18 juin au Teich : Le collectif Aliment-Terre veut remuer l’appel sans prendre un rateau

La Pelle du 18 Juin au Teich : Aliment-terre, mon cher Watson !


20/06/20


logo collectif aliment terre Ce jeudi, le mouvement Aliment-terre lance une première journée de remise en culture volontaire de terres sous-utilisées au Teich, là où la production pourrait le mieux servir à nourrir la population locale, fournir la restauration collective et améliorer la qualité de l’alimentation. Et pour secouer un peu les autorités…


« Le pays Bassin d’Arcachon et le Val de l’Eyre dispose de 10 fois moins de terre agricoles que la moyenne française. Cet écart risque de croître, accentuant la fragilité de l’approvisionnement alimentaire.

Avec des produits alimentaires transportés qui traversent deux ou trois milliers de kilomètres, la qualité et la traçabilité diminuent, sans compter la dépendance à tout événement sanitaire et les effets sur les emplois. Comment répondre à cet enjeu sur le long terme, notamment protéger le foncier potentiellement agricole ? Comment accompagner les installations de nouveaux producteurs et transformateurs ? Quelles orientations donner en qualité et type de production ? »


Ils veulent travailler à un redéploiement d’une agriculture et d’une alimentation saine, locale et solidaire dans un Projet Alimentaire Territorial. Et l’une des actions concerne la remise en culture de terres en friches, soit une capacité de 350 ha pour le seul Sud Bassin (voir les objectifs du collectif)


partenaires collectif aliment terre


Voulez-vous planter, ce jeudi, pour produire et consommer local ?

Le collectif explique que « Les emplois créés par cette agriculture biologique de proximité, la transformation des produits et leur mise en assiette permettraient des emplois non-délocalisables, répondant à une demande sociétale forte et la nécessité d’une autonomie alimentaire dont le Covid19 rappelle l’urgence ».

collectif aliment terreCes militants ont interpellé les élus, saisi la préfète sur ses prérogatives… sans être entendus.

Alors ils passent à l’action avec une action pacifique : inviter le public à venir avec des outils de jardinage, des plants maraîchers et des arbres, de l’eau dont les plantes ont besoin après plantation.


Pour les représentants du Collectif : «Cultiver, cuisiner et partager les fruits de la Terre sont un plaisir qui renforce les liens humains dont nous avons tous besoin. Cette remise en culture n’est pas l’affaire d’un jour.

Planter engage à prendre soin en venant régulièrement arroser, pailler, biner…et récolter pour partager les fruits de notre terre-mère nourricière. En participant vous acceptez de respecter les règles d’une action non violente, sans atteinte aux biens et aux personnes. »


IB Pratic : Jeudi 18 juin 2020 à 10h rue du port au Teich. Les chiens ne peuvent être admis, la faune sauvage étant présente dans cet espace délaissé. Parking derrière l’église, la maternelle ou sur le port du Teich.


En complément et pour aller plus loin, lire ici l’excellent article de notre confrère « Science et Avenir » : « La Politique agricole commune 2014-2020 est un fiasco pour la biodiversité »


portrait MichelMichel Lenoir

 


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Comments

comments

Laisser un commentaire