Fête nationale : La défense façon Hollywood, c’est encore mieux…

Fête nationale : Pour le peuple, c’est le 14 juillet. Pour les petits Marquis, c’est tous les jours…


15/07/19


Bassin d’Arcachon : Défilés…

largs 14 07 19Sur le Bassin, comme un peu partout en France, ce fut à chaque ville selon ses moyens. Pour célébrer la fête nationale on a donc pu assister aux défilés des pimpons, de la présence des détachements de la gendarmerie et de la Base aérienne de Cazaux.


Mais à Andernos par la grâce du Jumelage avec la sympathique ville de Largs en Ecosse, en bord de mer, c’était plus folklo.

Outre les les délégations énumérées, de valeureux gaillards, en kilts, ont fait honneur à ce moment d’unité nationale. Ces sujets de sa Gracieuse majesté Elisabeth II, n’ont pas défilé mais se sont contentés de fièrement arborer leur costume tradi.

Et ce fut un petit moment de bonheur autour du buffet républicain, que de voir les curieux tourner autour d’eux et se demander si sous le kilt…



Feux d’artifices : Quand la barge prend feu à Bordeaux

Sur le Bassin, comme tous les ans, les feux d’artifices ont illuminé le ciel, samedi et dimanche, autour d’une belle lune.

Voir la video de Clement Viala, ici

A Bordeaux, ils ont eu moins de chance, le spectacle pyrotechnique a été interrompu, la barge de lancement a pris feu. C’est ballot.


Les grincheux vont encore dire que le petit nouveau qui a succédé à Juppé n’est pas encore prêt.

On peut tout rater. Mais pas un feu d’artifice, un 14 juillet, veille d’élections,

Pour la com, il devrait demander à Manu Macron



Paris

De la République et des forces armées : « Si vis pacem para bellum*, dans l’espace ou avec des hommes volants

Notre communicantissime Président et Chef des forces armées a ajouté une cerise sur le traditionnel gâteau du défilé des Champs Elysées, dans un scenario façon James Bond. Comme si notre flambant neuf sous-marin, nos glorieux engins blindés, et nos superbes avions de combat ne suffisaient pas, Florence Parly, la ministre de la Défense, a sorti de son chapeau un nouveau gadget pour nos combattants : l’homme volant et son Flyboard (en bon français Planche volante, mais ça fait moins chic.)


flyboard F2Images chocs au pouvoir subliminal ravageur qui ont fait le tour du monde : A l’endroit même où les Gilets jaunes avaient exprimé leur colère, le Président Macron envoyait un message fort : « Avec les nouvelles technologies, je peux intervenir n’importe où et n’importe quand. »


Mais c’est surtout un incroyable coup de pub pour Franky Zapata, ancien champion du monde de Jet-Ski, et inventeur de ce gadget haut de gamme propulsée par cinq réacteurs, capable de monter à 2000 m, voler à 200 km/h, et rester en station sur-place.

Pour la petite histoire, la France avait commencé par lui interdire la pratique sur le territoire.

«-Votre truc-là, c’est trop dangereux, faut arrêter.

-OK. C’est pas un problème , je vais aller développer mon invention aux USA, ils me tendent les bras.

-Ah. Mais bon, voyons M. Zapata vous êtes patriote, on va discuter… ».


L’US Army a toujours rêvé d’un soldat volant et les Ricains ont bien tenté de racheter l’entreprise de Franky Zapata. Alors, le ministère a investi 1,3 million d’euros pour conserver la technologie en France. Quand on aime…

Ce moyen de transport très photogénique peut « servir à évacuer un blessé, ou être une plateforme logistique pour aller transporter des munitions ou des vivres. Ou encore permettre un assaut pour des commandos », explique Emmanuel Chiva, directeur de l’agence Innovation défense.


Pas facile à piloter avec une arme

Quand on regarde bien les images, on se demande quand même comment l’homme volant, une main sur son petit joystick ou manche de commande, pourrait en même temps tirer avec un pistolet-mitrailleur qui nécessite les deux mains en général, en raison du recul de l’arme.

D’ailleurs, le champion du monde semblait moyennement à l’aise avec son arme encombrante.

L’inventeur ne nie pas que la planche doit encore être améliorée pour être plus stable, plus maniable et surtout moins bruyante pour que les soldats puissent intervenir en toute discrétion…

C’est pas gagné, mais l’impact des images frappe plus fort que ce genre de détails…


La guerre des satellites

sateliitte CNESLes Russes ont déjà tenté (et sans doute réussi, mais c’est secret défense) d’écouter, aveugler voire détruire des satellites étrangers. Pas question de les laisser faire. Manu a donc décidé de créer une force spatiale de défense et l’armée de l’air s’appellera bientôt Armée de l’air et de l’Espace.


Pourquoi faire ?

« Sur les théâtres d’opération quels qu’ils soient, même au Sahel, nos militaires utilisent l’espace pour communiquer entre eux, pour se géolocaliser, pour observer des situations, se renseigner, a expliqué Florence Parly. Donc nous avons besoin de l’espace. »

En cas de « manœuvre spatiale hostile » envers un satellite français, deux types de riposte sont donc prévus :

Soit il sera détruit (ah bon, on sait donc faire ça et on ne vous avait rien dit?, mais le procédé manque un peu de discrétion et pose le problème des dévris dans l’espace,

Soit il sera soumis à un brouillage intense aveuglé par des rayons laser, de manière temporaire ou définitive, ou par envoi d’ondes perturbant l’électronique du satellite. »


Trump aussi…

De l’autre coté de l’Atlantique, le Pentagone, sur ordre du très agité Donald Trump, veut mettre sur pied une « Space Force ». Mais il doit encore recevoir l’aval du Congrès.

Si vous avez aimez Star Wars, ça vous semblera un peu fade, mais on y vient doucement…


La République et les petits Marquis

homard de rugyFrançois (Goullet) de Rugy ne sera pas le bienvenu sur le Bassin. Comment un homme qui déclare ne pas aimer les huitres, ni les crustacés, pourrait-il trouver grâce à nos yeux ? Et ministre de Ministre de la Transition écologique et solidaire en plus !

Pour la transition écologique, on ne sait pas, mais pour le coté solidaire, chapeau. Mêle si son parcours politique est à écologie variable.


Proposer à ses invités homard et champagne à l’Hôtel de Lassay, en sa qualité de Président de l’Assemblée nationale, c’est une belle solidarité envers autrui.

On l’oblige à se défendre. Il dit qu’on lui fait un procès parce qu’il est de noble souche (voir ici), Face à tant de calmonies, il se défend comme il peut le bougre, mais ça fait peine à voir !


C’est vrai qu’il se sent un peu seul sur le billot. En d’autres temps, il aurait fini la tête dans la machine de M. Guillotin. Les manants ne comprennent rien aux subtilités des relations mondaines et sont toujours prompts à vous envoyer la tête dans la sciure.

Heureusement, notre Président-monarque le soutient.


Mais pourquoi l’accabler alors que les réserves financières et les placements de l’Assemblée nationale procurent à cette auguste maison un trésor de guerre très substantiel, réservé à sa seule discrétion . Circulez y a rien à voir. Et c’est la même musique avec les petits marquis, ministre de ceci ou cela.

Les tables de la République sont réputées pour leur qualité et rares sont les invités qui se font priés pour participer à des agapes « de travail ».

Les autres sont tous des jaloux.


« Si vis pacem para bellum* : « Si tu veux la paix, prépare la guerre » (Végèce, Epitoma Rei Militaris)



portrait MichelMichel Lenoir

Directeur de Publication.


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments