Sur Arguin, Hulot écrit : C’est la Com-Sterne-action pour les opposants…

Arguin : Analyses et perspectives. Les sentences de M. Hulot. La CEBA repart au front. Les opposants au Conseil d’Etat


11/08/17


Les Sentences de M. Hulot…

hulot vacancesLes vacances de M. Hulot vont pouvoir commencer…

Mais avant de partir pagayer sur les mers turquoises, Nicolas s’est fendu d’un courrier le 26 juillet à la député du Bassin, Sophie Panonacle, en réponse à son intervention concernant le décret de la RNN du Banc d’Arguin.


(Pour l’anecdote, on reste perplexe sur le délai de communication de la député entre la réponse du ministre le 26 juillet et son courrier aux parties prenantes du dossier datée du 8 aout, alors qu’une manifestation d’envergure sur tout le Bassin prévue le 5 par les opposants au décret, était connue de tous.

Un délai sans doute dû à une session très chargée à l’assemblée, achevée le 9 aout, avec la loi sur la moralisation de la vie publique, chère au cœur de la nouvelle élue…)


arguin debut lettre hulot et panonacleM. le ministre de l’environnement ne veut pas de moratoire, et renvoie tout le monde vers le préfet et la discussion au niveau local :

« La mise en place d’un certain nombre de mesures doit être précisée par arrêtés préfectoraux au regard des spécificités du site et des activités pratiquées en s’appuyant sur les acteurs concernés. »

La lettre de Sophie Panonacle et le courrier de Nicolas Hulot, à lire ici


Ce courrier ministériel, c’est la Com-Sterne-action pour les opposants… Retour à la case départ ?

Opération BIgorneau...

Opération BIgorneau…

Pas tout à fait.

Si la démonstration de force des opposants au décret avec l’opération Bigorneau (des parasols aux ronds points du Bassin, voir notre article) n’a guère ému le ministre, leur action en requête amiable auprès du Conseil d’Etat pourrait bien faire bouger les lignes.


Car les vices de procédure fragilisent le décret (manque d’avis du PNMBA, du SIBA, du conseil de façade maritime, etc…).

Si au 30 aout, aucune réponse n’est venu du ministère, le recours sera tacite.

Selon les juristes, en ce cas, le jugement au Conseil d’Etat ne sera pas rendu avant mi-2018.

Mais par ce biais le décret peut bien être annulé.


En attendant, la coordination contre le décret ne négociera pas les arrêtés du décret et se dit prête à les attaquer en justice s’ils sont défavorables aux attendus des membres des 20 associations qui la composent.


Quels arrêtés ?

Les discussions porteront autour de la détermination des zones de protection intégrale, des zones de protection renforcée, y compris les zones d’accostage et de mouillage, les zones d’implantation des parcs à huîtres, la pêche à pied et en plein eau.

frequentation banc d'arguin

Fréquentation banc d’arguin Aout 2009. Source Geomer



Revenir autour de la table de discussion : Storelli et du Fau de La Mothe (CEBA) prêts

Malgré sa démission de l’ADDPM pour divergence de points de vue sur la nécessité de se joindre à la journée d’action des contestataires du décret, Jacques Storelli reste président de la CEBA (Coordination Environnement du Bassin d’Arcachon, qui regroupe 32 associations environnementales).


Avec Patrick du Fau de La Mothe et les membres de la coordination, il poursuit son action pour un Bassin inscrit dans le futur.

Dans un communiqué, il indique que la CEBA « prend acte sans s’en étonner du refus d’abrogation du décret exprimé par M Nicolas Hulot …/… la CEBA participera aux réunions concernant (les) arrêtés préfectoraux qui doivent être pris avant la fin de l’année …/… Notre participation se fera en cherchant à concilier les intérêts des amoureux du Bassin d’Arcachon, et du banc d’Arguin en particulier. …/… C’est, selon nous, dans le cadre du Comité consultatif de la Réserve Naturelle Nationale que ces réunions doivent se tenir…/…


Il rappelle que « la fréquentation (d’Arguin) de jour a été multipliée par 2,5 entre 1985 et 2010, passant de 98 000 à 250 000 visiteurs. L’interdiction du mouillage de nuit, estimé à 8 000 personnes par an, ne correspond qu’à une année d’augmentation de la fréquentation de jour sur cette même période. La multiplication par 9, de 5 à 45 hectares de la superficie des parcs à huîtres, en trois zones, entraine son lot de nuisances…/… La vitesse des navires à 5 nœuds dans la réserve (est) assez peu respectée, surtout par les jet-skis».


Perspectives

Il faudra maintenant attendre la rentrée pour savoir quand et dans quel cadre vont se tenir les réunions de concertation des arrêtés sous l’égide du Préfet. Les discussions à venir permettront-elles de trouver un équilibre entre les parties ?

A suivre…


L’intégralité du décret de la RNN banc d’Arguin est à lire et télécharger, ici.


portrait MichelMichel Lenoir (Illustration film Jacques Tati, les vacances de M. Hulot par copie écran)


Pour recevoir par e-mail tous les articles d'InfoBassin...

C’est gratuit



Comments

comments