Sus au moustique-tigre (avant qu’il ne nous suce …)

17/05/15

Bassin d’Arcachon

Le coup de plume/tue-mouche du dimanche…

Alerte au moustique-tigre : ce sera lui ou vous.


moustique toigre reunion wikiAttention, il est là. Tapis dans les recoins humides, les coupelles de vos pots de fleurs ou autres contenants, barbotant dans un peu de vieille eau, pondant ses oeufs avec frénésie. Le moustique-tigre est un redoutable vecteur de contamination. On lui doit l’importation en France métropolitaine de maladies au doux nom de dengue ou chikungunya.

Rappelez-vous, en 2006, les media nous apprenaient que plus de 30% de la population de l’ile de la Réunion, soit 244.000 personnes avait été touchées par l’épidémie. Beaucoup d’entre elles avaient heureusement fabriqué naturellement des anti-corps et ont pu résisté à la maladie. Mais on dénombrera 203 décès directement liés au moustique. Les sujets les plus fragiles : les personnes âgées et les enfants. Mais bon, la Réunion, c’est loin, alors …


La Gironde touchée

Plus besoin d’aller sous les tropiques pour développer des maladies exotiques… Neuf ans après la Gironde est touchée de manière irrémédiable et définitive. Il va falloir, selon les autorités sanitaires, apprendre à vivre avec. Et réagir. Car, le bestiau se multiplie à grande vitesse.


Comment sait-on si on est piqué par un moustique-tigre ?

Il est reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes (d’où son nom). Il vole et pique le jour. Il est plus petit (moins d’un cm) et moins agile que le moustique que l’on connait.

A ne pas confondre avec son congénère Cténophora festiva aux rayures noires et jaunes de la grosseur d’une pièce d’un euro. 

La piqûre de moustique-tigre peut provoquer des boutons plus gros et plus rouges que celle des moustiques habituels, avec des démangeaisons plus marquées.


Les symptômes de ces maladies

Principalement une forte fièvre, brutale, et des douleurs articulaires. D’autres symptômes peuvent s’y ajouter (voir votre médecin).


Comment se protéger ?

L’expérience de la lutte à La Réunion et en Italie contre ce vampire conduit à certaines recommandations.

Ces insectes viendront gouter votre épiderme surtout au lever et au coucher du soleil,mais pas seulement. Il est conseillé de porter des vêtements clairs et longs, et de ne pas laisser de l’eau croupie dans les vases. On peut brûler des spirales ou serpentins, mais il vaut mieux éviter les bombes insecticides (risque de résistance du moustique et ingestion par les bronches).

La moustiquaire est un moyen mécanique non irritant pour les poumons, efficace, et qui donnera de plus un coté vacance à l’Ile Maurice à votre quotidien. Les enfants seront ravis que vous leur fabriquiez une cabane en toile. La famille écoutera le doux bzzzzz des sales bêtes sans crainte d’être ponctionner. Mais les mailles doivent être inférieures à 1,5 mm.

Pas de vaccin commercialisé pour l’instant. Il faudra sans doute attendre que les Etats-Unis soient massivement touchés pour que le retour sur investissement devienne intéressant pour un labo. Mais une épidémie s’étant déclarée aux Antilles l’an passé, c’est une question de temps.


La transmission de la maladie

Il suffit qu’une personne infectée lors d’un voyage par la dengue ou le chikungunya soit piquée par un moustique à son retour, pour que celui-ci transmette alors la maladie en piquant une autre personne. Par ailleurs, les moustique-tigres voyagent à bord des cargos, et ils laissent indifférents les chiens renifleurs de la police aux frontières …


Signaler les cas suspects (ça n’est pas de la délation …)

Le Conseil général a mis en œuvre un dispositif de surveillance et de pièges, confiés à l’établissement interdépartemental pour la démoustication (EID) du Littoral Atlantique.

La cellule veille, alerte et gestion sanitaire de l’ARS Aquitaine, demande de signaler les cas suspects de dengue et de chikungunya immédiatement sans attendre le diagnostic, à la plateforme régionale de veille et d’urgences sanitaires, ou en avertissant un médecin ou un pharmacien.


Sus au suceur de sang. Cessons ces soucis et stoppons ce satané insecte …


Michel Lenoir


 

Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...


Comments

comments

Laisser un commentaire