Des maires indétronables ? (n°5) : A Biganos : Bruno Lafon affrontera Annie Cazaux …

marianne petiteEtat des lieux du Bassin. Aujourd’hui : Biganos

Biganos : Bruno Lafon (Divers Gauche), 57 ans, vainqueur avec 41% des suffrages devant des listes PS et DVG, est un surfer de haut vol des tendances politiques. Il vient de se déclarer candidat avec une liste «plurielle, républicaine, et renouvelée aux deux tiers» pour  un second mandat. Très compréhensif avec Smurfit lors de la pollution de la Leyre et du Bassin, le Président de la Coban (et à ce titre chargé de « la protection et la mise en valeur de l’environnement ») se pose surtout en défenseur des emplois. Ce sera dur pour ses challengers, car il sait rallier les personnes d’influences à son engagement. Pour autant, Annie Cazaux, présidente de l’association La voix du Delta, soutenue par l’ancienne maire Martine Galloux, a annoncé sa candidature avec une liste « plurielle sans étiquette » intitulée « Pour un autre Biganos« . Elle entend bien défendre ses idées pour l’avenir de la commune …

IB

InfoBassin, organe de Presse indépendant, traite librement les informations ou les sujets dignes d’intérêt pour ses lecteurs. Vous aimez les infos diffusées sur InfoBassin ? Abonnez-vous à la lettre d’infos, postez des commentaires, rejoignez-nous sur Facebook ou Twitter  et faites connaitre le site à vos amis. Vous avez des infos à faire publier ? Vous pouvez  nous les communiquer !

Comments

comments

2 comments on “Des maires indétronables ? (n°5) : A Biganos : Bruno Lafon affrontera Annie Cazaux …
  1. Caton l’ancien, un romain, terminait toujours ses discours par les mots devenus célèbres : cathargo delenda est. Il faut détruire la ville de Carthage. Certains maires du Bassin font de même avec les oies : il faut détruire les bernaches et ce ceci en dépit de tout fondement scientifique. Pourquoi une telle obsession ?
    à noter Carthage bien que détruite a fait le bonheur des touristes…

  2. Je ne sais pas si Bruno Lafon cherche à faire détruire les bernaches, ce qui est patent, c’est qu’en lançant un projet de crématorium à côté des gens du voyage, il risque fort de d’intoxiquer à la longue, cette population, dont on sait par ailleurs qu’il ne l’apprécie guère.

Laisser un commentaire