Solstice d’hiver : Victoire de la lumière sur les ténèbres… (en principe)

21/12/16


Le coup de plume (de dinde) de Noël :

Pendant la période du solstice, faites l’amour (pour éloigner la guerre)…


feu-solstice-dhiverDepuis jeudi 22 décembre, les jours rallongent. On va sortir de la nuit et de l’hiver pour aller vers le printemps, en gagnant des minutes de luminosité.

Au moment du solstice d’hiver, les rayons du soleil frappent l’hémisphère Nord avec l’angle le plus grand, le jour est le plus court de l’année. Il fait donc plus froid et nuit plus longtemps. Puis ça bascule, les jours rallongent.

Sous toutes les latitudes et de nombreuses cultures (même en Chine), la victoire du jour sur la nuit est fêtée à la période du solstice.

Même sur le Bassin, sous les étoiles (et le crachin), un feu dans un bout de tronc d’arbre a brûlé, et réchauffé quelques joyeux drilles qui fêtaient ça dignement autour d’un pique nique.


Un peu d’histoire

Car avant d’être une fête religieuse, Noel est une fête paienne. Noël vient du latin Natalis (Dies Natalis Solis/Jour de naissance du Soleil). Le 25 décembre a été instauré comme culte commun à tout l’Empire Romain par l’empereur Aurélien (270-275 ap. J.-C.) pour fêter le jour du Sol invictus (le Soleil invaincu). Et là comme dans d’autres contrées, on sait aujourd’hui que les rues, les maisons étaient décorés, les gens portaient des colliers. Que de grands banquets avaient lieu. Et qu’on s’offraient des cadeaux. Ca vous rappelle quelque chose ?


Le moine Denis le Petit a fixé ensuite au IVe siècle la date de la naissance de Jésus au 25/12 et fait coïncider la célébration de la Nativité avec les fêtes païennes déjà existantes dans la zone d’influence du Christianisme. Santa Claus et le Père Noel arrivèrent bien plus tard encore. Mais ils doivent leur célébrité absolue, leur robe rouge et barbe blanche, à un coup de marketing de génie de Coca-cola…  Car Noel, c’est surtout la période des cadeaux, et une énorme orgie commerciale.



Profiter des nuits les plus longues, pour faire reculer la violence sur Terre …


Cette période de l’année a aussi été choisie pour célébrer la journée mondiale de l’orgasme (pour les nuits les plus longues évidemment, mais on peut s’exercer aussi la journée…), selon le projet Noosphere de l’université de Princeton et du Center for Subtle Activism. Pour la petite histoire, on doit cette sympathique initiative à des pacifistes américains qui ont voulu inviter le monde entier à se procurer du plaisir pour faire reculer la violence. En 1968, ils scandaient déjà : Faites l’amour pas la guerre !

Il s’agit donc de faire reculer la violence sur Terre, par les ondes positives d’un orgasme mondial géant. Wouahou…

Là, les gars, il va falloir assurer. Et selon les différents sondages, quelque soit le pays, tous concordants, ces dames affirment que ça n’est pas gagné. Et c’est aussi ce que veut souligner cette journée. Les femmes y ont droit aussi. Question de doigté ?


tunnel-noel

Au bout du tunnel de l’hiver, la petite lumière du printemps…

Les créateurs de l’événement, fondateurs de l’association « Global orgasm for peace » pensent que « les pensées positives liées à un plaisir sexuel quasi simultané peut modifier le champ d’énergie de la Terre et réduire, en conséquence, les niveaux dangereux d’agression et de violence actuelle »…/… Il y a chaque jour sur Terre près de 2,5 milliards d’orgasmes, ce qui correspond à près de 100 millions d’orgasmes par heure, soit 1,5 million d’orgasmes par minute. »


Pour le mythe du French lover, tu repasseras, Jeannot.

Ce sont les Grecs qui auraient le plus de rapports sexuels par an, avec 164 rapports chaque année, suivis des Brésiliens (145 par an), en dernière place, on retrouve les Japonais (48 rapports par an). En France, la moyenne a été estimée à 121 rapports par an. Les français dans la moyenne. Un affront à notre réputation !

Bon, ça ne veut pas dire pour autant que le classement dans la nombre et la qualité des moments de plaisir est le même…


Libido en baisse ?

C’est donc une idée généreuse, et on voudrait les croire en souriant. Mais vu le nombre d’atrocités commises en Syrie, en Allemagne et ailleurs, il faudrait en conclure que les pensées positives ont un coup de mou, et que l’attrait sexuel de nos contemporains est très à la baisse (à la différence du CAC40).

La bagatelle attend peut-être le printemps, comme l’hirondelle, petit oiseau qui pointera le bout de son nez. Surtout quand des jupes raccourcissent.


Bon solstice d’hiver … sous la couette !


portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments