Interdiction de conduire avec des oreillettes. Et pour les nouveaux permis, de dépasser 0,2 g/l d’alcoolémie .

2/07

Les oreillettes, c’était chouette, mais c’est fini. L’alcool pour les jeunes conducteurs aussi.


oreilletteLe téléphone interdit au volant, c’était dur, mais on s’y était habitué, grâce aux petites oreillettes. Depuis hier, c’est prohibé aussi. L’article R.412-6-1 du code de la route (en attente de l’avis du Conseil d’État) prévoit que : « L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit. Est également interdit le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité. » Donc cela concerne clairement les oreillettes permettant de téléphoner ou d’écouter de la musique.

« M’en fous, ça change rien pour moi ». C’est toi qui vois, François, mais prépare toi à une amende forfaitaire de 135 € , un retrait de 3 points du permis de conduire. « Ah oui, quand même … »


Même à vélo…

Pour les naïfs qui pensent qu’à vélo, c’est permis, grave erreur. L’interdiction concerne tous les conducteurs (de voiture, de camion, de moto, de cyclo ou de vélo). Le cycliste qui n’a pas le permis de conduire et qui chantonne du Mozart, peinard, un casque sur les oreilles, mettra la main à la poche aussi.

Le cas des skate board, rollers ou de la patinette n’est pas évoqué, mais nos lecteurs juristes pourront sans doute nous éclairer sur ce point.

Selon la Sécurité routière, le téléphone, un casque ou des oreillettes sont responsables d’un accident corporel sur dix. Il a par ailleurs été prouvé que le conducteur enregistre entre 30 et 50% d’informations en moins sur la route lorsqu’il est au téléphone provoquant alors un impact négatif sur la bonne exécution des tâches nécessaires à la conduite.

Notons que le stress et la fatigue dûs à la concentration permanente sur la (lente) vitesse du véhicule, l’ennui au volant et la crainte des radars, ne rentrent jamais dans le périmètre des études. Un oubli, sans doute.

Selon le ministère, cette mesure qui complète le dispositif anti téléphonie au volant se justifie car 31% des conducteurs reconnaissent lire des SMS, des alertes, des mels au volant (contre 11% en 2011), 13% admettent en rédiger. Ces pourcentages s’élèvent respectivement à 61% et 32% pour les moins de 35 ans. L’utilisation des smartphones au volant représente un réel danger : impossible de regarder simultanément la route et un écran. En principe …


L’automobiliste : Animal hybride entre la vache à lait et le mouton (l’)haineux.

Pour aller d’Arcachon au Cap Ferret, hormis l’autoroute au sud (quand ça circule), et la 4 voies au nord (quand ça roule), la traversée des villages impose 50km/h. Donc en gros compter 1h30. C’est lent, c’est long, trop long. Ca peut énerver. Peut-être faudra-t-il un jour chiffrer aussi le cout économique de ce manque de fluidité de communication routière ? Les entrepreneurs et leurs salariés, qui en pâtissent, compensent en travaillant au volant par téléphone. Et quand il faut résoudre les problèmes avec un client, pas sûr qu’ils soient plus disponibles pour se concentrer sur leur environnement immédiat avec un système embarqué.


Remarquons que pour les (heureux) élus disposant d’un chauffeur, le problème ne se pose pas


Ce qui est (encore ) autorisé …

En voiture, utilitaire, poids lourd, etc. : dispositif intégré au véhicule. Pour les deux-roues motorisé : dispositif intégré au casque.


Au feu rouge, participons donc à la conversation du voisin …

En ville, ça va être un bonheur. Tous ces braves et loyaux automobilistes branchés sur leur système embarqué, sagement arrêtés au feu rouge, vont inonder de leur passionnante conversation leurs malheureux voisins. Et puis,  bien sûr, les passagers pourront participer à la conversation et donner leur avis sans qu’on leur demande. Bonjour l’ambiance, la discrétion et la confidentialité…


Ce dispositif anti-oreillettes tombe un 1er juillet. Les forces de l’ordre ont de nouveaux radars embarqués à leur disposition, pour accueillir la horde de travailleurs prêts à se lâcher, après onze mois sous pression. Des délinquants potentiels. Pour le plus grand bonheur de Bercy, qui va renflouer ses caisses.



Un autre article a été promulgué dans le dispositif de répression routière …


Alcool : Tolérance 0% pour les nouveaux conducteurs


Depuis hier, les conducteurs novices ne peuvent plus boire d’alcool avant de conduire. La limite d’alcool autorisée en conduisant passe de 0,5 g/l à 0,2 g/l d’alcool dans le sang pour tous les titulaires d’un permis probatoire ou les conducteurs en apprentissage. Le permis probatoire est d’une durée de trois ans après la date d’obtention du permis de conduire et deux ans si ce permis a été obtenu dans le cadre de la conduite accompagnée (AAC).

Cette mesure concerne tous les nouveaux candidats reçus à l’examen du permis de conduire, y compris ceux qui le repassent après avoir perdu leurs 12 points ou après annulation.

Tout détenteur d’un permis probatoire qui contreviendra à cette règle sera passible d’une amende de 135 euros et d’un retrait de 6 points.

Ainsi, les usagers en possession d’un permis de conduire depuis moins d’un an (crédité de 6 points), le perdront automatiquement s’ils conduisent avec plus de 0,2 g/l d’alcool. Ils devront donc repasser les épreuves théorique et pratique s’ils souhaitent à nouveau conduire.

Pour des raisons d’équité, le choix de « 0,2 g/l » a été privilégié au 0 g/l pour tenir compte de l’ingestion d’aliments ou de médicaments pouvant contenir des traces d’alcool.


Bonne route …


michel L 2 okMichel Lenoir


 

Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...


Comments

comments

One comment on “Interdiction de conduire avec des oreillettes. Et pour les nouveaux permis, de dépasser 0,2 g/l d’alcoolémie .

Laisser un commentaire