Interdiction des scooters des mers sur le Bassin d’Arcachon ? Qui sait…

Une pétition en ligne pour interdire les scooters sur le Bassin. Difficile partage du plan d’eau…


4/06/20


Il n’aura pas échappé aux résidents du cru qu’après le silence du confinement et les chants des oiseaux, les vrombissants chevaliers des mers ont enfourché leur monture pour taquiner bruyamment les vagues, les oreilles des autres plaisanciers, des quidams au bord de l’eau et les ouïes des poissons, bien tranquilles jusqu’à peu.


scooter des mers jetski bassin arcachonParmi les indécrottables grincheux aspirant à un Bassin où qualité de vie rimerait avec quiétude sur le plan d’eau, Monsieur Victor Péry, faisant fi de la vindicte populaire et de la volée de bois vert qui l’attend désormais, a osé lancer une pétition pour interdire les scooters des mers sur le Bassin.


Cette missive est destinée aux maires, avec un texte court mais explicite :

« Les scooters de mers sur le bassin d’Arcachon sont une pollution sonore et écologique. Sans compter les excès de vitesse et le non respect systématique des règles de nautisme. (A fond dans les corps mort et dans les zones de baignade). »


Des philosophies divergentes sur l’utilisation du Bassin

1000 personnes sont espérés par le lanceur d’alerte, et le cap sera probablement atteint sans problème ce jeudi 4 juin.

Mais c’est mal connaître les maires du Bassin (surtout après les élections…) et le poids de l’industrie nautique et des loisirs pour penser qu’une pétition de 1000 personnes pourrait les faire bouger d’un cheveu sur la question.

Ou alors sous la forme d’un peu de com avec lancement d’une commission chargée d’une étude qui rendra son projet devant les intercommunalités ou le Parc Naturel Marin … etc. Et on en reparle dans 6 ans.

Parce qu’à moins de 50.000 signatures (1/3 de la population du Bassin) au moins et d’ un gros ramdam sur les réseaux sociaux, le chant du tiroir-caisse prévaudra toujours sur celui de la brise marine.


A Arcachon, le scooter des mers est considéré comme un loisir… culturel !

Par exemple, on rappelle aux incrédules que le scooter des mers est considéré par la mairie d’Arcachon comme une activité culturelle (Si, c’est vrai). Elle offrait déjà bien avant la crise sanitaire des bons de 100 € aux jeunes résidents pour aller s’éclater au sens propre comme au figuré sur les vagues.


Les interdictions existent ailleurs

A Calvi en Corse, les scooters des mers interdits dans la réserve de scandola, dans la bande des 300 m, dans la bande des 300 mètres. Une mesure nécessaire selon les gestionnaires de la réserve afin de préserver la tranquillité de la bio diversité marine mais également terrestre. Sur le lac Léman, en Suisse, également…


La réplique attendue des aficionados

Le refrain des élus et des aficionados de ces engins bondissants face aux critiques de pollution environnementale et sonore est déjà bien rodé : les jets peuvent aider les plaisanciers en difficulté (c’est vrai), ils permettent d’embaucher des saisonniers, etc.

Chacun aura son point de vue sur la question.

Mais si vous voulez soutenir les amoureux du Bassin d’avant l’arrivée des motos des mers, signez ici :

https://www.change.org/p/maires-des-communes-du-bassin-d-arcachon-interdiction-des-scooters-des-mers-sur-le-bassin-d-arcachon

En attendant, continuez à mettre vos boules antibruit pour bronzer tranquille !


portrait MichelMichel Lenoir

 


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments

Laisser un commentaire