L’Oeil au Beurre de Lenoir : Quand la Prefete s’occupe du Bassin…

La Préfète et le Bassin : Parcours, visites de courtoisie et plans de prévention du risque de submersion


27/04/19


La préfète vient humer l’air du bassin… Mais pas pour faire du tourisme.

buccio prefeteLa nouvelle préfète Fabienne Buccio était en visite de courtoisie ce vendredi auprès des caciques du bassin : A 14h30 Visite de la sous-préfecture d’Arcachon, à 16h Rencontre avec Sophie Panonacle, députée de la 8e circonscription de la Gironde, et à 17h Rencontre avec le maire d’Arcachon.

Histoire de prendre la température sur la géopolitique locale…


Parcours récent de la nouvelle préfète : De la Jungle de Calais aux chasseurs

Ce samedi, elle était l’invitée du Congrès fédéral des chasseurs de la Gironde à Lacanau. Les chasseurs, elle connait bien. Leurs arguments, leurs demandes. A l’assemblée générale des chasseurs de Seine Maritime dans sa précédente affectation, elle avait mis l’accent sur la nécessité d’une éducation quand on a un fusil en main (voir ici).


La fermeté, elle connait aussi. Entre 2015 et 2017, elle aura eu à gérer la « jungle » de Calais. Exercice difficile entre l’exaspération des habitants qui demandent plus de fermeté, la pression du gouvernement, et la terrible réalité sociale de gens qui n’ont plus rien, que l’espoir d’une autre vie, meilleure, plus loin.


Les gilets jaunes à Bordeaux…

Passer derrière Didier Lallement… Et continuer à suivre les consignes du gouvernement. Les lois se sont durcies. Les interdictions de manifester, les conditions de mises en garde à vue, aussi. Même les hôpitaux ont été priés, en dépit du secret médical, de communiquer les noms des blessés sur un fichier initialement prévu pour les victimes d’attentat.

Sur le terrain, les manifestants ne verront pas la différence avec l’ancien Préfet dans leur manifestation hebdomadaire…



Et sur le Bassin ?

Trois jours avant de rencontrer le sous-préfet, la députée et le maire d’Arcachon, F. Buccio a signé des arrêtés qui vont impacter durablement l’urbanisme du Bassin…


Plans de prévention du risque d’inondation par submersion marine du Bassin d’Arcachon approuvés

prefete girondeLa préfète de la Gironde a approuvé par arrêtés du 23 avril 2019, les 10 plans* de prévention du risque d’inondation par submersion marine du Bassin d’Arcachon (PPRSM).

Ces plans encadrent la construction et plus généralement l’urbanisation dans la zone à risque. Ils s’imposent aux documents d’urbanisme des communes et rendent obligatoire l’information des particuliers dans le cadre de l’Information Acquéreurs Locataires (IAL).


Ils ont été établis sur la base d’études longues et précises menées par la direction départementale des territoires et de la mer de la Gironde (DDTM), avec l’aide du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Ces études ont porté sur la modélisation des différents phénomènes maritimes et leur propagation à l’intérieur de la lagune semi-fermée du Bassin d’Arcachon, ainsi que sur la caractérisation la plus fidèle du territoire potentiellement impacté.


Prise en compte d’une hausse du niveau de l’eau de 20 cm, à effet immédiat

Conformément à la doctrine nationale, ils prennent en compte l’effet du réchauffement climatique sur la hausse du niveau des océans en deux temps : immédiatement avec une constructibilité intégrant les effets déjà observés auxquels une hausse de 20 cm a été appliquée et à l’échéance 2100 en intégrant des prescriptions adaptées à une hausse anticipée de 60 cm du niveau de l’océan.


Ces plans ont fait l’objet d’une concertation approfondie avec de très nombreuses réunions de travail qui ont permis aux élus, syndicats, associations et acteurs locaux de participer activement à l’élaboration de ces PPRSM.

Le public a également été étroitement associé lors de 4 réunions publiques et de l’enquête publique précédant l’approbation, qui a abouti à un avis favorable de la commission d’enquête.

* Andernos-les-Bains, Arcachon, Arès, Audenge, Biganos, Gujan-Mestras, La-Teste-de-Buch, Lanton, Le-Teich et Lège-Cap-Ferret.



Stratégie de façade maritime Sud-Atlantique


Donnez votre avis …

La stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, constituant les parties « diagnostic » et « objectifs stratégiques » du arguin avion jeromedocument stratégique de façade, est soumise à la consultation du public du 4 mars au 4 juin 2019.


Elle se présente sous la forme d’un document synthétique accompagné de 9 annexes. Elle sera complétée d’ici 2021 par un volet opérationnel intégrant notamment un plan d’action.
Cette consultation se fait par voie électronique via la plateforme merlittoral2030.gouv.fr

Lire le document sur la Strategie de façade maritime sud atlantique


Sophie Panonacle à la manœuvre

Si vous l’ignoriez, la Députée du Bassin, a été désignée, par le Préfet Maritime de l’Atlantique et le Préfet de la Région Nouvelle Aquitaine, membre du Conseil maritime de la façade Sud-Atlantique.

La mission ce cette instance est de coordonner l’utilisation, l’aménagement, la protection et la mise en valeur des littoraux et de la mer.


Le Conseil maritime de façade identifie notamment les secteurs naturels à protéger en raison de la richesse de la faune et de la flore, les secteurs propices au développement des activités économiques, y compris l’aquaculture, et les secteurs pouvant faire l’objet d’une affectation future.

La députée LREM anime le groupe de travail « Team maritime » à l’Assemblée Nationale.

Team maritime, ça fait djeun, quoi. Ca en jette plus que « Groupe de travail sur les questions maritimes », on sent bien le coté Startup nation cher à Manu !


Bref, elle prépare une proposition de loi sur le recul du trait de côte.

La prochaine réunion du Comité est prévue le 28 mai avec à l’ordre du jour l’avis définitif sur le document stratégique de façade Sud-Atlantique. A suivre…



Environnement

Depuis mars, Fabienne Buccio représente l’État, au sein du Conseil d’administration de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), présidée par l’Andernosien, et ancien député Arnaud Leroy, et co-auteur de la loi sur l’économie bleue.

Ils auront donc peut-être des moments d’échange sur la stratégie maritime, ou par exemple, sur la question des épandages de digestats dans les forêts du Bassin, très polémiques actuellement…



Voir le CV de la prefete, ici


portrait MichelMichel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments