Solidarité : Peut-on laisser un enfant dormir dehors ?

Appel à solidarité : Hébergement de jeunes mineurs étrangers non accompagnés


areve jeune refugieIls ont entre 10 et 17 ans, viennent du Maroc, de la Guinée Conakry, d’autres pays.

Ces enfants, il en arrive chaque semaine. Ils sont laissés dehors.

Le Saemna (service d’accueil et d’évaluation des mineurs non accompagnés) et le Département ne répondent pas à l’appel. Les délais d’attente avant prise en charge se comptent en mois.

 Le 115 et le dispositif « Grand Froid  » mis en place pour les SDF, ne les prennent pas toujours en compte. Et le centre social autogéré du Squid à Bordeaux est plein à craquer.


Une chambre libre ?

areveSi vous avez une chambre à mettre à disposition d’un enfant pour une nuit, une semaine, un mois, contactez l’AREVE.

AREVE est une association laïque, sans attache politique d’aucune sorte. Son action est menée par des adhérents bénévoles. Elle est accompagnée juridiquement par la convention de Genève de 1951 qui définit les droits des réfugiés à trouver asile dans un pays tiers et à y être accueillis dignement.

L’action d’AREVE consiste à accueillir, héberger, accompagner et aider à l’intégration des demandeurs d’asile et des réfugiés qui arrivent dans la région, et à pallier ainsi les manquements de l’état.


Une asso en pleine expansion (hélas)

Cette association compte 110 adhérents dont une quarantaine de familles d’accueil bénévoles en Val de l’Eyre (Le Barp, Mios, Salles, Belin-Beliet, Marcheprime) autour du Bassin d’Arcachon (Biganos, Le Teich, Lanton, Andernos, Arès) et en métropole Bordelaise (Floirac, Mérignac, Caudéran).


areve groupeEn 2 ans d’existence AREVE a accueilli une quarantaine de demandeurs d’asile ou réfugiés, en week-end, à la semaine ou pour des périodes plus longues.


Au total ce sont plus de 3000 nuitées qui ont été offertes par les accueillants du réseau.

Afin de faciliter l’accueil, l’association s’est dotée d’un livret d’accueil qui définit les obligations de chacun et est présenté aux familles lorsqu’elles rejoignent le réseau.


Les accueils se passent très souvent de façon gratifiante pour les deux parties : Un réconfort des réfugiés auprès des familles et tout ce qu’ils apportent aux familles en retour.

La richesse, ce n’est pas toujours une question d’argent…


IB Pratic : Contact AREVE areve33@orange.fr ou 06 19 91 44 17 (Philippe) ou 0651703067 (Sophie). Plus d’infos https://areve33.wordpress.com ou page FB areve.gironde


IB


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments