Le haut débit internet pour tous sur le Bassin… en 2030 !

Le Bassin, terre de surf… mais pas sur internet !


29/10/17


Notre confrère Jacques Baillieux, Arèsien, a piqué un coup de sang à la lecture du magazine de la Région, qui nous promet le haut débit internet pour tous en … 2030 ! Nous livrons ici in extenso, son analyse dans le courrier qu’il a adressé à Mathieu Hazouard, Conseiller régional au très haut débit et à l’économie numérique  avec copie à des élus du Bassin. En italique, nous avons rajouté des titres intercalaires pour en faciliter la lecture et des liens vers les documents traitant ce sujet.

Michel Lenoir, Directeur de Publication


Monsieur le Conseiller régional,

couv numero gironde internetDans le dernier numéro du magazine de la Région (télécharger le magazine, ici), vous annoncez que toute la Région Nouvelle Aquitaine sera couverte par le (très) haut débit d’ici… 2030, soit dans 13 années. (Plus d’infos sur le numérique sur le site de la Région, ici)

J’avoue ne pas comprendre comment votre institution peut se fixer un objectif aussi lointain dans le domaine du déploiement du numérique !

Le Président de la République s’est engagé à ce que tout le territoire français soit couvert par le haut débit d’ici 2020 (encore faut-il savoir à quel niveau il place ce haut débit – on parle ici, semble-t-il, de 8 Mo, ce qui relève du « bon débit » et non du haut débit et encore moins du très haut débit !). Comment pouvez-vous néanmoins annoncer un délai supplémentaire de 10 années pour arriver à cet objectif ?


L’Aquitaine loin derrière… la Corée du Sud.

numerique region exrra avec photo mathieu hazouardLa livraison prévue de 950 000 prises fibre optique en 2021 (nombre qui comprend les prises existantes à ce jour) ne permettra de couvrir que 35 % des quelque 2 700 000 foyers de la nouvelle Région (sans compter qu’une part significative des connexions nouvelles a été et sera prioritairement affectée aux entreprises, ce qui réduira encore ce chiffre de 35 %).


Plus de la moitié des habitants du territoire régional devront encore patienter de longues années pour accéder à un service de qualité. C’est inadmissible au XXIe siècle quand on constate que la Corée du Sud est quasiment couverte à 100 % par le très haut débit et programme même d’ici la fin de la décennie l’arrivée de l’ultra haut débit (un giga-octet de données téléchargées en moins d’un seconde !).

A-t-on véritablement intégré dans les collectivités territoriales que le développement économique est désormais intimement lié au degré de numérisation de son territoire ?


La Coban aussi

La Coban (Bassin d’Arcachon Nord) de son côté annonce, dans son Projet de territoire 2015-2025, l’arrivée de la fibre à l’horizon 2027 (en priorité et au plus tard en 2022 pour les seules zones d’activités économiques  – action n° 22 –, mais sans référence à une date précise pour l’arrivée de la fibre chez les particuliers, qui pourrait se traduire dans certaines zones par une simple montée du débit cuivre avec des débits limités à 20 Mb/s – action n° 28 – et non par la mise en place de la fibre).


Des débits faméliques sur le Bassin

Les habitants devront se contenter encore longtemps sur le Nord Bassin de débits faméliques. Certains ne peuvent même pas avoir la télévision en simple définition… Quant à envisager la diffusion de programmes en ultra haute définition (4K) ou, dans un autre registre, de recourir à la télé-médecine (indispensable avec la désertification médicale qui s’annonce), cela relève carrément du rêve éveillé.

Et les entreprises locales (dont je fais partie étant, de par mon activité d’éditeur de presse, gros utilisateur de fichiers lourds) doivent considérer que le numérique, c’est pour les autres régions ou pour les grandes agglomérations comme Bordeaux, mais pas pour le territoire où elles essaient de se développer et de créer de l’emploi.


Le Département  : Gironde numérique

Quant à Gironde Numérique, cet outil de l’action publique départementale brille plus par ses études approfondies que par ses engagements précis pour dater dans chaque territoire girondin concerné l’arrivée de la fibre (voir l’enquete publique ici).

Le dépôt de son « dossier de déploiement de réseaux d’initiative publique candidat au financement de l’État »  auprès de l’Arcep date de 2015, alors que la Haute-Marne avait déposé le sien dès 2011… (l’ancienne Région Aquitaine étant encore plus en retard puisque, toujours selon le site de l’Arcep, elle n’aurait à ce jour déposé aucun dossier !).

Depuis 2015, rien de nouveau.


La fracture numérique

internet escargotOn est donc dans cette affaire dans un imbroglio total qui dessert les intérêts des entreprises comme des habitants du territoire. La fracture numérique est ici une réalité et la Nouvelle Aquitaine (et avec elle la Gironde) qui se targue d’être une région attractive se situe en fait parmi les derniers de la classe française en matière de résorption de cette fracture.

À l’heure où l’Etat encourage le recours au « tout numérique », où les entreprises ont fait de leur conversion au digital un objectif essentiel, notre Région se singularise par son manque de réactivité dans ce domaine.


Chevauchement des initiatives

Quand les élus territoriaux vont-ils prendre conscience que le numérique ne doit pas être programmé aux calendes grecques, mais dans les plus brefs délais, quitte à différer d’autres investissements ? L’objectif d’une fibre pour tous en 2022 me semble être un maximum en termes de délais.

Un opérateur – SFR – se propose d’accélérer ce déploiement sur l’ensemble du territoire national et de l’achever, seul, d’ici 2025. Même s’il peut s’agir dans son cas d’un effet d’annonce (je ne le pense pas à titre personnel), son projet montre que l’objectif est à portée de main… pourvu qu’on en ait l’ambition et qu’on y mette définitivement les moyens. Il est temps aussi que l’État, la Région, le Département, les Communautés de communes et les opérateurs travaillent ensemble avec un calendrier unique, au lieu de voir leurs initiatives se chevaucher, sinon se contredire.


Aller plus vite…

internet restons zen« La Nouvelle Aquitaine fait tout pour aller plus vite » vous réjouissez-vous en page 11 de votre magazine. En tant que conseiller régional, vous avez un rôle essentiel à jouer pour que, en effet, le déploiement de la fibre aille (beaucoup) plus vite dans la Région qu’annoncé. Et que, à ce titre, le Nord Bassin d’Arcachon ne fasse plus partie d’ici cinq ans des « déserts de l’internet haut débit ».


J’attends avec intérêt votre réponse pour connaître votre mobilisation en faveur de cet objectif prioritaire, réponse que je ne manquerai pas de transmettre à mes confrères et chefs d’entreprises amis.

Je vous prie de croire, Monsieur le Conseiller régional, en mes sentiments distingués.

Jacques Baillieux

Journaliste- Éditeur de presse

Copie : Nathalie Le Yondre, Conseillère régionale Bassin d’Arcachon, Sophie Panonacle, Député 8e circonscription, Bruno Lafon, Président de la Coban


NDLR : Pour le Sud Bassin , la COBAS prévoit un déploiement en 2 temps : de 2017 à 2022 permettant de couvrir 40 640 foyers, et de 2022 à 2027 pour 7 242 foyers supplémentaires seront raccordés soit un total de 47 882 locaux, pour un investissement de 15 millions d’euros. Plus de détails, ici



Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments