Edito Bassin: La canicule ? Tu parles…

L’Oeil au Beurre de Lenoir : De l’influence de la canicule sur la politique et l’économie du Bassin…


30/06/19


La canicule ? Quelle canicule ?


Météo

Ah, cette fameuse canicule!

bassin gris 2

Le Bassin d’Arcachon, ce week-end

On y a eu droit matin midi et soir sur tous les media jusqu’à plus soif (c’est bien le mot). Avec conseils en boucle par experts autoproclamés sur les plateaux TV que tu y aurais pas pensé tout seul: «Quand il fait chaud, il faut boire et rester au frais ».

Ce qui a provoqué chez mon pote Claude un définitif : « C’est comme pour le rosé ». Dans la vie, faut pas se tromper de priorités.


Remarquez, sur le Bassin , la canicule, c’était plutôt frisquet cette année. On a même enfilé la petite laine ce week-end pour aller écouter les concerts de-ci, de-là.

Plafond gris, mer grise, brise légèrement humide : le Bonheur, quand l’air est irrespirable ailleurs !

On comprend que les touristes viennent si nombreux par chez nous. Mais les Bretons vont être jaloux.


Politique

Coté politique : Idem. Après les élections européennes et le demi-succès (ou échec, c’est selon) du parti présidentiel, les velléités de candidature aux municipales ne sont pas en surchauffe, sauf à Arcachon. La principauté inspire les conquérants « pour une autre gestion de la ville ». Forcément.

Ailleurs, les négociations ont eu lieu depuis plusieurs mois par les élus les plus madrés pour leur éviter de mauvaises surprises, des listes qui pourraient remettre en cause leur leadership.


Sophie PanonacleCar la député du Bassin, Sophie Panonacle, applique fidèlement les consignes du Patron à l’Elysée : les maires qui ne veulent pas faire allégeance à Manu et à sa politique, ou sont trop ostensiblement LR seront sanctionnés par une liste LREM. Les nominés sont donc les édiles d’Arcachon Arès et Lanton.

Pour le reste, ça se discute.

On aura l’occasion d’y revenir.



Soif

abatilles bardotLa production de bouteilles d’eau des Abatilles explose avec une stratégie marketing agressive tous azimuts et com axé sur les année 50/60. Même notre BB nationale a donné son accord pour une exploitation de son image de l’époque. So Frenchy !


L’actionnaire principal de la marque, Jean Merlaut, est maire de Baurech, ancien présient du Syndicat des eaux, et accessoirement principal propriétaire du château Gruaud Larose, second cru classé médocain, du château Camensac, et du château Dudon dans les premières Côtes de Bordeaux.

Autant dire qu’il connait bien le sujet.


abatilles degustation annees 50Alors, coté pile, on revient aux sympathiques images d’antan avec dégustation au Kiosque. Ca s’appelle de l’« Eaunotourisme », et c’est du 1er juillet au 30 août… So chic !

Coté face deux lignes d’embouteillage neuves., capacité de production de 2500 à 10 000 bouteilles à l’heure et boum à l’export avec distribution dans 30 pays


Pendant ce temps, les réseaux sociaux fleurissent de commentaires sur le goût peu engageant de l’eau du robinet à Cap Ferret et à La Teste. Ces contestataires voudraient pouvoir prendre un verre d’eau sans se pincer le nez. Quelle toupet !

A l’heure de la prise de conscience sur l’envahissement du plastic qui finit dans notre assiette, ils s’obstinent à vouloir boire l’eau du robinet. M’enfin, ils n’ont qu’à acheter de l’eau des Abatilles…



portrait MichelMichel Lenoir

Illustrations Abatilles : Copies écran site Source Abatilles

Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit


Comments

comments