Charlie continue : L’intelligence plus forte que la haine … Mais le Canard est menacé.

Une victoire des terroristes, mais Charlie poursuit sa route !

Avec ce mercredi, un hommage du Canard enchainé.


une_canard_mercredi_14_01_15

La « Une » du Canard ce 14 01 15

Les terroristes pensaient tuer le journal, ils n’ont qu’assassiné des journalistes, lâchement. Charlie est toujours debout et poursuit sa route. Il reparaît ce mercredi avec un tirage à trois millions d’exemplaires en raison des très fortes demandes des points de vente en France, et … à l’étranger. Ils seront réapprovisionnés du 14 au 19 janvier inclus, et le numéro sera en vente durant huit semaines.


Un retentissement planétaire à peu de frais pour les commanditaires

Mais les djihadistes ont réussi leur coup, question retour sur investissement. Les commanditaires, avec trois pions, ont mis des millions de personnes dans les rues. Le retentissement, sans précédent depuis le 11 septembre 2001 a provoqué un défile hors norme de Chefs d’Etat et de gouvernements, côte à côte. Les auteurs présumés sont morts en martyres de la guerre sainte…

Et il est prévisible que les lois sécuritaires déjà renforcées vont l’être toujours plus. Ils auront donc réussi à diminuer encore davantage notre espace de libertés individuelles, et accroitre les dérives associées.

On a vu aux USA comment l’Etat a utilisé la guerre anti-terroristes pour ficher des millions de gens, intercepter des millions de messages, sans aucun rapport avec le sujet …

.


Une Charlie 14 01 15

La « Une » de Charlie le 14 01 15

La « Une » de Charlie après l’attentat

Luz a voulu répondre à la haine par l’intelligence. Son dessin est ambigu. Qui pardonne quoi à qui ? Le prophète Mahomet, la larme à l’oeil, tient devant lui la pancarte «Je suis Charlie». Histoire de rappeler en douceur que le journal ne cédera pas aux pressions sur l’interdiction de la représentation du prophète …

Mais dèjà, l’émotion passée, l’unité nationale s’effrite. Relevés sur la toile, des témoignages se font entendre à propos de la nouvelle « Une » de Charlie :« Ils n’ont toujours pas compris qu’on ne touche pas au prophète »…/… Ils l’avaient un peu cherché », etc.

Même si, compte tenu des circonstances, les imams, comme à la mosquée de Bordeaux, rappellent que « l’islam interdit de tuer ceux qui n’ont pas les mêmes idées », cette crise grave montre l’abîme entre deux modes de pensées et de références.  Car aucun dessin ne justifie la mort de ses auteurs, ni d’ailleurs leur emprisonnement.


Les fondamentalistes Israéliens  effacent les femmes des photos …

Photos defilé retouchée.

Ce n’est pas une question liée uniquement à l’Islam. Les fondamentalistes Israéliens ont une notion particulière de la liberté d’expression.

Dans leur journal, Angela Merkel et Anne Hidalogo disparaissent de la photo du défilé des chefs de gouvernements.

Car Hamevasser, organe de presse ultra-orthodoxe israélien, a joué avec un logiciel de retouche de photos pour effacer les deux femmes en première ligne du cortège.

Pourquoi ?

Parce que ce sont des femmes. Point.

Même si Golda Meir, fondatrice d’Israel et 1er ministre Isralien dans les années 1970, l’était.

Même si cinq femmes figurent au gouvernement actuel.


Coté catholique, Charlie Hebdo a eu 13 procès avec les intégristes …

Les fondamentalistes, c’est « Tous contre Charlie ».

.


Le Canard Enchainé, prochaine victime ?

Le palmipède satirique a été directement touché par l’attentat. Cabu était un dessinateur régulier et une figure du Canard. Mais le journal a aussi été menacé directement le lendemain des assassinats, l’avertissant que cela allait « être son tour» et que les journalistes seraient découpés « à la hache » (voir l’édition du Canard de ce mercredi).

Le parquet de Paris a ouvert une enquête et mis le journal sous protection.

Comme pour Charlie …


Michel Lenoir


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...


Comments

comments

Laisser un commentaire