Pour un Multiplex sur le Nord Bassin, quel cinéma !

Il était une fois dans l'(sud)Ouest : Un cinéma multiplex, bientôt sur Andernos. Ce sera La Dolce Vita. Sauf si…


25/03/18


Suite de notre dossier : Forte poussée des projets d’immobilier de loisirs sur le Bassin… (4ème partie)


La patience est une vertu. Et il en faut pour les cinéphiles du Nord Bassin !

Depuis longtemps, ils attendent un multiplex leur permettant de se nourrir des œuvres d’auteur ou des gros films à succès français ou étrangers. Avec une population de près de 50.000 personnes susceptible de remplir les salles dans la zone de chalandise, il n’est pas compréhensible qu’ils en soient privés.


La guerre des multiplex

cine il etait une fois(Voir nos articles du 14 juin, du 8 juillet,  du 11 novembre 2015)

Deux projets concurrents ont vu le jour: à Arès porté par le Centre Leclerc (SCI La Montagne / SCI Arès Expansion) et à Andernos porté la S.A.R.L. “Les cinémas du Nord-Bassin” (par Jean-Pierre Villa, et Philippe Gonzalez, gérant du Rex), avec le soutien de la mairie qui souhaitait disposer d’une salle polyvalente de cinéma/spectacle vivant.


La Commission Nationale d’Aménagement Commercial, qui statue sur les salles de cinéma en France, avait validé le projet d’Andernos « la Dolce Vita », le 17 décembre 2015, au détriment de celui d’Arès.
Ce projet retenu, situé sur le terrain de l’ancien stade Jean-Marcel Despagne (démoli), prévoit quatre salles de projection dont une de 400 places utilisable par la mairie pour 16 manifestations de spectacle vivant par an.


La justice pour départager les projets

cine ander cour appel leclercDe recours en recours les mois passèrent jusqu’à la décision de la cour d’Appel début mars.

La requête en annulation est retoquée au bénéfice d’Andernos (voir notre document). Cela a été confirmé par Jean-Yves Rosazza, le maire d’Andernos en conseil municipal.


Restait une requête auprès de la préfecture déposée par Marie France Comte, ancienne 1ere adjointe siégeant désormais hors la majorité, concernant la délibération du 15 septembre 2017 autorisant le maire à signer le bail pour le cinéma et la vente en état futur d’achèvement pour la salle de spectacle.

Le préfet l’a finalement validé.

Les travaux vont donc pouvoir démarrer et le complexe devrait être ouvert en 2019



Une dernière possibilité pour Arès?

Reste un dernier recours par requête en annulation de la décision de la cour d’appel du tribunal administratif de Bordeaux en Conseil d’Etat pour le projet Arèsien, toujours possible.

Et en cas de rejet de la requête déposée, une toute dernière cartouche : A défaut du projet initial, la plate-forme Leclerc pourrait exploiter une ou deux salles pour moins de 300 places au total sans autorisation particulière… si elle le souhaite.



Le projet porté par Andernos en images (illustrations copie écran FB cine Rex)

cine rex dolce vita exterieur cine rex projet archi



portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments