8 juin : Journée mondiale de l’Océan. Ici aussi, la pression monte…

L’Oeil au Beurre de Lenoir :  Journée mondiale de l’Océan. Le pauvre…


8/06/19


C’est la tarte à la crème du jour sur tous les media. Vous n’y couperez pas. Mais sur InfoBassin, on adapte…


Les océans en quelques chiffres

On vous dresse le tableau : L’Océan recouvre plus des deux tiers de la Terre. Il joue un rôle essentiel dans la régulation des climats, la qualité de l’air et de l’eau. Plus de 90% des 10 espèces de poissons les plus pêchés sont en voie de disparition, près de 50% des autres espèces commerciales sont menacées par l’industrie de la pêche.

80% de la pollution des océans provient des terres, bien sûr.



Les huîtres, organismes goûteux… et fragiles

interdiction huitres arguin 2019L’économie du Bassin vit au rythme de la santé des huîtres. Et là, ironie du calendrier, l’interdiction de commercialisation et de consommation des coquillages du Banc d’Arguin par la Préfecture (voir ici), tombe le jour où on sensibilise les terriens à la pollution des océans.


Le Comité régional Conchyicole veut rassurer les amateurs et les gastronomes : les huitres non élevées au Banc d’Arguin ne sont pas concernées, et vous pouvez les déguster.

Avec un petit verre de blanc au bord de (ou sur) l’eau, c’est encore mieux. Sauf au banc d’Arguin.



Utilisation du Banc d’Arguin : Ca va chauffer…

arguin sterne caugek oiseauxethologieC’est reparti pour un tour (de chauffe). Début juillet on devrait voir banderole et manifestants devant la préfecture ou la DDTM (à moins que la manif ne soit interdite avec les nouvelles lois anti-casseurs…).

Les usagers au sens large représentés par la CaubArc (confédération des Associations d’Usagers du Bassin d’Arcachon), et les professionnels de l’industrie nautique sont vent debout devant un projet d’arrêté préfectoral qui étend la zone de protection intégrale (ZPI) sur la Réserve naturelle du Banc d’Arguin.


Il a été présenté par la Sepanso, organisme gestionnaire de la Reserve nationale naturelle du Banc d’Arguin délégué par la l’Etat le 23 mai dernier au Comité consultatif de la RNN

Il prévoit de :

-Rassembler les deux zones actuelles de protection intégrale (ZPI), d’en créer une autre au sud.

-Sanctuariser le Toulinguet en ZPI.

-Limiter l’accostage (stationnement) à une seule temporisation de courte durée pour « débarquer les passagers »


manif argin 23 09 17

Manif RNN Arguin 09 17

« Cela obligera le pilote à aller attendre à l’ancre en eau profonde et, à marée basse, à ses passagers d’aller le retrouver beaucoup plus loin../… Cette extension portera à plus de 250 ha (soit 1/3 de la superficie de la ville d’Arcachon), la zone interdite. Elle était de 10 ha en 2007.

Ainsi 95 % du territoire d’Arguin-Toulinguet deviennent inaccessibles aux plaisanciers, aux visiteurs de l’UBA et autres usagers dont les kitesurfeurs et kayakistes » explique Joel Confoulan, Pdt de la Caubarc


Et l’Association des plaisanciers du bassin (APBA) enfonce le clou : « L’objectif clair et permanent de la Sepanso est de faire interdire toute présence humaine sur la totalité des terres du Bassin d’Arcachon. Leur prochain objectif est de cloisonner l’Ile aux Oiseaux ! »  Diantre…

Sauvegarde de l’environnement d’un coté et traditions de loisirs sur le Bassin au rythme des marées, de l’autre, le débat reste entier.

La Caubarc a demandé une réunion avec le Sous Préfet, qui n’a pas donné suite. Les manifestants se préparent….



Parc Naturel Marin du Bassin d’Arcachon

journee parc marin 06 19A l’occasion de la Journée mondiale des océans, la première « Journée du Parc marin » aura lieu ce samedi 8 juin, avec des temps d’échanges et de découvertes permettant de sensibiliser le grand public aux milieux marins.


Pour redécouvrir les milieux marins, entre projections et échanges avec des réalisateurs, balades dans des prés salés, sorties en bateaux ou lecture de paysage du Bassin d’Arcachon depuis le phare du Cap Ferret.


Tous les rendez-vous proposés sont gratuits et sur réservation.

Le programme détaillé est accessible sur le site du PNMBA ou via cette brochure.



La fête de la mer et des littoraux… en deuil

Du 28 au 30 juin 2019, c’est la fête de la mer et les littoraux.

Après la fête de la musique, la députée du Bassin Sophie Panonacle, a voulu marcher sur les pas de l’élégant Jack Lang. Elle lance la fête de la mer et des littoraux.

01 _CM11198« Elus et citoyens, acteurs publics et acteurs privés, ONG et institutions, nous devons nous embarquer sans hésiter dans ce formidable défi du 21ème siècle : sauver la mer et les littoraux. Les Journées Nationales des Sauveteurs en Mer les 28 et 29 juin, seront au cœur de la Fête de la mer et des littoraux.

A cette occasion, elles permettront de sensibiliser les français à la sécurité en mer et sur les plages et de faire appel à leur générosité au profit de cette association qui remplit bénévolement une mission de service public. »

C’est une bonne idée, l’actualité vient de le rappeler cruellement. La SNSM a perdu hier aux Sables d’Olones, trois bénévoles courageux. Ils ont donné leur vie pour sauver un bateau en difficulté qui rentrait au port, sans se demander s’il était normal ou pas que le capitaine soit sorti avec la tempête annoncée. Qu’ils reposent en paix dans le grand bleu.



Micro-plastiques : Si votre poisson a un goût de plastique dans l’assiette, c’est normal…

micro plastique expedition tara 2014Selon l’Organisation des Nations unies, « 8 millions de tonnes de plastique arrivent par an dans les océans. Cette pollution, d’origine terrestre à 80 %, coûte la vie à un million d’oiseaux de mer et 100 000 mammifères marins par an. »

Les micro-plastiques, pollution invisible mais au pouvoir de nuisance le plus important, représentent un danger pour toute la chaîne alimentaire marine, du plancton à l’assiette.


Il y en a partout, y compris en Arctique, et ils ne pourront pas être collectés. Les solutions : limiter drastiquement l’usage des plastiques, empêcher qu’ils atteignent la mer et inventer de nouveaux matériaux biodégradables.

En attendant, les poissons se gavent de ces micro-douceurs en plastoc. Et nous aussi, par voie de conséquence.



Erosion côtiere

conference erosion SOLa réunion publique de notre confrère Sud Ouest sur l’érosion côtière a fait salle comble à Lège ce jeudi.

Que faire ? Comment ? Avec quels moyens ? Quand ?

Un plateau de 3 experts, 3 représentants d’assos d’habitants de la Presqu’ile dont les incontournables Mazodier et Bartherotte et 3 élus dont P. de Gonneville, 1er adjoint au maire de Lège, Vital Baude, Vce pdt Conseil régional, et Sophie Panonacle député) a permis une analyse de la situation et de proposer des solutions.


Les interventions limitées avec un timing au cordeau mené sans faiblir par les animateurs de la soirée Bruno Béziat, responsable de l’agence  Sud Ouest d’Arcachon, et Stéphane Vacchiani, journaliste, directeur du développement évènementiel de Sud Ouest, ont rendu l’ensemble digeste.
On vous en reparle bientôt plus en détail. Car les conclusions vont faire causer sur le Bassin … et le reste du littoral français.

A suivre…


portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments