L’Edito : Braquages à Gujan et Arcachon, coup de feu à Lanton…

L’Oeil au Beurre de Lenoir  : Sur le Bassin, ça braque à fond…

Les armes à feu fleurissent au printemps !


30/03/19


Gujan-Mestras


Braquage au Relay de la gare


bienvenue au printemps-Mais oui, Thérèse, je vous le dis, le Bassin n’est plus sûr.

Ce lundi, le kiosque à journaux de la gare de Gujan s’est fait braquer à 8 heures du matin. Obligée de donner une liasse de billets. Choquée la pauvre dame. Jamais j’aurais cru ça possible chez nous.

Vous le croyez ça?


-Et ils l’ont attrapé ?


-Que oui. Et hop, comparution immédiate mercredi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. Condamnation d’un Gujanais de 33 ans, à deux ans de prison ferme, versement de 2 000 euros de dommages et intérêts, et zou, direction la maison d’arrêt.


– Mais comment ils ont fait, les gendarmes ?


-Enquête efficace et rapide, puis interpellation à son domicile quelques heures après son forfait, garde à vue, preuves scientifiques, terminé.


-Et ben, ça n’aura pas trainé. Bon, je me rentre, et je ferme à double tour. A demain Simone…


(Source Gendarmerie de Gironde)



Arcachon


Braquage d’une boutique de vêtements au centre ville

braquage arcachon napapjiri


-Je vous assure Charles-Henri, cette ville devient une pétaudière. On laisse les gens s’amuser dans un défilé de Carnaval, et ils se croient à une manif des Gilets jaunes.


-Mais enfin Marie-Constance, c’est vous qui avez voulu venir habiter ici. Que se passe-t-il?


-Il se passe que dimanche soir vers 18h45 alors que le carnaval d’Arcachon avait pris fin, deux individus cagoulées ont fait irruption dans la boutique de vêtements Napapijri au centre ville, derrière la mairie.

L’un d’eux a pointé une arme de poing vers la vendeuse et l’a amené de force dans un coin de la boutique pendant que l’autre vidait la caisse dans laquelle il restait environ 300 euros.


– Il fallait s’y attendre. C’est le revers de la médaille. Un ville à forts revenus fati des envieux. C’est pour cela qu’un généreux donateur, Walter Bizzarri, Arcachonnais de cœur, et sa société Universal Shield holding SA, basée en Suisse, avait doté la police municipale, sans contrepartie aucune, de 16 gilets pare-balles high-tech à 1.100 € pièce en avril 2015 lors d’un show hollywoodien de libération d’otages avec les forces Spéciales en guests stars… (Voir l’article détaillé du 22/04/2015).

Notre maire était à l’époque, député, membre de la Commission Défense à l’Assemblée nationale, ça crée des liens.


-Charles Henri, votre cynisme m’exaspère. Un braquage dans une boutique du centre d’Arcachon, c’est presque du jamais vu! Les deux hommes se sont ensuite enfuis en courant dans les rues d’Arcachon.

Et la police est intervenue rapidement…


-Mais trop tard…


-Vous êtes horripilant. La salariée du magasin est encore sous le choc !


-Compatissez Marie Constance, et allez donc acheter dans cette boutique une de ces tenues décontractées dont raffole notre fille. Ca leur fera chaud au coeur. Et laissons la police judiciaire de Bordeaux s’occuper de tout ça…


(Source Sud Ouest et InfoBassin)



Lanton


Coup de feu et violence dans la nuit


gendarmerie reservistes macaron-Jean-François, tu veux toujours intégrer la réserve citoyenne dans la gendarmerie ?


-Ben oui, papa, pourquoi ?


-Juste parce que tu vois, en ville dans la nuit du 9 au 10 mars, alors que le peuple qui travaille dormait sur ses deux oreilles, ça a chauffé un peu, et deux Réservistes ont eu affaire avec un drôle de type.


-Raconte !


-Il était 1 h 50 lorsque le videur d’un bar téléphone au centre d’opérations et de renseignement de la Gironde via le 17 pour signaler qu’un client, fortement alcoolisé, a été expulsé de l’établissement et aurait fait usage d’une arme à feu sur le parking attenant.


Trois réservistes, en renfort sur la compagnie de gendarmerie départementale d’Arcachon, sont engagés les premiers. Arrivant rapidement sur les lieux, les militaires récupèrent les premiers éléments et partent à la recherche de l’individu.


-Super ! Et il l’ont retrouvé comment ?

arrestation voleur


-Il marchait le long de la route, à quelques centaines de mètres du bar. Alors, à la vue des gendarmes, il rentre dans son domicile. La patrouille se gare et aborde l’homme en lui demandant de sortir à leur rencontre.

La personne obtempère… mais sort l’arme à la main et se jette alors sur l’un des gendarmes pour lui asséner un violent coup de crosse sur le crâne.


-Aie!


-Comme tu dis. Mais bon, l’individu a été rapidement maîtrisé, désarmé et placé en garde à vue.


-Hum… Je me disais un truc, là.


– Oui?


-Je crois que je vais d’abord approfondir les arts martiaux…


(Source Gendarmerie de Gironde)


A la semaine prochaine…


portrait MichelMichel Lenoir

Illustrations gendarmerie nationale, copies ecran internet

Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments