Parc naturel marin Bassin d’Arcachon, Arguin : Du nouveau…

PNM  : Donnez votre avis sur le plan de gestion…


Après une longue période de concertation, le Plan de gestion du Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon est enfin arrivé dans la phase de consultation publique (Tous les documents à télécharger en fin d’article). Vous pouvez donc laissez vos commentaires (publics) sur le site prévu à cet effet


Le PNM a valeur de «Document d’objectifs» pour les sites Natura 2000 du Bassin. Il intègre également des objectifs de conservation des espèces emblématiques comme les zostères, les hippocampes, le rouget, ou encore l’anguille.


PNM carte des priorités de conservation

Carte des vocations d’action PNM



Ce plan entend garantir « Une absence de perturbations significatives sur la faune et la flore marines liées à la présence de contaminants. Ce Niveau d’exigence correspond à une approche écotoxicologique de la qualité de l’eau visant l’alerte et la prévention des effets de substances chimiques dans l’environnement…/… Des paramètres physico-chimiques et biologiques favorables au bon état écologique des masses d’eau…/… Une quantité de macro-déchets et de microparticulens ne générant pas de perturbations pour la faune marine et l’écosystème. Un objectif de réduction des apports de macro-déchets et microparticules est recherché pour contenir les effets dans les milieux à des seuils compatibles avec le bon état écologique des écosystèmes. »


La disparition des Zostères sur le Nord Bassin : un signal de régression écologique majeur

zosteresLa tâche à accomplir est immense pour le conseil de gestion. Et pour certaines zones du « coeur du Bassin », entre Biganos et Lège, il est déjà bien tard, là où les champs de zostères ont disparu, laissant place à une vaste zone visqueuse et grisâtre…

Il faudra bien un jour que le PNM et les activités de la mer soient liés aussi au ministère de l’agriculture. Car les causes de cette disparition sont à regarder (mais pas seulement) du coté de la pollution aux nitrates et autres produits joyeux déversés par le ruissellement et les nappes phréatiques du bassin versant…


Banc d’Arguin : L’indispensable concertation entre utilisateurs. A quand la gestion par le PNM ?

Le PNM offre l’indéniable avantage de mettre autour de la table, avec plus de 50 représentants, les parties prenantes utilisant le Bassin d’Arcachon (Etat, collectivités, Syndicats professionnels de la mer, plaisanciers, asso environnementale, etc.)

Mais ses pouvoirs sont limités. Il n’a pas la main, par exemple sur le très épineux dossier de la Reserve nationale naturelle du Banc d’Arguin, géré directement par l’Etat (Ministère/ Prefecture).


La gestion de cet espace pourrait très bien être déléguée au PNM, permettant ainsi une utilisation raisonnée après concertation de toutes les parties, même des oiseaux, par la voie des associations environnementales…

La somme des connaissances de toutes les parties permet d’avoir une vue à la fois globale et très détaillée des problèmes liés à l’utilisation de ce petit bout de sable, changeant de morphologie tous les ans.


Rappelons qu’un recours gracieux en conseil d’Etat a été déposé par l’association « Les Amis du banc d’Arguin », contre le décret publié le 10 mai (voir notre article détaillé, ici) , la veille du départ de Ségolène Royal de son ministère. La fraiche députée du Bassin Sophie Panonacle a demandé au voltigeant ministre de l’environnement Nicolas Hulot un moratoire sur l’application du décret, le temps que les protagonistes se rencontrent.  Ce qui aurait pu être le cas depuis longtemps dans le cadre du PNM… Des réunions qui se tiendront bientôt sous l’égide du Sous-Prefet.


Gestion du PNM :  Les documents à lire pour tout comprendre…



portrait Michel

Michel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments