ça ira, merci ».


De plus, la problématique récurrente et maintenant bien connue des déplacements aurait aussi échaudé les visiteurs de l’an passé et les habitués, qui ont pu chercher d’autres contrées plus paisibles.

Enfin, la coupe du monde de football aura retardé les départs, les aficionados du ballon rond préférant regarder les matches chez eux ou avec des amis. Les réservations se sont produites à la dernière minute, certains voyageurs ont même reporté leurs vacances… ailleurs.



Les effets collatéraux d’une destination à la mode

Sur les spots haut de gamme comme la Presqu’Ile, Pyla ou dans d’autres coins bien placés, les maisons se sont moins bien louées cet été. Pourquoi ? Avec des prix compris entre 3.000 et 40.000 euros la semaine, les candidats aux vacances commencent à comparer le Bassin avec d’autres destinations en France et à l’étranger. Par ailleurs, Les propriétaires capables de s’offrir une résidence secondaire pour plus de 2M € n’ont pas nécessairement besoin financièrement de louer leur bien en été. Ce qui pourrait expliquer que l’on vit moins de monde au Cap Ferret cette année.



La schizophrénie des propriétaires-bailleurs du Bassin

La multiplicité de l’offre locative avec l’explosion des plateformes collaboratives a tiré cette année les prix vers le bas. Et si le son mélodieux du tiroir caisse ravit les propriétaires locaux, l’accueil pour recevoir le voyageur n’est pas toujours à la hauteur du standard attendu pour une destination haut de gamme. L’antienne est connue : « Vivement septembre qu’on soit tranquille chez nous » en oubliant au passage le revenu confortable qu’ils ont tiré de l’aimable voyageur venu chez eux…



Les campings du Bassin tirent leur épingle du jeu

ACBA PasteurDans les campings, les directeurs sont sereins. Depuis plusieurs années, des efforts louables ont été entrepris pour répondre aux besoins des clients, être à l’écoute de leurs suggestions, et ils en récoltent les fruits.


Pour Jean-Marie Ducamin, président de l’Association des Camping du Bassin d’Arcachon, le mauvais début de saison est à mettre au compte d’« un mois de juin très pluvieux, des grèves de train perlées et une coupe du monde de foot-ball suivie et célébrée chez soi entre copains : Trois raisons qui ont freinées la fréquentation de nos établissements.

ACBA carte google 2018

Les campings du Bassin

À ceci se rajoute le retour sur le marché de destinations plus ou moins lointaines, avec des prestations et des tarifs attractifs. »


« Du 4 août au 18 août, pour les campings, tout est complet en locatif. Pour cette même période, les emplacements de camping encore libres seront occupés par le passage qui est toujours très important…/…

Si les vents sont favorables, nous pouvons espérer que ce pic de la saison dure jusqu’au 25/08 voire le 01/09… à l’image des années précédentes ».


Si les vacances natures sur le Bassin vous tentent (de camping), voir ici.



L’effet « Petits mouchoirs 2 » sur la saison 2019

La rémanence des nombreux reportages TV sur le Bassin toutes chaînes confondues et la sortie dans l’année de la suite du film « Les petits mouchoirs » (« Nous vieillirons ensemble ») de Guillaume Canet, vont-elles relancer la machine à cash pour l’économie du Bassin en 2019 ? A voir.

En attendant, les professionnels du secteur tireront un bilan en octobre.

A suivre…



portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments