Edito : Revue de stress, d’ici et ailleurs…

L’Oeil au Beurre de Lenoir : Ca se passe ici, aujourd’hui…


2/06/19


Cabanes en Fêtes 2019

A Andernos, ça n’a l’air de rien mais le sujet est d’importance… Lors de la 1ere réunion de préparation pour les Cabanes en fête 2019, il aura fallu un double vote pour déterminer que la la vareuse cet hiver sera couleur… sable.

vareuse cabanes en feteUn peu salissant certes, mais on verra bien, comme le prévoit le règlement, si on n’y sert que du vin blanc.


A part ça, on y appris que les records à battre sont de 7518 Pass et 158 bonnets vendus, les forces de l’ordre sont intervenues à 7 reprises pour raison de sécurité, 150 personnes se sont déclarées volontaires pour souffler dans l’éthylotest (mais on ne sait pas combien étaient positives…), et ceci expliquant cela, 1600 festayres ont été transportés par Citram.


Cette année, la vague verte a atteint aussi les organisateurs qui prévoient un essai de vaisselle compostable (mais faut voir, parce que c’est plus cher…).

La prochaine édition aura lieu le 7 décembre. Pour réserver vos pass, attendez un peu…



« La Dépêche du Bassin » fait peau neuve

nouveau logo la depeche du bassinNos joyeux et néanmoins vaillants confrères Gujanais en avait un peu ras le clavier de la mise en page de notre hebdo du Bassin. Ils ont voulu tout changer. Une envie qui les titillait depuis un moment…

Allez zou ! Ils ont modernisé le logo, l’ensemble de la maquette, ses couleurs, décloisonné les locales traditionnelles, « pour avoir un maximum d’entrées de lecture, beaucoup plus de rubriques, d’humains et d’histoires d’ici », explique Alexis Blad , le Rédacteur en chef.


Il fallait « donner du rythme en permanence, multiplier les articles courts et mieux hiérarchiser le journal ». La directrice de publication Anne Cazaubon a donné son feu vert… et vous avez la nouvelle version dispo depuis jeudi.

Au début, ça déroute un peu, comme à chaque changement. Aux lecteurs de se prononcer…



C’est la crise… des vocations religieuses !


(D’après France 3 aquitaine Jeudi 30/05)


pretres jesusAprès la crise économique qui dure depuis les années 1970 (donc pas pour tout le monde, bien sûr), on apprend que rien ne va plus dans les vocations de l’église catholique.

Le séminaire Saint-Joseph de Bordeaux, seul centre de formation des futurs prêtres dans la région, fermera ses portes en juillet. Il n’accueille plus assez d’étudiants. De 200 aspirants-prêtres les années fastes, la dernière promotion de séminaristes ne compte que 9 étudiants. C’est dire la dégringolade. Depuis 2000, le nombre de séminaristes a baissé d’un tiers.


Entre les scandales pédophiles à répétition, les enfants de prêtres qui demandent à être reconnus, et les offices à assurer dans des églises vides ou devant des pratiquants très vieillissants, les jeunots se posent des questions.

Et le célibat n’arrange rien à l’affaire. Quoique certains curés s’en arrangent très bien.

Comme me le disait l’un d’eux récemment avec un sourire entendu entre deux coupes de champagne à une soirée de bienfaisance: «  Moi, j’ai fait vœux de célibat. Pas de chasteté… »

Mon Dieu, est ce possible ?




Satellites plein les mirettes…


(D’après AFP/ Le Point)


Si les voies du Seigneur sont impénétrables, le ciel commence pourtant à être un tantinet encombré…

Profitez bien de pouvoir de regarder les étoiles tant que c’est encore possible. Et ça n’est pas une question de couverture nuageuse.


train de satellitesLes 60 premiers satellites de la constellation Starlink mise en orbite jeudi dernier par SpaceX, la société d’Elon Musk offre le spectacle quand le ciel est dégagé d’une petit train qui inquiète les astronomes. Ils craignent que tous ces points brillants dans la nuit ne gâchent les observations de leurs télescopes, qui ont souvent besoin d’une exposition longue.

Space X va en envoyer 12. 000 dans l’espace afin de fournir Internet en haut débit partout sur le globe. ,

Les satellites Starlink pèsent environ 227 kilos, sont plats, et ont un grand panneau solaire reflétant la lumière. La brillance dépend de l’angle des panneaux, et de celle de l’orbite.


Après les Océans, un Espace poubelle…

espace lanceur muskPlus de 20 000 objets de plus de 10 cm de longueur (débris de satellites et fusées déclassées) orbitent autour de la planète. Auxquels il faut ajouter 2.100 satellites actifs (déclarés). L’Espace devient une décharge.

Pour Bill Keel, c’est trop. « Ce n’est pas une question de protection de nos intérêts professionnels, il s’agit de protéger le ciel nocturne pour l’humanité ».

Encore un écolo qui n’a rien compris aux vertus du progrès.


A suivre



portrait MichelMichel Lenoir

Illustrations


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments