L’édito du week-end : Un regard sur l’actu…

L’oeil au Beurre (de Le)noir : Cap Ferret, érosion, piège à … biftons !


8/02/19


CV pointe cap 3300M gros planDécidément, la commune de Lège-Cap Ferret est à la fête avec le Préfet Didier Lallement*.

On savait que les deux entités ne filaient pas le parfait amour, avec des points de vue assez divergents, notamment en matière d’urbanisme.

Ils sont d’ailleurs actuellement en procédure judiciaire**.


Alors que Michel Sammarcelli se remet doucement de ses problèmes de santé, c’est au 1er adjoint, Philippe de Gonneville de prendre en main les nouvelles demandes de mesures d’urgence de la Préfecture, face à l’accélération du phénomène d’érosion à la pointe du Cap-Ferret.


Pourquoi une telle demande ?

Dans son communiqué la préfecture indique que « l’accélération du phénomène d’érosion de la pointe du Cap-Ferret est une réalité du réchauffement climatique que personne ne peut désormais contester. L’État entend agir pour accélérer en la matière la prise de conscience et minimiser, autant que possible, les conséquences inéluctables qui vont découler de ce phénomène. »

L’évolution de la situation est difficilement prévisible et le dossier de l’immeuble Signal à Soulac a laissé des traces…

Le Préfet entend donc secouer un peu la mairie et accélérer la manoeuvre face à l’érosion.


Pourquoi maintenant ? (Un rapport… engageant)

entete cerema cep ferretLe préfet avait demandé au Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) de mener une expertise sur les risques littoraux sur ce secteur.

Le rapport du CEREMA (à consulter ici) a identifié deux secteurs à risque à court terme : la plage océane à la pointe et les ouvrages de protection contre la mer à l’intérieur du bassin depuis la pointe jusqu’à chez « Hortense ».

La préfecture précise « Le maintien du trait de cote à la pointe paraît très hypothétique à court ou moyen terme, et la stabilité des ouvrages ne peut être garantie avec des risques d’effondrement brutal non prévisibles. »

Dit comme ça, effectivement, c’est du lourd, tendance apocalypse.


Quelles mesures à prendre ?

CV Pointe cap ferret cerclé rougeEn conséquence, le préfet a demandé au maire de Lège-Cap-Ferret, par courrier envoyé hier :

d’interdire, sans délai, au titre de son pouvoir de police, tout cheminement du public sur les ouvrages depuis « chez Hortense » jusqu’à la pointe et de procéder à la fermeture au public des différents accès à ces ouvrages ;


d’intégrer, sous 3 mois, dans son plan communal de sauvegarde, un plan de gestion de crise pour la pointe et la zone des 44 hectares permettant d’anticiper les risques de brèche et d’effondrement brutal des ouvrages. Ce plan devra notamment prévoir les procédures d’évacuation d’urgence des populations ;


d’actualiser, dans le même délai, sa stratégie de rechargement de la plage et de la dune pour tenir compte de l’accélération de l’érosion dunaire et des départs répétés des sédiments apportés en urgence cet hiver. Cette stratégie devra être élargie à l’ensemble du périmètre de la pointe ;


de produire, avant l’automne prochain, l’évaluation environnementale prescrite par l’arrêté préfectoral du 29 décembre 2017 concernant le plan pluriannuel de rechargement ;


-de lancer, d’ici 6 mois, l’étude de recomposition spatiale prévue dans sa stratégie locale, afin d’actualiser cette stratégie d’ici fin 2020, considérant que la lutte active contre l’érosion ne pourra être que temporaire, au vu de l’évolution du site et de sa configuration ;


d’engager, dans les meilleurs délais, l’information des habitants de la pointe.


Et la préfecture enfonce le clou : « Le préfet pourra compléter ce plan d’actions en fonction des résultats des études réalisées dans le cadre de la révision du plan de prévention des risques liés au littoral, si cela est nécessaire pour la sécurité des personnes ».

A bon entendeur…


*Voir notre article sur le Préfet Lallement, ici

**Voir notre article, ici



portrait MichelMichel Lenoir

Photos archives Clément Viala photographe (Voir son site pro ici)

Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments