De la Réserve du Banc d’Arguin… au PNM : on se calme !

Banc d’Arguin : Après la levée de boucliers des plaisanciers et des ostréiculteurs sur les restrictions, le PNM calme le jeu…


5/04/16


Notre article posté dans la nuit du 20 mars sur l’avis pour modification du décret de la Reserve du Banc d’Arguin a agi comme une trainée de poudre. Nous avions produit le texte officiel et vous avez été extrêmement nombreux à le consulter. Nous sommes toujours heureux de servir de lanceurs d’alerte pour des domaines qui vous touchent directement…

Nos confrères de Sud Ouest, et d’autres media ont repris l’info, décortiqué le texte, et le sujet est venu sur la place publique. Tant mieux.

Tour d’horizon de la situation…


D’abord, le vent de la colère …

carte Sepanso RNN Banc d'arguin 05 15Les ostréiculteurs sont très remontés notamment en raison de l’impossibilité de céder des concessions sur le Banc, (là où les huitres poussent plus vite), de la minoration de la surface d’exploitation à 10 ares par ostréiculteur, mais aussi « parce que cet avis ne prend pas en compte le fait que le banc d’Arguin est fluide, qu’il est en perpétuel mouvement. La règle n’est pas réaliste », confie Thierry Lafon, le nouveau Président de la CRCAA.

Les plaisanciers* sont furieux, vent debout « face aux menaces d’interdire le mouillage de nuit à Arguin, de prohiber toutes les pêches »

Et même certaines associations environnementales, comme Les sentinelles du Bassin, qui dénoncent une vision purement technocratique du dossier :« En trois ans, trois sites remarquables sont désormais interdits aux vrais amoureux du Bassin. La Conche du Mimbeau (interdiction de mouillage du coucher au lever du soleil), l’Ile aux Oiseaux (interdiction de débarquer au delà de la zone délimitée et ce, même en kayak ou en paddle) et maintenant l’interdiction de mouillage de nuit à Arguin ! Cette mesure absurde et technocrate ne va pas servir à grand chose si ce n’est éliminer les voiliers. Car un voilier ne peut pas faire autrement que de passer la nuit à Arguin, compte tenu des aléas de la marée et du vent. »


*(terme global regroupant ABA33, ACMBA, ANPM, APBA, APCKITE, APLNB, APPA, APPBA, A2PM, APTRA, ARGONAUTIQUE, ASPTT, ASTKAYAK, ATP, AUPPM33, AUPTAFONT, Cazaux-Plaisance, Clubs nautiques de Claouey, Audenge, et Arès, CM, CNL, CODEP33, Collectif Liberté Plaisance, CVA, JOUET680, UNAN33, Voiles d’antan, et YCBA…)


De l’intérêt de l’existence du Parc naturel marin : l’apaisement

logo PNMUn (sinon le principal) intérêt du PNM est de permettre aux 56 parties prenantes de pouvoir discuter ensemble en bonne intelligence. Une réunion plénière ce vendredi 1/04 avec les membres du conseil de gestion était prévu pour élire le nouveau vice-président issu de la catégorie des organisations professionnelles (Thierry Lafon, après Olivier Laban), l’adoption du logo du Parc naturel marin (voir ci-contre) et la validation d’un point d’étape dans le travail d’élaboration du plan de gestion.

Ca tombait bien après cet avis qui a fait l’effet d’un coup de tonnerre. Même si le parc n’a pas à se prononcer sur le futur décret (qui n’est pas de sa compétence), il a permis un échange lors des questions diverses. Il fallait ça pour apaiser la situation.


PNM Conseil 04 2016François Deluga, Claude Bonnet, vice-président du parc au nom de la Sepanso, l’association gestionnaire de la Réserve favorable à cet avis, Mireille Dénéchaud, vice-présidente du parc au titre des plaisanciers, et Thierry Lafon ont dû ramer dans le même sens pour qu’une certaine harmonie revienne dans les relations entre membres du Conseil. Les braises sont encore chaudes, et il a été gentiment demandé à chacun de baisser un peu son souffle.

Et aussi de penser au travail qui reste à accomplir pour les semaines à venir : Une coordination renforcée des acteurs de la connaissance, des espaces de nature protégés ou à enjeux spécifiques, un très bon état global des masses d’eau, des espèces et des populations préservées, une identité maritime vivante, un territoire qui investit sur l’économie de la mer, des pratiques durables et des comportements adaptés, une relation maritime et apaisée au territoire, une responsabilité collective et partagée de la sensibilisation…

De quoi se relever les manches pour que les dossiers avancent autour d’objectifs fédérateurs, même si certaines réunions risquent d’être un tantinet tendues …


Et après l’avis ? (de tempête)

Cet avis bombinette du CNPN n’est qu’un avis. C’est le Ministère qui décide en dernier ressort.

C’est là-dessus que comptent les mécontents. Le décret va encore être l’objet de remaniements après consultations et analyse des forces en présence, avant sa touche finale.

Et là, il est très probable que la ligne médiane l’emportera in fine.

A suivre …


Des documents à lire, pour comprendre la situation, et aller plus loin :

La gestion de la RNN Banc d’Argion par la Sepanso / Contribution RNN Sepanso Gironde août 2014 / Contribution RNN Bassin d’Arcachon Ecologie août 2014 ,

et aussi …

Les revendications des plaisanciers, ici

et enfin…

Découvrez la totalité de l’avis de la CNPN, ici  / Arrêté portant création de la Zone de Protection intégrale, ici  / Le rapport d’activité 2014 de la RNN, ici / La composition du CNPN, ici / D’autres infos sur la RNN du Banc d’Arguin, ici / Enquête publique 2014, ici / Rapport du Commissaire enquêteur / Conclusions du Commissaire enquêteur / Annexes du rapport d’enquête

 


portrait MichelMichel Lenoir (Photo Banc d’Arguin TB-pict.com)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments