Le piège des sites internet malhonnêtes…

Il était une mauvaise foi(s) : Escroqueries en ligne…


19/03/17


Il y a quelques jours en cherchant le numéro de téléphone de mon chauffagiste, un site m’a renseigné sur son téléphone commençant par un 08 1. Il s’agissait évidemment d’un numéro surtaxé (0,15 €) que j’allais appeler si je n’avais pas fait attention. Ces numéros fleurissent sur les pages blanches et jaunes des annuaires autant pour les artisans que les médecins et autres catégories socio-professionnelles. A nous de faire attention afin de ne pas tomber dans des arnaques en ligne de plus en plus fréquentes.


Le gratuit, c’est payant !

Pour délivrer les certificats de ventes ou de non-gage ou demandes de cartes grises pour nos véhicules motorisés, les sites gouvernementaux ou apparaît le mot intérieur.gouv sont gratuits. Mais de petits malins pour ne pas dire escrocs ont crée des sites parasites aux sonorités très proches de celles officielles où apparaissent les mots préfecture ou non gage voire gouv. Je pense à « prefecture-en ligne.fr » ou « certificat-non-gage.net » qui font payer un service gratuit en se faisant passer pour un site officiel allant jusqu’ à 69 €.


critair

Comment payer 20€ une vignette de 4 € …

Par ailleurs, on a vu la vignette Crit’air vendue 4,18 euros proposée jusqu’à près de 20 € sur le site « crit-air.fr » d’une formidable richesse et au ton très alarmiste annonce que la pollution auto tue 42.000 personnes en France chaque année !

D’autres sites en lignes comme la demande d’actes de naissance ou extraits de casier judiciaire également gratuites sur les sites officiels proposent d’autres services avec des prix alléchants qui dissimilent un abonnement qui permet de vendre ce document gratuit jusqu’à 29,90 €.

Méfiance comme pour les sites qui aident au démarchage de voyage notamment aux USA. Le plus escroqueur est « an-demarches-veb.com » qui exige près de 100 €.


Pseudo-officiel avec Bleu blanc rouge

Tous ces sites utilisent des couleurs bleue blanc rouge qui créent la confusion d’autant qu’ils se situent souvent en tête des référencements sur internet comme j’ai pu le remarquer.

On s’étonne que la loi s’intéresse aussi peu à ces sites menteurs. Mais puisque ces derniers vendent un service gratuit en se déclarant assistant aux démarches administratives et que, après tout, ils fournissent le service demandé, ils ne peuvent être considérés comme des escroqueries au sens réel de la loi. D’ailleurs, beaucoup situés à l’étranger ne peuvent pas être poursuivis.

Ensuite il y a carrément les site frauduleux qui se font passer pour les sites officiels de votre banquier, fournisseur d’accès ou ventes en ligne qui proposent des produits de marque comme des chaussures Nike trois fois moins chers ou des vêtements Ralph Lauren bradés qui n’arrivent jamais évidemment. Jamais. On trouve aussi les arnaques aux dons qui font florès en jouant sur les bons sentiments notamment de la part de personnes souvent en phase terminale. Elles vous ont choisi pour toucher un colossal héritage, hélas bloqué en banque (souvent Africaines). Héritage que vous seul pouvez débloquer de l’étranger contre….. une certaine somme d’argent !


Le site anti-arnaques ne fonctionne plus (hélas)

Le gouvernement avait crée un site pour dénoncer les arnaques. Un site qui ne fonctionne plus (!), ce qui démontre le manque de volonté de ce dernier face à ces escroqueries. En revanche « arnaques-internet.info » qui est privé reçoit plus de 2000 signalements par mois en a répertorié près de 14 000 depuis 2010. Ou encore arnaqueinternet.com. Ces lectures vous seront précieuses et si vous êtes la proie d’un site escroc vous pourrez prévenir afin que d’autres internautes n’en soient pas aussi les victimes…



patrice verges retaillé


Patrice Vergès

Journaliste, romancier (page FB ici)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments