Profs en colère dans les lycées du Bassin !

Contre la réforme Blanquer,  les profs manifestent et expliquent leur colère…


17/06/19


A force de ne pas être entendus par leur ministre qui veut passer sa réforme de l’éducation, les enseignants des lycées se sont fâchés ce matin, pour l’ouverture des épreuves philo du Baccalauréat. Et si le gouvernement est sourd à leurs revendications, il ne prend pas leur mouvement à la légère.

manif lycee andernos groupe et panneau central. 2


A Andernos, les gendarmes à l’intérieur du lycéele …

Tous de noir vétu, en signe du deuil des ambitions pédagogiques affichées par la réforme Blanquer, les enseignants avaient organisé un manifestation. Ils étaient plus de 40 devant le lycée à 12h30.

Mais dans la matinée, deux fourgons de gendarmerie étaient entrés à l’intérieur du lycée. Acte symbolique que l’on ne voit jamais sauf dans les cas d’extrême urgence (terrorisme ou violence avérée par exemple). Le gouvernement poursuit sur sa lancée de fermeté après la marginalisation des gilets jaunes.


Mais cela n’a pas intimidé les profs qui avait invité la Presse pour expliquer les raisons de ce mouvement…

« Nous avons déposé une motion au Conseil d’Administration du lycée en février 2019, car on sous-dotait notre établissement. Notre démarche a reçu le soutien des parents délégués. Nous n’avons pour le moment eu aucun retour du Rectorat de Bordeaux se rapportant à nos inquiétudes. »


A Gujan et Arcachon aussi

stylos rouges en colereAu lycée de la mer de Gujan et au Lycée Grand Air d’Arcachon, les professeurs ont voté un préavis de grève pour la rentrée.

A Arcachon, les personnels enseignants manifestaient devant le lycée, comme à Andernos..


Les raisons de ce mode d’action

Les professeurs n’ont pas voulu pénaliser les candidats au Bac.

Mais ils entendent « dire non à cette réforme du lycée, dans un contexte où notre ministre ne cesse de dire dans les media que les professeurs soutiennent cette réforme. Les parents de leur côté sont informés par le ministre qui évidemment met en avant les aspects séduisants de la réforme qu’il impose. Or ils ne vont pas tarder à se rendre compte que la précipitation dans laquelle s’est produite cette réforme va avoir de lourdes conséquences pour les élèves et les familles. 


Pourquoi cette colère ?

manif profs andernos pancarteSelon un enseignant, « les moyens alloués par ailleurs aux établissements vont les contraindre à faire le « choix » de supprimer des options et de renoncer à des heures de cours en effectifs réduits pour certains enseignements (langues et mathématiques par exemple).

Quelle cohérence entre les ambitions affichées (améliorer l’accompagnement des élèves et enrichir l’offre d’enseignement) et les moyens attribués (détérioration des conditions d’encadrement des élèves et suppression des options) ?«


Les profs refusent les «inégalités d’implantation des enseignements de spécialité et des options, difficultés à combiner certaines spécialités, rythme effréné des évaluations, sureffectifs des classes, perte de la valeur nationale du Baccalauréat avec le contrôle continu, ou enfin,  difficultés accrues d’orientation dans l’Enseignement Supérieur… »


Le ministère en mode silence pour les profs (mais pas dans les media)

Les professeurs expliquent que « ce mouvement se veut constructif. Des propositions concrètes ont été transmises à notre hiérarchie sur les besoins horaires supplémentaires qui permettraient à notre établissement de fonctionner convenablement à la rentrée prochaine (34h de plus sur les 1553h allouées). Avec comme seule réponse un silence assourdissant.

Nous ne pouvons rester passifs face à une dégradation de la qualité du service public d’éducation dont nous sommes les acteurs et les garants… »


Une autre enseignante enfonce le clou: « Nous attendons donc que chacun comprenne que les professeurs ici rassemblés ne soutiennent pas la mise en œuvre de la réforme des Lycées en seconde et première dès cette rentrée telle qu’elle nous a été imposée.

Et elle conclue : « Il n’est pas impossible qu’il y ait une suite à cette action à partir de la rentrée »

A suivre donc…

Pour d’autres infos voir aussi le groupe FB « Les Stylos rouges en colère »


portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments