Ca se fête : Le Conseil départemental veut faire sauter les bouchons …

Projet de déplacements durables du Nord Bassin : 1er comité de pilotage hier…


3/10/17


Les bouchons sur le Bassin… Une plaie, un problème qui s’aggrave au fur et à mesure que la population grossit, chaque jour davantage.

projet contournement carte de densité de population nord bassin

Carte de densité de population nord bassin

A ces difficultés, s’ajoutent les problèmes de sécurité routière dus aux conducteurs utilisant des itinéraires bis traversant les lotissements et des situations accidentogènes.


Sur le Nord Bassin, 13.000 véhicules en moyenne circulent chaque jour sur la RD3 et traversent les villages.


Un premier projet a été envisagé par le Conseil départemental dans le cadre de la programmation d’investissements 2021-2028.


D’entrée de jeu, il a fallu prendre en compte  le problème dans sa globalité :

·les difficultés de circulation sur la voie littorale Nord du Bassin (RD3) située à 78% en agglomération,

·l’insécurité des déplacements associés à cette situation (128 carrefours et 150 passages piétons jalonnent l’itinéraire),

·l’attractivité actuellement limitée des modes de déplacements alternatifs à la voiture (plus de 72% des déplacements sont effectués en voiture sur le Bassin, et plus d’un tiers des trajets de moins de 2km s’effectuent en voiture),

·la nécessaire préservation de l’environnement en tenant compte de la spécificité du Bassin d’Arcachon.


projet cd33 contournement RD3

Périmètre du projet en pointillés bleus et fond bleu

projet contournement carte d'indice écologique NOrd Bassin

Carte d’indice écologique Nord Bassin

Ce lundi 2 octobre, un premier comité de pilotage s’est tenu au Domaine de Certes, sous la présidence d’Alain Renard, vice-président chargé de la préservation de l’environnement, de la gestion des risques et des ressources et des infrastructures routières, en présence d’Anne-Laure Fabre-Nadler, vice-présidente aux mobilités, de Jean Touzeau, vice-président chargé de la valorisation du patrimoine environnemental et touristique ainsi que des maires ou représentants des 8 communes de la COBAN directement concernées par le projet, pour acter les premières orientations par la voie de la concertation.


Car avant de décider quelle solution il retiendra, le Conseil Départemental semble vouloir impliquer plus largement les acteurs concernés, au sein d’une concertation encadrée par la Commission Nationale du Débat Public avec deux garants : Hélène Sarriqueta assistée de Jean-Marc Rebière.

Cette démarche élargie auprès de différents acteurs, qui sera exposée à ces « sages », est prévue en deux temps, fin d’année 2017 et début 2018 :


Une concertation en 2 temps (3 mouvements)

Phase préparatoire à la concertation (Automne 2017)

Cette première phase préparatoire s’articulera autour de 2 types d’ateliers, par types d’acteurs et thématiques (Mobilité, préservation de l’environnement, développement économique et attractivité du territoire, forêt et sylviculture, …) qui permettront aux acteurs de travailler et d’enrichir les scenarios étudiés.


Concertation préalable (Début 2018)

Des réunions publiques et des ateliers géographiques afin de débattre et de mener une analyse comparative des scénarios autour des thèmes « scénarios et solutions ».


À travers cette approche concertée du projet, le Département espère voir apparaître une solution conciliant les enjeux environnementaux et les besoins des habitants et acteurs du Nord Bassin d’Arcachon.


Officieusement, pour en finir avec ce serpent de mer sorti des cartons pour y retourner régulièrement, la possibilité d’utilisation des pistes forestières pour créer une voie de contournement revient souvent dans la bouche des élus. Mais sur ce terrain miné, politiquement, des déplacements alternatifs, le Conseil départemental se… déplace prudemment, en impliquant aussi les parties prenantes…


A suivre…


portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments