Le tour du Bassin à vélo : Piste cyclable ou vélodrome ? De quoi perdre les pédales …

2/08/15

Le coup de plume du Dimanche …

Les dangers du syndrome « Post Tour de France » sur les pistes cyclables du Bassin.


Disons le tout de go, je n’ai rien contre les cyclistes. J’ai même un excellent ami cycliste.

Mais ces gens ne sont pas comme nous. Ils ont des mœurs bizarres.


Une langue étrangevelo mitraillette

Si vous entendez parler de coup de cul, ça n’est pas que le gars a eu de la chance mais qu’il s’est retrouvé face à une brusque montée, sur une courte distance, avant d’atteindre le sommet d’un raidillon.
S’ils vous parlent d’une danseuse, oubliez la dame en tutu, puisqu’il est question d’un gaillard qui se dandine sans s’asseoir sur sa selle.

Lorsqu’ils disent faire de la patinette, rien à voir avec le truc rigolo qu’on pousse debout avec deux roulettes. C’est qu’ils se laissent porter par le groupe, sans participer vraiment, tout en donnant l’impression d’être dans le coup.

Et si l’un raconte être monté avec la grosse , n’imaginez pas quelque scènes sexies Felliniennes , c’est juste qu’il a utilisé le grand plateau et un petit pignon pour attaquer une cote.

Mais leur comportement est suspect aussi.


Durs à la peine …

benefices de la bicyclette

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Ils circulent par tous les temps, on les voient partout et sont durs à la peine. Dès potron-minet, ils enfilent leurs tenue de forçat, transformés en hommes sandwiches, pour pouvoir être admis parmi leurs semblables.

On ne peut les blâmer de vouloir se regrouper entre frères de route pour retrouver une chaleur humaine, une amitié virile.

Alors, ils enfourchent leur beau destrier pour se rendre sur des chemins qu’ils connaissent par cœur. C’est leur karma. Ils roulent. Ensuite, ils reviennent dans leurs mansardes, en sueur, fatigués mais régénérés.

Ces gens mériteraient notre estime car ils montrent par l’exemple les vertus de l’effort à notre belle jeunesse.


Difficulté d’intégration

Enfin presque tous… Parce que chaque troupeau a ses brebis, un peu tarées sur les bords, aux principes non solubles dans la démocratie  : A moi la piste, et dégage de là … C’est l’effet « Post tour de France cycliste »

Ceux-là  prennent les pistes cyclables pour un espace à leur usage exclusif, en solo, ou par grappe de dix, à deux de front, obligeant le quidam d’en face à dégager rapido dans l’herbe, sous peine de se retrouver en slip (il est déjà en short en général en cette saison).

Ces pères tranquilles lorsqu’ils sont piétons, se transforment en Attila du cadre tubulaire, forts en gueule et bas d’esprit, sûrs de leur force, pour terroriser les familles en balade, les petits en apprentissage avec leur roulettes, les mamies avec leur tricycle, et les amateurs de rollers.


Des matadors à deux roues

Hier matin, une petite fille sur la piste cyclable en ville, a été renversée par un cas d’espèce, plutôt seniorisant, qui déboulait plein pot du coté d’un marché communal. Plus de peur que de mal, mais les personnes présentes sur le site ont copieusement insulté, et à juste titre, le matador à deux roues.

Faudra-t-il voir les policiers et les gendarmes se poster aussi sur les bas cotés des pistes cyclables pour calmer les fous du guidon?

C’est toujours à cause d’une minorité de brebis excitées que la majorité du troupeau subit une restriction de ses libertés.

Bon dimanche (quand même) !


michel L 2 okMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...


Comments

comments

3 comments on “Le tour du Bassin à vélo : Piste cyclable ou vélodrome ? De quoi perdre les pédales …
  1. BONJOUR
    BRAVO DE PLUS JE NE SAIS PAS OU PEUVENT CIRCULER LES PIETONS. NOU Y ETIONS JEUDI QUELLE DETENTE NOUS NOUS SOMMES FAIT DISPUTER TOUT LE LONG DU PARCOURS
    BONNE JOURNEE

  2. Bonjour Monsieur Lenoir
    Je fait réponse à votre commentaire sur les cyclistes de tout genre , moi , pratiquant ce sport depuis un certain temps , je ne suis pas vraiment d’accord avec vous .
    Actuellement , il y a beaucoups de monde sur les pistes cyclabe saison estivale , beaucoups de vélo débutant, amateurs, confirmés, et beaucoups de sédentaires .
    il en faut pour tout le monde mais il faut aussi ce rendre compte qu’il y a d’autres activités comme les marcheurs , les poussettes, les rolleurs, les courreurs à pieds, les scotters motorisés qui sont interdits sur les pistes cyclabes, de temps en temps des randonneurs en chevaux, des quatres -quatres qui vous traverssent à certains croisement, et aussi les chiens en libertés avec leurs maitres , un chien doit être attacher sur les pistes cyclabe , trop dangereux avec les cyclistes , une chute est vite arrivée , fraction de segonde .
    Oui, il y a des forcenés de cyclisme qui ces personnent font des courses amateurs ou en FFC ou qui font du triathlon et qui doivent faire du rythme par moments soit en solo , soit par deux ou en groupe et les pistes cyclabe sont limitées à 30 km/h.
    Par contre nous les forcenés , nous sommes obligés de faire attention souvent à chaque sortie surtout l’été comme hiver à prévenir les gens qui nous précèdent car ils sont souvent en plein milieu des pistes cyclabes ou voir rouler sur le coté gauche ( en france on roules sur le coté droit et toutes activités )
    les gens , ils sont chez eux rien à faire de ce qui arrivent derrière ou devant
    si vous savez le nombre d’accidents de vélo qu’il y a chaque années à cause de ces imbéciles qui font n’importe quoi sur ces pistes.
    Il y a qu’à aller à la clinique d’arès ou chez les pompiers de différentes communes pour vous dire le nombre de blésser.
    Les automobilistes sont pas content qu’en y voyent des 2 roues sur les routes comme les cyclistes par ex: parce qu’on les fait ralentir et ils aiment pas les deux roues juste pour cette cause et les pistes cyclabes ça vas pas non plus car les touristes à n’importe qu’elle activité ralent qu’en y voyent des cyclistes ( alors que ça veut bien dire ce que ça veut dire , les pistes cyclabe sont pour les vélos toutes sortes ), ok ?.
    Surtout , qu’ils sont en tord bien souvent ces touristes qui marche , court , ou en vélo ordinaire , ils ont pas consience du danger.
    salutation cher Monsieur

  3. Bonjour Mr Dominique
    Il me semble logique que la piste cyclable, dans la traversée d’Andernos ne soit pas confondue avec un vélodrome ou un terrain d’entrainement pour cycliste licencié qui a besoin « de faire du rythme ».
    Il y a suffisamment d’endroit désertiques au nord de lège pour se genre d’exercice.
    Je suis résident, je fais du cyclotourisme, et les poussettes ou les petits enfants ne m’ont jamais dérangés dans la traversée de la ville. En ce moment je fais du vélo tous les jours avec mes petits enfants et ma devise est simple : Priorité aux piétons, on est là pour se détendre.
    D’ailleurs, j’adresserai prochainement un courrier à Mr le maire lui demandant de mettre en place un panneau à l’entrée de la ville appelant au respect de chacun et à la plus grande prudence.
    Donc, pour moi la piste appartient à tout le monde dans la traversée d’Andernos et je pense que ça durera encore longtemps. C’est un lieu de promenade pas le theatre des exploits de certains. Il y a des endroits spécialement dédiés pour ça.
    Salutations
    JL P

Laisser un commentaire